Eclairage UW – Quel gouvernement pour la Suisse après les élections fédérales du 18 octobre? Non au diktat socialiste. – 13.10.2015

Uli Windisch
Rédacteur en chef
EclUW

 

Aspects traités par Uli Windisch:

  • Le comportement révélateur des socialistes: on a l'impression qu'ils dictent l'agenda alors qu'ils ne représentent que moins de 20% de l'électorat
  • La complicité des médias et l'attitude opportuniste des autres partis, qui n'hésitent pas à suivre les manoeuvres contre l'UDC
  • Le taux d'abstention élevé alarme le monde politicien, mais quelles en sont les causes véritables?

 

propos recueillis le 13 octobre 2015

 

3 commentaires

  1. Posté par Chouette le

    Exact M. Windisch, et dans les causes d’abstention celle qui « rėsonne » le plus souvent dans la rue est « pourquoi voter puisque ce qui l’est n’est pas appliqué ».
    La conscience « professionnelle » des élus est représentative de la régression sociale de la Suisse.

  2. Posté par Pierre H. le

    Exclure le parti socialiste serait une excellente idée ! Le socialisme étant l’idéologie la plus meurtrière sur la planète ! Mais comment pourrait-on faire ?

  3. Posté par alticor le

    Vous avez mis le doigt dessus en fin d’interview Monsieur Windish,j’avoue avoir posté mon enveloppe de vote avec un enthousiasme proche du zéro,plus aucune envie de mettre mon destin entre les mains des ces gens,peut être est il temps de changer radicalement de modèle, de laisser mourir les vieilles institutions et reprendre nos vie en mains différemment ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.