Médias. La Télévision suisse romande menace Lesobservateurs.ch

Uli Windisch
Rédacteur en chef
post_thumb_default

A. Courrier reçu par Uli Windisch de Bernard Rappaz, Rédacteur en chef de l'actualité TV, le 25 novembre 2015 à 10:23

 

Le 25.11.2015 10:23, Bernard Rappaz a écrit :

De : Bernard Rappaz <bernard.rappaz@rts.ch>Sujet : Rédaction Corps du message :

Monsieur Windisch, J'ai pris connaissance des propos que vous avez tenus publiquement à Martigny et qui sont diffusés sur YouTube

https://www.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=lVGACuinIbk&t=21m40s&app=desktop .


Vous y affirmez que "depuis 3 ans la TV romande a truqué des reportages sur la Syrie dans le but de diaboliser Assad". Vous affirmez également que vous "avez des preuves". Je ne sais pas à quelle émission vous faites allusion ni quelles sont vos prétendues "preuves", mais visiblement vous jetez l'opprobre sur toute la couverture de l'actualité à la RTS.  Vous avez évidemment le droit de critique sur notre travail. Mais, sur le plan juridique, éthique et déontologique, accuser les journalistes de la RTS de falsifier les informations diffusées dans nos reportages d’actualité est une accusation extrêmement grave qui relève de la diffamation.  Nous rejetons dès lors formellement ces accusations infondées et nous nous réservons le droit de prendre les dispositions nécessaires pour donner suite à cette grave remise en cause de notre travail. Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de nos salutations les meilleures.

Bernard RappazRédacteur en Chef de l'Actualité TV --Ce email a été envoyé via formulaire de contacthttp://www.lesobservateurs.ch/

NDLR (UW). La vidéo ci-dessus est le résultat d'un montage effectué après coup par les organisateurs, très partiel et partial et fortement "sélectionné ", de ma conférence présentée à l'invitation de la section « Ecologie » du PLR, Parti politique libéral radical du Valais romand, à Martigny, le samedi 10 octobre 2015.

 

B. Réponse de Uli Windisch, Rédacteur en chef du site de Réinformation Lesobservateurs.ch

 

Sujet : Re: Rédaction
Date : Wed, 25 Nov 2015 12:42:30 +0100
De : windisch <uli.windisch@unige.ch>
Répondre à : uli.windisch@unige.ch
Pour : Bernard Rappaz <bernard.rappaz@rts.ch>

Cher Bernard Rappaz,
Je ne suis pas sûr de comprendre la nature exacte de vos menaces. Pour ma part je suis prêt à toutes les possibilités. En parler publiquement serait même fort utile.
Il serait cependant intéressant de faire une étude de toutes les émissions consacrées par la TSR notamment au cas syrien et de voir la nature et l'évolution de l'orientation des journalistes sur le sujet. Nous n'en avons  évidemment pas les moyens mais vous  oui et nous attendons la démonstration de votre objectivité.
Je n'ai jamais dit  que tous vos reportages sur le sujet étaient truqués. En revanche oui il  y a un exemple analysé en détail sur notre  site, non par moi-même mais  par un fin connaisseur,  et il serait intéressant d'en faire faire une analyse complémentaire par des experts extérieurs indépendants. Et ensuite de rendre publics les résultats. Voir d'en faire un séminaire pour les apprentis journalistes. Si cela ne vous intéresse pas  vous me donnez l'idée de le faire dans une Ecole de journalisme étrangère à laquelle je collabore. Cet exemple s'intitule : "Escroquerie syrienne : la RTS persiste et signe", 23. 7. 2013. C'est notamment à cela que je faisais allusion dans mon propos que vous cherchez à dramatiser. Libre à vous. Pourquoi donc subitement votre protestation alors que nos critiques mais aussi nos félicitations datent depuis de nos nombreuses années?
Pour plus d'exemples vous taper : Sébastien Faure  sur notre site et vous trouverez  3 autres  analyses qui devraient retenir toute votre attention. Il y a  bien  sûr beaucoup d'autres exemples dans nos critiques des médias qui devraient vous intéresser, puisque chaque acteur cherche en principe à améliorer son travail.
Vous me donnez aussi l'idée de prendre ces exemples pour un  futur  Evénement international  que nous espérons pouvoir mettre sur pied si possible en 2016 et je suis prêt à vous y associer puisque vous soutenez bien d'autres événements et que cela intéressera  sûrement vos téléspectateurs.
Je ne vous dit pas à bientôt puisque depuis la création  de notre site de Réinformation Lesobservateurs.ch je ne suis plus invité dans vos émissions, à une exception près au cours de laquelle  j'ai été constamment interrompu et coupé par Esther Mamarbachi,  ce qui a révolté bien des téléspectateurs.
Il en avait été de même lors d'une autre émission plus ancienne  d' Infrarouge où je suis intervenu en duplex de Paris et où avait été interviewé juste avant moi dans le studio de Paris l'ex député du Parlement Christian Vanneste, mais son  passage  a été censuré, en fait totalement sucré,  sans doute parce qu'il disait trop de bien de la Suisse. Je suis un des rares témoins de cet acte de bravoure de la TSR.
En attendant de monter sur l'échafaud  médiatique que vous préparez, je vous salue néanmoins bien cordialement.

Uli Windisch, 25 novembre 2015, 12: 42: 30

 

Liens vers trois autres émissions de la TSR du même journaliste analysées de manière critique par Lesobservateurs.ch :

-Problème de crédibilité à la RTS, 16.10.2012, ici

-Escroquerie syrienne : la RTS persiste et signe, 23.07.2013, ici

-La RTS taille un costard aux séparatistes ukrainiens,28.4.2014, ici

 

Pour l'instant nous ne commentons ni n'analysons davantage cette menace mais nous tiendrons bien sûr nos visiteurs au courant de la suite  de l'affaire, Cela ne les empêche pas d'avoir leur propre opinion et de réagir si nécessaire sur notre site.

Uli Windisch, 27 novembre 2015

40 commentaires

  1. Posté par gindrat le

    Bien que justifiées ces critiques de notre TV sont dures et parfois également partiales.
    Cet état de chose dont on se plaint est malheureusement généralisé dans tous les domaines et
    résulte du fait que l’on écarte partout les personnes ayant un caractère bien trempé.
    Le confort suisse amolli les esprits.

    db

  2. Posté par Franz le

    En préambule, M. Rappaz, vous devriez revoir la méthode journalistique dans Infrarouge. L’interruption de parole est un signe de grossièreté, d’arrogance. Cela se retrouve, il est vrai de manière générale, dans le journalisme général.

  3. Posté par G. Vuilliomenet le

    Où en est-on avec cette sinistre affaire?

    Est-ce que le Monsieur Rappaz a compris que cette entreprise lessiveuse et destructrice de cerveau qu’est la Radio Télévision Stalinienne est juste bonne à jeter à la poubelle? Il ne faudra garder que des émissions comme « Passe-moi les jumelles », genre d’émission où il est difficile de faire les abjectes idéologies de leurs pseudo-journalistes mais véritables propagandistes dignes des meilleurs régimes totalitaires que le XXème siècle a connu comme le communisme et le nazisme.

  4. Posté par Antoine le

    Monsieur Rappaz prend dans ces commentaires une belle volée de bois vert. Pour la directrice (sic), Mamarbachi plus insolente, c’est difficile à trouver. Il y a un manque d’éducation certain à ne pas vouloir écouter les propos de ses interlocuteurs. Résultat, pas mal d’émission sont zappées sur tsr. ( En minuscule, c’est voulu!).

  5. Posté par Thomas F le

    Vous exprimez un sentiment partagé par de nombreux téléspectateurs, en tous cas ceux qui cherchent à s’informer. Autre exemple de manipulation d’opinion : « Pardonnez-moi » du 11.6.2015 avec Kofi Annan. Observez l’insistance de M. Rochebin à propos de Bachar El Assad à la 9:25 et 9:55ème le qualifiant à plusieurs reprises de sanguinaire. Au point d’embarrasser M. Annan. Cela ressemble plus à de la propagande qu’à de l’information et en dit long sur le parti pris des journalistes de la RTS.

  6. Posté par Aude le

    Super!!!
    Je viens de visionner le journal TVLibertés de ce jour 30.11.15.
    Y figurait en photo Mr.U.Windisch pour « Les observateurs  » et le problème posé d’avec la TV Suisse-Romande et Bernard Rappaz.
    Mauvaise réclame pour la TV romande…car le journal de TVLibertés est visionné sur toute la France….
    Bien joué Mr.Windisch…
    Attention à la riposte…..Ils ont une flopée d’avocats.. mais il faut que leur accusation tienne la barre…
    De tout coeur avec vous M.Windisch

  7. Posté par white elefant le

    Derniere ligne droite pour NOBILLAG:
    http://www.nobillag.ch/bogen/nobillag_f.pdf
    ertaines communes font trainer l’authentification des signatures pour Nobillag (et d’autres initiatives), le délai approche!
    Afin de faire gagner du temps au comité Nobillag, passez à votre commune pour faire authentifier votre signature, comme ça vous serez sur que votre signature sera pris en compte!

  8. Posté par Franz le

    Proposition : Darius Rochebin évoque au TJ le cas JAMALLION Sébastien. À quand la vraie information démocratique ???

  9. Posté par Myrisa Jones le

    Pour ceux qui veulent écouter une radio différente de la RTS, avec d’autres points de vue et d’autres analyses sur les problèmes géopolitiques actuels, vous avez le direct de Sputnik France:
    http://fr.sputniknews.com/
    En cliquant sur « direct » une fenêtre popup s’ouvre et vous pouvez continuer à surfer tout en écoutant.

    http://fr.sputniknews.com/popup/radio/

  10. Posté par Burnand le

    LA DEMOCRATIE CONSISTE A ECOUTER TOUT LE MONDE ET AUSSI A RESPECTER TOUTES LES OPINIONS.

    Merci « Franz » c’est utile de le dire et le redire. Sans cette règle les médias n’ont pas de raison d’être.

  11. Posté par pierre frankenhauser le

    Encore un exemple l’autre jour, lorsque de l’interview du brillant UDC Thomas Aeschi par l’inénarrable Darius, avec ses airs de gendre idéal. « A 36 ans, vous n’êtes pas un peu jeune et inexpérimenté pour le CF ? » Pourtant, le socialiste Berset, 38 ans, ou Ruth Metzler, 34 ans, ont bien été élus. On a droit aussi à une photo de M. Aeschi habillé en combattant suisse du Moyen-Âge, comme pour nous faire croire à un rejet farouche de l’étranger de M. Aeschi. C’est tout intellectuellement malhonnête.

    Puisque l’entier du peuple suisse est financièrement pris en otage par la redevance, autant que celle-ci soit mieux répartie, en diminuant drastiquement le budget monstrueux de 1,6 milliard alloué à la SSR, et en soutenant les radio-TV privées beaucoup plus fortement. Mais j’oublie que la SSR est allergique à la diversité d’opinion. Les coupages de parole systématiques, les sous-entendus volontairement orientés vers la bienpensance étouffante, la diabolisation de l’UDC (pourtant bien plus modérée que le FN ou le Tea Party), la sélection d’invités qui vont bien son sens, toute cette bouillie journalistique est indigne de gens sensés informer sérieusement la population, avec indépendance et objectivité. Avec son attitude, tant par son travail de sape idéologique que par ses menaces envers LesObservateurs.ch, M. Rappaz va peu à peu se mettre à dos de très nombreux Romands.

  12. Posté par Myrisa Jones le

    Il n’y a pas qu’en Suisse que la population dénonce la désinformation pratiquée par les médias en général. Ce problème touche toute l’Europe.
    Voici un site allemand ( en allemand) qui montre le niveau de cette propagande et qui la dénonce:
    Le spectacle de propagande ~ Le Watchblog de la désinformation et de la propagande dans les médias allemands

    https://propagandaschau.wordpress.com/

  13. Posté par G. Vuilliomenet le

    C’est pire que ça Ueli Davel, je paye non pas pour me faire laver le cerveau par cette machine propagandiste appelée RTS (Radio Télévision Stalinienne), je ne regarde plus le JT et ces pseudos émissions de débats politiques pourries jusqu’à la moelle et dirigée par des non moins faisandés pseudos journalistes qui en d’autres temps auraient eu leur place sur des chaînes soviétiques et auraient pu être de parfaits petits commissaires politiques véreux. Le pire est que , finalement, je finance une machine à décerveler mes concitoyens contre mon gré.

    Oui! le sieur Bernard Rappaz devrait commencer par nettoyer ses écuries d’Augias avant de lancer ses ridicules menaces.

  14. Posté par Ueli Davel le

    La RTS et la société Climage ont des relations très, très proches. Dire que Climage est un chouyat gauchiste est évident. C´est pas grave. Ce qui est grave, c´est l´endoctrinement fait par les productions de cette société fait au niveau de la SSR/SRG et encore plus grave des écoles.
    Oui il y a endoctriment car les messages transmis sont toujours unidirectionels, il n´y a pas concurence, d´autres opinions, « second opinion ». C´est du bourrage de crane. Incroyable on paie pour se faire bourrer le crane et celui de nos enfants, il n´y a pas d’alternative, cela rappelle méchament la télévision de la DDR. Nous payons un outil de propagande et le plus grave ils ne s´en rendent même pas compte. La structure de la SSR/SRG est une véritable usine à gaz qui n´a aucun sens et n´est garante de rien, la majorité des gremiums est sans responsabilités/utilités aucune. Ces grémiume sont souvent dirigés par des anciens hauts fontionnaires, politiciens en fin de course gracieusement payés.

  15. Posté par aldo le

    Si vous voulez améliorer la TSR, c’est plus direct de faire part de vos doléances par ici: bernard.rappaz@rts.ch, mais je pense qu’il est plus logique de la priver de son racket fiscal en signant l’initiative. Il y a trop de fric dans cette machine au service des totalitaires. Qu’on se penche sur les co-productions et les fuites de financements à l’étranger. Là il y a beaucoup à analyser sur le partage de ces magots surtout que la comptabilité c’est plus 1+1=-1 que 2. L’Europe sans frontière est aussi demandée par les voyous qui orchestrent la corruption. Après des années d’une TSR à la botte des radicaux, l’invasion de la TSR par les socialo-marxistes n’est plus à démontrer. Un Khoshbin arrive et hop grâce à la baguette magique socialiste il relève le voile ou la kippa et le voilà Rochebin. Avec de telles mentalités on peu présumer qu’il y en a qui touchent un salaire, puis des avantages divers d’un parti politique, d’un Etat religieux, de l’Europe, et même d’un vendeur de voiture… (voir les petits avantages offert grâce aux syndicats des journalistes) puis comme Sayanim bien qu’il semble que cette hypothèse fâche certains. On peut bien se demander pourquoi?

  16. Posté par Aline le

    Y aurait-il encore des gens qui regarde notre télévision étatique ? Moi, j’ai arrêté depuis longtemps et je profite entre autres des observateurs pour m’informer.

  17. Posté par Andrea le

    Cher M. Rappaz,
    Pour mémoire, voici les cinq points qui devraient légitimer le mandat de service public donné à votre institution:
    . Elle tient compte des régionalismes et des minorités.
    . Elle promeut la diversité des sujets, des contenus et des formats.
    . Elle crée aussi de la culture, elle ne se contente pas de la propager.
    . Elle mise sur la qualité, sur la crédibilité et sur la pertinence, non sur la recherche de l’audience pour elle-même.
    . Elle fait fi des intérêts politiques ou économiques.
    L’exemple déjà cité de l’émission »infrarouge » m’amène à douter fortement du respect du quatrième point, notamment en ce qui concerne la recherche d’audience plutôt que la qualité, crédibilité ou pertinence.
    Comme moi, une grande partie de la population est témoin de votre arrogance, notamment en ce qui concerne votre financement.
    Même si les politiciens qui devraient le faire sont victimes d’un conflit d’intérêt et n’oseront jamais s’attaquer vraiment à leur plus grande plateforme de communication électorale, il n’est pas loin le moment où les citoyens exigerons la suppression de ce mandat et vous enverront courtoisement à sucrer des fraises.

  18. Posté par Franz le

    Message ouvert à M. Rappaz, TSR
    Prenons, pour exemple majeur, l’émission ‘Infrarouge’ programmée à 22h35 (à 01h35, cela irait aussi …). Qu’apporte-t-elle concrètement ? RIEN, Monsieur le Chef, RIEN si ce n’est le maniérisme éculé d’une journaliste incapable de mener un vrai débat, préférant couper la parole des interlocuteurs intéressants et n’allant pas dans le sens de la voix de son Maître. La politesse première consiste à ne pas couper la parole. Puis, à défaut d’une(e) animateur(trice) responsable, engagé(e), donc non formaté(e), le match nul final consiste à dire implicitement que tout va bien. Désolé, c’est une émission merdeuse, inconsistante, faisant appel à des acteurs et contre-acteurs généralement mous, inconsistants. Et vous appelez cela du journalisme ? C’est un nid gauchiste. Laissez parler les Zemmour, Windisch et autres essayistes, donnez la parole, sans la couper constamment aux Blocher, Ménard, à Marine Le Pen aussi … Du bla-bla habituel des Freysinger, Levrat et autres Lüscher, (liste non exhaustive, tant ils sont nombreux) on en a strictement marre. Le Peuple est suffisamment mature, dans sa majorité,pour faire ses choix et ses opinions, sans qu’un journaliste-clown fédéral – émule de Pascal Décaillet – avec ses gros yeux et grimaces nous impose sa philosophie formatée. LA DEMOCRATIE CONSISTE A ECOUTER TOUT LE MONDE ET AUSSI A RESPECTER TOUTES LES OPINIONS.
    Pas seulement en Suisse, mais aussi en Europe, diverses droites sont diabolisées, ridiculisées. Le coeur n’est pas socialiste, relent du socialo-communisme aux historiques grandioses. Le coeur, la fraternité sont aussi des valeurs de droite, avec qualités et défauts.

    Pour le récent drame français, regardez, M. le chef, les documents de TV LIBERTES. 130 morts et des centaines de victimes encore vivantes crient justice voire vengeance.

  19. Posté par François le

    Merci Monsieur Windisch pour vos prises de position honnêtes et courageuses, ne vous laissez pas intimider par les censeurs.
    Concernant la TSR je mentionnerais par exemple l’attitude complètement partisane de Mme Mammarbachi qui m’irrite profondément à chaque fois, elle coupe systématiquement la parole à certains intervenants, ne les laissant pratiquement pas s’exprimer pour donner le champ libre à ceux de son choix, généralement bien ancrés institutionnellement à gauche.

  20. Posté par Burnand le

    Je ne me souviens pas de cette émission infrarouge mais il est évident pour tout le monde que la plupart de journalistes sont « à gauche toutes ». Par ailleurs il doit y avoir à la RTS une clique de valaisans dont la mentalité est assez différente des autres cantons romands. Quand ceux-ci, en plus, ont des postes de cadres, comment voulez-vous que les autres journalistes ne subissent pas l’impact gauchiste ? Ils doivent forcément suivre le vent.
    D’un côté je trouve les critiques envers la RTS souvent trop dures car c’est une très bonne télévision, sérieuse et informative, d’un autre côté je trouve surprenant que l’on garde une Mme Mammarbachi que personne ne supporte alors que l’émission IR, déjà programmée bien trop tardivement, a de la peine à avoir un public fidèle.
    Je me souviens d’une émission IR où Mme avait invité Jacques Pilet et Christophe Blocher. Celui-ci s’est trouvé balayé par l’arrogance dévastatrice et a méchanceté gratuite de J. Pilet, ceci durant toute l’émission. Quant à Mme Mammarbachi, au lieu d’intervenir énergiquement contre les excès de parole et de temps de J. Pilet, elle ne cessait de l’approuver et de critiquer M. Blocher. Depuis là, il est rare que je regarde Infrarouge car un tel parti pris est inacceptable et inacceptable aussi le comportement de la modératrice envers un de ses invités.
    Elle ne sait pas gérer un débat de manière neutre et ouverte et son visage crispé est vraiment encore une raison de fermer le poste TV.

  21. Posté par P. Monnard le

    M. Rappaz, vous utilisez mon argent pour me désinformer. Maintenant vous l’utilisez également pour traîner en justice ceux qui ont l’audace de m’informer.
    Avec succès, vous parvenez à vous faire détester par le plus grand nombre.
    ■nobillag■
    ■http://www.nobillag.ch/index.php/fr-FR/■

  22. Posté par Pierre H. le

    Le système suisse est encore bien plus corrompu que je ne l’imaginais ! La Suisse propre en ordre, c’est terminé ! Nous sommes derrière vous, Monsieur Windisch !

  23. Posté par Le pragmatique le

    Un « débat » infrarouge qui me laisse un souvenir mémorable en termes d’équilibre : Zemmour qui s’est retrouvé seul face à quatre gochiotes pour tenter de le dénigrer. Pas de chance, malgré ce bel effort de civisme gauchiste, la puissance de feu s’est avérée insuffisante.

  24. Posté par Toriello le

    Il est piquant d’observer les journalistes de RTS dès que l’on émet la moindre critique contre eux. Même le mièvre et douçâtre Matthey Doret monte sur ses grands chevaux dès que l’on égratigne quelque peu la corporation sacrée de cette pseudo clique d’intellos bobos de journaleux

  25. Posté par Alain-Hervé le

    Le parti socialiste agit exactement comme les religions, il fabrique de tels zombies qu’ils récupérés sans peine par les islamistes et autres courants sectaires. Cette RTS va supprimer les émissions religieuses mais toute l’année elle nous pompe l’air avec le PS et sa propagande quasi religieuse. Normal B. Rappaz valaisan, a fait ses armes à l’Institut d’études sociales, un repère socialiste par excellence. On doit sortir de là le cerveau sclérosé de partis pris et de slogans niais.

    Qu’on doive payer pour supporter de tels misérables qui crachent leurs propagandes pour le PS en quasi permanence, soit par omission, soit directement, soit de manière occulte, en fait aussi un monopole d’une religion terroriste. Sinon comment accepter les actions gestapistes de Billag et cette redevance obligatoire qui pue comme les impôts ecclésiastiques dont on s’est pourtant partiellement débarrassé. Pas de fric = pas de trafic d’indulgences au PS comme dans les églises et à la RTS. RTS=RTPSS en réalité.

    Maitenant c’est à vous de pistonner le Père Noël pour qu’il vous fasse

    UN CADEAU DE FR. 4511.- sur environ sur 10 ans

    un cadeau grâce à votre signature et d’autres pour mettre fin aux intoxications quotidiennes. Commandez des feuilles à distribuer à: http://www.nobillag.ch/index.php/fr-FR/

  26. Posté par David Rouzeau le

    Je crois que la RTS a beaucoup de choses à se reprocher. Elle traite en effet notamment des problématiques internationales avec des parti-pris, souvent atlantistes. Son journalisme manque cruellement de rigueur et d’objectivité, notamment en ce qui concerne la crise syrienne, ce qui est inacceptable pour un service public. M. Rappaz devrait le réaliser et se mettre sérieusement à prendre des mesures pour que le travail d’information de la RTS, et notamment de la TSR, devienne correct. Mais en est-il capable? Cela est une autre question. Il faudrait peut-être mettre un journaliste de plus grande envergure à sa place.

  27. Posté par Martin Leu le

    A voir le nombre de commentaires, le moins qu’on puisse dire est que le sujet suscite beaucoup de réactions qui vont dans le même sens que ce qu’a dit et écrit à maintes reprises M. Windisch. M. Rappaz se drape dans sa dignité alors que les reproches faits aux émissions auxquelles collabore par exemple Sebastien Faure (un Français digne de ses confrères hexagonaux!) sont amplement justifiés. A la RTS, radio et TV, certains journalistes cherchent toujours «un angle» (comme ils disent) qui permet de manipuler l’information et en faire une sale propagande, toujours dans le même sens! Susceptibles, les «journalistes» de la RTS sont convaincus d’avoir toujours raison et ils vous le font savoir. Les critiques sont toujours rejetées parce que le public, les fonctionnaires de la RTS s’en fichent complètement.

  28. Posté par C. Donal le

    Mais enfin quelles méthodes ! C’est quand même extraordinaire. Au lieu de se remettre en question et de s’adapter. Il est quand même aberrant de DEVOIR renoncer à nos médias si l’on veut être informé. Les informations officielles ne sont plus à la hauteur de l’information que l’on peut trouver dans la réinfosphère et sur certains sites spécialisés, et par les journaux télévisés quotidiens hors circuit officiel. Pour ensuite, se le voir reprocher indirectement. Quelle déception au fil des années passées. Je ne compte plus le nombre de fois où c’est grâce à ce site et à ses contributeurs que j’ai pu avoir accès plus facilement à une autre information plus complète pour une opinion qui demande à être réévaluée face à cette actualité galopante. En ce qui me concerne c’est surtout la situation RÉELLE allemande que je cherche à décrypter, et ce n’est en tout cas pas la RTS qui a pu m’éclairer sur ce sujet incontournable si l’on veut comprendre l’Europe.

  29. Posté par Sancenay le

    En France , comme en Suisse, lorsque l’on fait mouche sur mouche , on récolte des lauriers !
    C’est ainsi qu’on peut vérifier qu’on ne s’est pas trompé de cible, non ?

  30. Posté par Jacques le

    En bref: la TSR a tout appris de l’agence TASS et de Goebbels et nous le ressert à la sauce du XXI ème siècle.

  31. Posté par Franz le

    La tendance médiatique générale – je dis bien générale – consiste à distiller et diffuser une information aux ordres, contrôlée par la Voix de son Maître, politiquement opportuniste.

    C’est d’ailleurs la très grande faiblesse occidentale qui n’arrive plus à utiliser les mots justes pour désigner les faits, en l’occurrence les assassins islamiques, les faux migrants, etc. Les TJ occidentaux ont trop longtemps anesthésié leurs auditeurs, en diabolisant les opposants, en influant audio-visuellement sur la pensée collective par une peur savamment insérée..

    En France, c’est le cas patent du FN, très diabolisé mais pratiquement devenu premier parti de France. En Suisse, toutes proportions gardées, c’est le cas de l’UDC triomphante. Alors des vestes politiques commencent à se retourner (cf. par exemple La Liberté Fribourg du 27 novembre 2015). Dans le sillage, les médias s’adaptent, commentent, suivent le flux comme des poissons morts.

    La vraie démocratie, c’est l’expression impartiale de toutes les opinions exprimées. Le Peuple dans sa très grande majorité sait juger et cela, dans notre pays, dure depuis 1291.

    Monsieur Windisch, globalement vous avez mon entier soutien dans votre vue de l’information non seulement décomplexée, mais aussi équilibrée. Au passage, ma redevance de CHF 462.00 ne correspond pas à cette neutralité informative due par la SSR. Pire, dans une attitude de facilité, la SSR américanise notre Occident, avec ses séries flicardes idiotes et éculées, vend son auditoire à une publicité surabondante très dirigée (pourquoi les hommes portent-ils de plus en plus la barbe ?). Publicité utilisant de plus en plus l’enfant, la femme. Il y a de quoi épiloguer …

    Une grande exception : l’éditorial de Mme Martyna Schyba, au TJ TSR, qui dans le cadre des élections fédérales 2015, a eu le magnifique courage de dénoncer le vrai vacarme médiatique. A espérer qu’elle ne fût point blâmée. C’est une femme, une vraie, qui donne l’exemple à ces équipes journalistiques téléguidées. Les islamistes notamment ont compris.

  32. Posté par Jacques le

    Le mainstream réagit et vous menace. Bon, nous vous connaissons assez pour savoir que vous ne vous laisserez pas impressionner. J’ai beaucoup apprécié votre intervention lors du colloque consacré à la neutralité suisse dans le contexte des sanctions contre la Russie. Je n’ai pas pu y participer mais je vous ai vu et écouté sur le web. J’aumerais signer cette résolution adressée à nos parlementaires de Berne, mais je ne sais pas où la trouver. Je ne suis sans doute pas le seul Pourriez vous la rendre disponible ici pour download ?

  33. Posté par Myrisa Jones le

    A M. Rappaz
    Je faisais partie des personnes qui regardait volontiers les différents journaux télévisés et d’autres émissions de la RTS. Mais cela c’était avant les événements en Ukraine.
    Depuis j’ai définitivement cessé de regarder le journal de la TSR et ceux des autres chaînes françaises aussi.
    Il est vrai que, peut-être, vos journalistes ne le font pas intentionnellement, peut-être n’ont-ils pas le temps de faire de vraies recherches sur les sujets d’actualité, peut-être et peut-être encore…
    Petit petit et grâce à de nombreux sites d’informations sur internet, qu’ils soient de gauche ou de droite ou apolitiques, qu’ils proviennent du Canada, des Etats-Unis, d’Ukraine, de Russie, d’Iran, de Chine- eh oui! A l’heure d’internet il est possible d’avoir des points de vue autres que ceux répétés à l’envi par les médias occidentaux- j’ai constaté malheureusement comme M.Windisch que la plupart de vos informations étaient approximatives, parfois clairement orientées et souvent fausses. Peut-être… sans que vous ne vous en rendiez compte.

    J’ai réitéré l’expérience et malheureusement à chaque fois, c’est souvent fâchée que j’ai quitté votre site, tant le traitement des évènements est insuffisant et souvent biaisés par une mentalité très à gauche, il faut le reconnaître.
    Pour ma part, j’ai juste l’impression que vous faites partie de cette presse qui répète comme un perroquet la moindre information sortie dans les autres salles de presse européenne, avec un point de vue bien occidental (atlantiste et europâtre à souhait) et sa mentalité bornée et partiale.

    De plus en plus de Suisse comme moi – qui ne sont d’aucun parti je le précise – n’ont plus envie d’être si mal informés, voire carrément dés-informés sur des sujets aussi graves que ceux qui se passe actuellement en Europe, en Ukraine et au Moyen-Orient.
    Vous ne donnez que rarement la voix à ceux qui ne sont pas d’accord avec la pensée unique c’est pourquoi il faut vous attendre à ce que nous contestions vigoureusement le fait, qu’une télévision d’Etat payée par l’argent public, se permette de relayer des informations pour le moins approximatives.
    Mettre le doigt dessus avec des exemples concrets n’est pas illégal.
    Comme vous le conseille M. Windisch, allez vérifier par vous-mêmes, sur le site même lesobservateurs où nous sommes beaucoup à proposer des liens vers des articles divers qui présentent des informations pointues, bien au-delà de ce que vous êtes capables de nous proposer en tant que service public, si les critiques à votre encontre sont fausses.

    Est-cela faute de ce site ou celle d’internet qui nous rends plus exigeants?
    Posez-vous la question.

  34. Posté par G. Vuilliomenet le

    La RTS, ne serait-ce pas cette boîte de propagande et de désinformation pour laquelle nous sommes rackettés?

  35. Posté par Laurent Lefort le

    En même temps, lorsque l’initiative pour la suppression de la redevance aura été soumise au peuple, Rappaz aura d’autres chats à fouetter et des tas de papiers à remplir pour toucher ses indémnités journalières.

  36. Posté par Chouette le

    Personnellement, il y a fort longtemps que je ne regarde plus les émissions de la TSR et ce fut un vrai bonheur de découvrir le site lesobservateurs.ch, car contrairement à nos TV, radios et différents journaux, nous avons à loisir de forger nos propres opinions au fil des différents évènements.
    Bravo et merci au site lesobservateurs.ch.
    Vive le net et notre liberté de penser!

  37. Posté par Christian Hofer le

    La RTS n’est pas neutre ni dans ses choix d’invités ni dans ses reportages et encore moins dans ses collaborations (cf Vol Spécial coproduit avec Fernand Melgar). Ils sont les derniers à pouvoir hausser le ton. Il est déplorable que les Suisses aient décidé d’automatiser la redevance. Nous sommes désormais contraints de payer une télévision d’état qui ne se prive jamais pour nous imposer sa moral de gauche.

    Courage Monsieur Windisch.

  38. Posté par pierre steiner le

    Courage Monsieur Windisch. Vous avez le soutien moral de vos lecteurs. La réaction de Bernard Rappaz prouve sa nervosité, il est inquiet et voudrait tuer dans l’oeuf toute contestation de la ligne politique de gauche de la TSR gouvernementale. La censure généralisée des médias est plus proche qu’on ne pense, c’est préoccupant.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.