Guerre contre les sites de la Réinformation : ce n’est pas un mythe. Devient-elle totale et antidémocratique?

Uli Windisch
Rédacteur en chef
Le politiquement correctImbécileBonSensEXC

J'ai déjà consacré un EclairageUW à cette guerre contre les sites de la Réinformation, ici.

Une invitation m'est parvenue à participer à un débat portant le titre suivant :

« Pour des médias d’information éthiques et responsables ».

Sous-titre :« La presse est sous pression. Elle subit la concurrence de médias officieux qui n’ont de cesse de jeter le discrédit sur la presse d’information traditionnelle ».

Cela nous montre que la réalité de cette guerre est encore pire que ce que nous pensions.

Voici l’intégralité du texte introductif à ce débat :

INVITATION A UNE CONFERENCE DE PRESSE ET UN DEBAT AUTOUR DE LA QUESTION

« POUR DES MEDIAS D’INFORMATION ETHIQUES ET RESPONSABLES »

le 10 octobre 2015 à 11h.....

La conférence de presse sera suivie d’un brunch et

de la remise des prix du concours « L’Avenir c’est... »

 Le Communiqué de presse: 

"La presse est sous pression. Elle subit la concurrence de médias officieux qui n’ont de cesse de jeter le discrédit sur la presse d’information traditionnelle.

Avenir et Réflexions regrette cette situation. Nous déplorons l’émergence de sites internet prétendument libres et indépendants mais qui propagent des idées trop souvent malveillantes et mensongères. Ces sites se font les relais de vraies comme de fausses informations, qui sont néanmoins toutes parfaitement orientées.  Cette manière de procéder sème la confusion parmi les internautes qui rediffusent souvent en masse le fait divers ou la fausse information, au travers des réseaux sociaux. Concrètement, l’internaute est lui-même dupé par le stratagème, qui ne sert finalement qu’à nourrir des thèses et des objectifs politiques. Et lorsqu’un média traditionnel refuse à juste titre de publier une information stigmatisante ou simplement contreproductive, alors ce média est étiqueté de politiquement contrôlé ou encore de « bien-pensant », quand il n’est pas carrément affublé du sobriquet méprisant de « merdia ».

Avenir et Réflexions mesure l’ampleur du danger que ces médias d’information autoproclamés représentent pour l’opinion publique et la santé citoyenne globale. C’est pourquoi elle souhaite œuvrer activement en faveur d’un label de qualité reconnu pour la presse et les médias d’information, afin que les citoyens disposent d’une presse fiable et de qualité qui lui permette de se forger sa propre opinion. C’est là en effet l’idée qu’Avenir et Réflexions se fait d’une presse démocratique, et ce tout particulièrement à l’heure où la surabondance d’informations a vite fait de submerger les esprits et les consciences citoyennes.

Nous sommes convaincus, qu’à condition de prendre très prochainement des mesures sérieuses légales et médiatiques, il est encore possible de sauvegarder une presse qui respecte la déontologie nécessaire à une saine démocratie. Toutefois, nous savons aussi à quel point il est difficile pour la presse de se défendre contre la virulence de ces « faux » médias, puisque ces derniers ne cessent de dénoncer la prétendue manipulation dont elle serait la complice principale.

Avenir et Réflexions  fait circuler une vidéo sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines et qui a pour objectif de dénoncer la stigmatisation systématique dont peut être victime une partie de la population, au nom d’une anecdote non vérifiée  ou d’un fait divers parfaitement isolé de la problématique générale. Ainsi, l’on y voit plusieurs passants déplorer la mauvaise « conduite » de certaines personnes que l’on suppose naturellement être des étrangers, avant que ceux-ci ne s’avèrent être en fait les automobilistes (que nous sommes tous).  La vidéo est à découvrir sur notre page facebook :

Dans un deuxième temps, autour d’un brunch copieux, Avenir et Réflexions procédera à la remise des prix de son concours « L’avenir c’est…» auxquels une centaine de personnes ont pris part et qui consistait à définir la vision d’un avenir souhaitable. L’heureux gagnant repartira avec un siège… en carton, éco-responsable et biodégradable !

Au plaisir de vous y voir nombreux et de débattre en votre compagnie des solutions à envisager en vue d’un futur médiatique meilleur, démocratique, juste, éthique et responsable.

Nous nous réjouissons de recevoir votre confirmation de participation.

Bien à vous,

Le comité d’Avenir et Réflexions"

 

 Le commentaire de Uli Windisch

 

A la lecture de ce texte je me suis demandé  s’il ne s’agissait pas d’un piège, sans être spécialement enfermé dans un univers paranoïaque  ou obsidional. Comme disent certains : Prudence , prudence…

Un premier contact avec l’un des organisateurs m’a rassuré et il me semblait sincèrement désireux de discuter et avait sans doute forcé un peu le ton de son communiqué pour ne pas faire un flop.

En plus, ce groupe organisateur « Avenir et Réflexions » n’est nullement un groupuscule égaré ou gauchiste, mais est lié au  PLR, Parti libéral radical, l’un des grands partis politiques national suisse.

Le passage suivant du texte introductif m’a cependant particulièrement inquiété :

 

Nous sommes convaincus, qu’à condition de prendre très prochainement des mesures sérieuses légales et médiatiques, il est encore possible de sauvegarder une presse qui respecte la déontologie nécessaire à une saine démocratie.

 

Cela montre aussi ce que peut encore être l’image des sites d’information et plus particulièrement celle des sites de la Réinformation, auprès de publics même avertis.

Il faut donc encore entreprendre un important et constant travail d’information et de correction à propos de ce que sont réellement ces sites de Réinformation ; cela face au travail, réellement obsessionnel lui, des médias traditionnels qui cherchent par tous les moyens à dénigrer et à diffamer ces sites(voir notre Eclairage susmentionné pour plus de détails).

J’ai donc décidé d’accepter de participer à ce débat avec cet objectif.

Oui, les médias traditionnels, mainstream, politiquement corrects et bien-pensants tentent tout pour chercher à discréditer ces sites qui leur font concurrence avec un succès croissant, et qui font apparaître au grand jour leur nature profonde, leur partialité idéologique, et maintenant, de plus en plus clairement, le profond fossé qui existe entre leur partialité et orientation idéologique unilatérale et les sensibilités populaires. Mais le public n’est pas dupe : il est lui aussi de plus en plus révolté par cette unilatéralité idéologique et vient en masse sur les sites de Réinformation. Insupportable pour ces bien-pendants au quotidien!

Donc tous les coups sont permis : tenter de faire croire que ces sites ne sont pas sérieux, ne vérifient pas les infos, sont « proches de »(la formule préférée) de « la droite dure »,  de la « faschosphère »,  de « l’extrême droite », et pourquoi pas du fascisme et du nazisme ? Or, tout le monde, ou presque, sait que ce ne sont là que mensonges et tentatives vaines de discréditer

Mais ces diaboliseurs arrivent quand même parfois à instiller doute et méfiance.

Si l’on nous caricature, nous répondrons. Vous voulez la guerre, vous l’aurez, avons-nous dit.

Echantillon : ces journalistes bien-pensants sont « proches de »  la  socialo-cocosphère, des idéologues faisandés, de la désinfosphère, de l’inculture, du vernis idéologique, de la diabolisation, de l’amalgame, etc. etc. Ils verront : nous ne manquons pas d’imagination pour déformer, diaboliser, dénigrer, fausser consciemment, mentir, calomnier (n’oubliez pas qu’il peut en rester quelque chose...), comme ils tentent de le faire avec les sites de la Réinformation.

A bon entendeur, salut!

Dénoncer vos pratiques est une chose, démontrer concrètement et quotidiennement votre partialité, votre orientation idéologique unilatérale, votre façon de censurer ou d’écarter ceux qui ne pensent pas comme vous, surtout en matière de culture et d’information, est l’un de nos objectifs essentiels et constants.

Faut-il rappeler maintenant que sur plus de 23.000 articles repris et publiés depuis 3 ans et demi sur notre site Lesobservateurs.ch, seules quelques très rares imprécisions ou erreurs ont été relevées. Et que nous ne sommes que 3-4 personnes et dont la plupart sont  bénévoles, cela avec très peu de moyens, contrairement à des médias qui ont des rédactions de centaines de personnes  et tout un personnel spécialisé dans chaque domaine et des moyens souvent énormes, au point où la direction générale de la SSR/SRG suisse, par exemple, vient d’annoncer qu’elle pourrait fonctionner même avec 20 personnes de moins dans sa direction générale !

Ensuite, personne ne se rend compte de l’immense travail que suppose un site comme le nôtre et du fait que les dons sont encore très rares. Certains visiteurs consultent sans gêne nos articles gratuitement depuis plus de 3 ans, sans jamais faire le moindre don, cela tout en faisant des dépenses inconsidérées quotidiennement. C’est le gros problème de tous les sites  sur le WEB et il faut absolument que les publics s’en rendent compte, car bien des sites, pourtant essentiels dans tel ou tel domaine, disparaissent après un certain temps, faute de moyens.

Dans le cas de notre site Lesobservateurs.ch, ce qui rend les médias et journalistes bien-pensants le plus furieux c’est évidemment l’incroyable développement de notre audience en l’espace de 3 ans (aujourd’hui fréquemment  plusieurs dizaines de milliers de visiteurs uniques par jour), alors qu’ils nous avaient « avertis » que nous ne tiendrions que quelques mois !

En matière de modération des Commentaires, rappelons que sur plus de 400.000 commentaires, spams, etc., reçus, nous n’en avons retenus qu’un peu plus de 40.000 : un autre travail titanesque que cette modération.

Mais il est capital de souligner qu’à côté des commentaires violents et de défoulement, il y a un énorme et magnifique travail de grande qualité, bien argumenté, souvent drôle (nous sommes fréquemment mdr, mort de rire) empli de très belles trouvailles tant au niveau du langage que du contenu, avec beaucoup de compléments précieux  sous forme de références multiples à d’autres textes ou vidéos, etc. Nous profitons de l’occasion pour remercier de manière appuyée tous ces contributeurs qui passent parfois beaucoup de temps pour compléter et enrichir notre travail. Continuez. Sachez que vous êtes beaucoup lus.

Encore quelques remarques complémentaires  précises sur certaines affirmations du texte introductif à ce débat:

Ce débat nous fournit aussi l’occasion de revenir sur  certaines perceptions inadéquates, voire totalement fausses,  de l’image des sites de la Réinformation auprès de certains.

Reprenons quelques extraits :

Avenir et Réflexions ... Nous déplorons l’émergence de sites internet prétendument libres et indépendants mais qui propagent des idées trop souvent malveillantes et mensongères. Ces sites se font les relais de vraies comme de fausses informations, qui sont néanmoins toutes parfaitement orientées. 

Je suis désolé, mais nous sommes totalement  libres et indépendants et nous ne mentons pas  mais parlons des réalités que les médias traditionnels taisent ou écartent en fonction de leur bien-pensance. Oui, nous sommes une droite décomplexée mais cela ne nous amènent en rien à trafiquer l’information. C’est toujours de la réalité rien que de la réalité, celle que les autres cachent, et non de l’idéologie.

Les gens de gauche ne doivent pas s’étonner que nous les renvoyions systématiquement aux médias bien-pensants, si nombreux  et dominants. Pas question de venir faire la loi chez nous ou de vouloir nous « noyauter ». Vos stratagèmes les plus astucieux sont tôt ou tard dévoilés. Nous combattons votre politiquement correct et n’en voulons pas chez nous, même si vous devriez avoir l’honnêteté de reconnaître que nos Commentaires sont largement ouverts et pluralistes.

Pas de votre monopole chez nous. Vous avez déjà tellement de pouvoir que nous n’allons pas encore vous le donner chez nous. Aucun pouvoir n’est aussi monopolistique en Suisse que celui des médias, pays qui se prétend pourtant quotidiennement démocratique et pluraliste. A d’autres, du moins en matière de médias et d’information.

Le terme de « merdias » pour désigner les médias traditionnels. Nous ne l’utilisons pas mais il abonde dans les Commentaires. On devrait plutôt s’interroger sur l’exaspération et la révolte d’une masse de citoyens envers les médias. Nous supprimons massivement les plus violents et ils sont en nombre. Mais réduire  les sites de la Réinformation à cela est tout simplement scandaleux, en fait démagogique et lié à la volonté de disqualifier et de nuire. Mais cela ne prend plus.

 Avenir et Réflexions mesure l’ampleur du danger que ces médias d’information autoproclamés représentent pour l’opinion publique et la santé citoyenne globale. C’est pourquoi elle souhaite œuvrer activement en faveur d’un label de qualité reconnu pour la presse et les médias d’information, afin que les citoyens disposent d’une presse fiable et de qualité qui lui permette de se forger sa propre opinion.

Nous représenterions carrément un danger pour le citoyen et la santé citoyenne globale ! Là c’est un comble. Nous prenons les citoyens pour des personnes mûres, responsables, compétentes et intelligentes, susceptibles précisément de se faire leur propre avis à partir d’une information multiple et pluraliste. Le citoyen n’est pas un imbécile culturel taillable, corvéable et influençable à merci. En tout cas pour nous.

Vous voulez un label de qualité. Tout à fait d’accord et nous de craignons rien, au contraire. Mais les critères de ce label ne devront pas être définis par la bien-pensance médiatique monopolistique. Et ce label ne devra pas servir à faire barrage à une concurrence, qui n’a rien à envier à l’information partiale et intéressée idéologiquement des médias dominants.

Nous sommes convaincus, qu’à condition de prendre très prochainement des mesures sérieuses légales et médiatiques, il est encore possible de sauvegarder une presse qui respecte la déontologie nécessaire à une saine démocratie

Là, je suis carrément inquiet. Vous voulez prendre des mesures sérieuses légales…

Nous nous  luttons précisément et quotidiennement  pour plus de déontologie, plus de démocratie et de pluralisme.

Ecarter les sites de la Réinformation, au moyen de la loi et de la justice pour y parvenir, alors que nous nous battons quotidiennement pour cela ! C’est un comble. Mais c’est aussi grave, car  qui contribue le plus au pluralisme, à la démocratie, en offrant une autre information, toujours fondée et vérifiée, avec certes parfois quelques erreurs et imprécisions, mais rares, même très rares. Peut-on en dire autant des médias de la bien-pensance ? Nous prouvons tous les jours que non.

On pourrait continuer encore longtemps à opposer la réalité des sites de la Réinformation à vos critiques et graves accusations à leur encontre. Ce sera pour le débat.

Pour conclure, si j’accepte de venir débattre, c’est parce que votre texte introductif montre à quel point les sites de la Réinformation, il y en a beaucoup et nous sommes en lien et en échanges avec de nombreux autres sites de ce type au niveau international- car le même problème se pose partout- sont mal connus et que malheureusement la guerre que nous livrent les médias traditionnels pour tenter de donner de nous une image négative, voire celle d’un danger public, semble avoir contaminé certains milieux, même parmi les acteurs clefs du pouvoir politique.

Je viens pour tenter de changer cette image négative, totalement contraire à la réalité, pour vous convaincre que nous ne sommes pas ce danger que vous semblez percevoir; je viens pour mieux faire comprendre ce que sont réellement ces sites de la Réinformation.

Je viens  pour  montrer que nous, nous participons déjà quotidiennement à la pluralisation et la démocratisation médiatiques et politiques que vous semblez vouloir ; et qu’il n’est pas nécessaire de légiférer pour cela ! Ce serait très grave d'en arriver là pour faire taire des acteurs qui participent en réalité déjà à la réalisation de ce que vous souhaitez imposer par la loi tout en nous muselant.

Il vaut mieux exiger fermement des médias traditionnels qu’il sortent de leur bien-pensance et du politiquement correct, qu’ils comblent enfin le fossé de plus en plus béant entre eux et la population, et donc qu'ils soient eux- mêmes enfin davantage pluralistes et démocratiques.

Ce jour-là nous n’aurons effectivement plus de raison d’exister. Mais ce moment n’est vraiment pas encore arrivé !

Vouloir tuer une vraie concurrence, de qualité en plus,  plutôt que de se réformer soi-même est une stratégie que généralement seuls des pouvoirs autoritaires, voire totalitaires, utilisent.

Ils serait très fâcheux que des pouvoirs pour l’instant déjà monopolistiques soient tentés de s’en rapprocher .

Je viens aussi débattre pour tenter de vous convaincre de lutter avec nous et non contre nous.

Uli Windisch, 8 octobre 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

26 commentaires

  1. Posté par Michel de Rougemont le

    Le brunch était-il au moins à la hauteur?
    Qu’y a-t-il à gloser de plus après avoir relu les articles 16 et 17 de la Constitution fédérale de la Confédération suisse? Je n’y vois aucune possibilité de protectionnisme d’une corporation qui, pourtant, semble souvent en exprimer le désir.

    Art. 16 Libertés d’opinion et d’information
    1 La liberté d’opinion et la liberté d’information sont garanties.
    2 Toute personne a le droit de former, d’exprimer et de répandre librement son opinion.
    3 Toute personne a le droit de recevoir librement des informations, de se les procurer aux sources généralement accessibles et de les diffuser.
    Art. 17 Liberté des médias
    1 La liberté de la presse, de la radio et de la télévision, ainsi que des autres formes de diffusion de productions et d’informations ressortissant aux télécommunications publiques est garantie.
    2 La censure est interdite.
    3 Le secret de rédaction est garanti.

  2. Posté par Jean Ducas le

    Proche du PLR? Je suis allé faire un tour sur leur page Facebook, on y retrouve toutes les thématiques de la gauche! Et même des excuses envers les nuisibles et fascistes antifas, qualifiés de « jeunesse révolutionnaire »! On se croirait sur la page de l’Hebdo. Cela me confirme dans mon choix d’aller me promener plutôt que de voter Olivier Français au deuxième tour. Et d’envoyer par la même occasion Fathi Derder au Conseil National…

  3. Posté par Burnand le

    A propos du livre de François Garçon, historien français, il faut également mentionner le premier qu’il a écrit sur la Suisse et qui est très intéressant et informatif « Le modèle suisse ».

  4. Posté par Burnand le

    Je hais le « politiquement correct ». La haute école de St Gall n’avait-elle pas rappelé il y a quelques années que la liberté d’opinion nous était garantie par la Constitution suisse ?
    Et alors ? Pourquoi supprime-t-on les commentaires sur le 24H qui n’en a pas publié du tout depuis lundi ???
    Intervention d’EWS sans doute ?

  5. Posté par Marie-France Oberson le

    Bonjour
    Très en retard dans ma lecture des nombreux sujets débattus sur ce blog, je suis passée un peu en diagonale sur le site. je suis tombée et me suis arrêtée sur le sujet :
    Fernand Melgar, le gauchiste naturalisé qui utilise notre pays » paru le 4 .10.15 dans la rubrique « Brèves » et y ait ajouté mon grain de sel, ..
    Or, quelques mn plus tard, je lis sur le télétexte que M. Melgar porte plainte contre vous M. Windisch prétendant que vous laissez passer des commentaires haineux envers lui et qu’à cause de cela , il a reçu des menaces.. il a peur !!!!
    Qu’en est-il réellement ? Cette plainte ferait-elle partie du processus de guerre engagé contre les sites de Réinformation, le vôtre notamment ?
    Pour ma part, je ne retire rien de ce que je viens d’écrire sur l’article du 4 oct..
    Peut-être un peu trop ancien pour être lu je me permets de retranscrire mon commentaire ici, si vous le permettez. J’assume pleinement mes dires.. !.
    Le voici :

    Monsieur Melgar, vous n’aimez pas la Suisse, votre père ne l’a pas aimée non plus..
    Pourquoi ne l’avez-vous pas quittée? Peut-être pour mieux la détruire de l’intérieur?
    Double-national, vous dites passer de l’un à l’autre quand ça vous arrange.
    Mais vous vous gardez bien de passer à vos origines espagnoles quand il s’agit de critiquer l’Espagne et les Espagnols alors que vous pourriez faire preuve d’un minimum d’honnêteté en faisant un film sur l’accueil des travailleurs immigrés marocains par les Espagnols. La façon dont ils sont traités, exploités , logés , humiliés.. Ca ce serait un bon sujet de film ! ; mais je suppose que « pas touche » à votre pays natal, vaut mieux salir le pays qui vous a accueilli !
    .
    Lisez M. Melgar ce que dit Jacob Hlasek dans « l’Illustré » du 16 sept.
    L’Illustré :  » Jakob Hlasek n’a qu’une seule patrie dans son cœur: la Suisse. « 
    Hlasek : «Je suis très fier d’être Suisse, fier d’avoir pu contribuer un peu à son histoire. J’ai beaucoup voyagé et je ne connais pas un autre pays aussi généreux, aussi ouvert, aussi respectueux et tolérant que la Suisse. Les Suisses vivent en totale harmonie avec un million et demi de personnes issues d’autres cultures. C’est un exemple, un ADN qu’il faut protéger en gardant la mesure. Comme enfant de réfugiés, je n’ai qu’un seul mot à dire à la Suisse: merci!» .. des comme ça, on en redemande !
    Lisez encore M. Melgar ce qu’écrit François Garçon, professeur à la Sorbonne, spécialiste du fonctionnement économique suisse, dans son livre:
     » LA SUISSE, pays le plus heureux du monde » (Edit. Tallendier)
     » La Suisse est moins hostile aux étrangers que d’autres pays, car elle a cette espèce de culture de l’étranger dès la frontière commune(…) Avec 24% d’étrangers , la Suisse est le pays le moins xénophobe au monde »
    Merci Monsieur Hlasek, merci Monsieur Garçon, vous mettez un peu de baume aux cœurs des Suisses meurtris par ceux qui cherchent à se mettre sous les feux de la rampe par la seule haine qui les habite.
    (Marie-France Oberson (une naturalisée fière d’être Suisse et qui défend du mieux qu’elle peut son pays contre les gens venus d’ailleurs et qui se permettent de cracher sur lui , comme vous le faites)

  6. Posté par alticor le

    Après les fromages et la viandes, voila une AOC sur les médias ! Mais quelle riche idée messieurs dames de la bien-pensance,êtes vous donc a ce point dos au mur et incapable de fournir une véritable réponse,qu’il vous faut vous barricader et brandir le bâton ? Par chance le système suisse ne vous permet pas « encore » les inepties que l’on vois déjà en France voisine.

    http://www.revoltenumerique.herbesfolles.org/2015/02/07/la-censure-dinternet-sans-jugement-cest-maintenant/

  7. Posté par LeConsterné le

    Les gauchistes sont à leur idéologie ce que les bigots sont à la religion : impossible de discuter rationnellement avec eux !

  8. Posté par Pierre H. le

    Ce dont les médias traditionnels et nos politiciens ne se rendent absolument pas compte, c’est que même s’ils rendaient illégal et interdisaient les médias de réinformation, ça ne rendrait pas aux yeux de la population les médias traditionnels plus crédibles. Pire ! Quand les gens en ont ras-le-bol, ils se défoulent dans les sections commentaires des médias alternatifs contre les médias mainstream et les politiques et la soupape laisse sortir le trop plein de vapeur. Le jour où ils ne peuvent plus se défouler sur les sites de réinformation à travers leurs commentaires parce que interdits d’existence, ce jour là, priez pour nos politques et journalistes mainstream ! Car c’est dans la rue qu’ils actionneront la soupape ¨

  9. Posté par Alain le

    Aller sur TV Libertés, émission E Media de ce jour .

  10. Posté par Avi le

    Les médias traditionnels (mainstream, comme la TSR et la TdG) sont les champions de la désinformation, du mensonge, de la manipulation cynique de l’opinion. Ce sont des commissars soviétiques de la pensée, sans aucun respect pour les lecteurs ou spectateurs. Cela fait des années que je ne les fréquente plus, sauf quand j’ai envie de voir jusqu’à quel niveau de bassesse ils sont descendus.
    Oh, quel bonheur d’avoir enfin récemment découvert le site lesobservateurs.ch! Nous devons tous le soutenir financièrement pour assurer sa pérennité. Merci et bravo à M. Windisch et ses collaborateurs, pour votre dévouement et votre courage. Les suisses romands ont enfin une voix, un endroit où nous pouvons exprimer notre ras-le-bol avec les politiciens et les journalistes qui sont en train de détruire nos libertés, en favorisant l’immigration massive de musulmans et en nous inféodant à l’UE.

  11. Posté par Pierre Steiner le

    Monsieur Windisch, tout d’abord merci et félicitation pour la qualité de votre site et pour votre courage. Je pense que les organisateurs de ce débat vont prochainement essayer de soulever la question de motiver le ‘petit monde’ politique à légiférer en matière de droit de publication d’information sur le WEB. Le danger est réel et ces gens sont puissants. La bataille risque d’être rude. Notre liberté est en danger. C’est très inquiétant car la majorité des citoyens ne se rend pas compte des réalités de la manipulation surtout en Suisse romande malheureusement.
    Je ferai un nouveau don très prochainement. Merci encore.

  12. Posté par John Bull le

    Sincèrement, je ne vois aucun intérêt de perdre son temps avec ces organismes de pensée, même de droite et bien intentionnés surtout quand il profère des menaces à peine voilée.
    Ce combat d’idée ne peut qu’accoucher d’une souris … et encore. Les positions resteront les mêmes.
    Encore une fois un grand merci pour votre équipe, et courage.
    Lectrices, lecteurs, allions nos commentaires à l’action, soutenons l’équipe, diffusé le site à vos amis et connaissances et … faite un don.

  13. Posté par Laurent Lefort le

    Soutien financier de ma part, également. Je ne puis verser plus, étant désormais au « social ». J’essaierai à l’avenir, de le faire assez régulièrement.

  14. Posté par aline le

    Ces bien-pensants ont beau organiser des conférences pour faire taire des sites de réinformation, ils ne réussiront jamais. Le succès de ces derniers montrent clairement que l’homme n’est pas dupe.
    Un grand grand merci à M. Windisch et ses collaborateurs pour leur travail. C’est chaque jour un plaisir de lire les observateurs.

  15. Posté par hans le

    La presse traditionnelle n’est pas libre de ses écrits tout le monde le sait. La censure et le tri des information est fait avant toute publication. ARRETEZ DE PRENDRE LES CITOYENS POUR DES CONS!!!
    1°exemple en 2006 Tchernobyl. La centrale nucléaire explose. Un nuage radio-actif passe sur toute l’ Europe. Toutes les chaînes de télévision et tous les journaux diffusent qu’il n’y a aucune crainte à avoir le nuage a épargné la France. Et tout le monde sait aujourd’hui qu’il y a eu des milliers de morts car personne n’a pris aucune précaution. Les gens n’ont pas changé leurs habitudes, et ont ramassé du thym et du romarin et des champignons pour faire des infusions et préparer les plats cuisinés. En 2014 des Djihadistes crient ALAH OUAKBAR et foncent sur la foule et écrasent des gens: marché de noël de Nantes 22/12/2014, Dijon 22/12/2014.
    Toutes les chaînes de télévision et les journaux diffusent encore le même mensonge: ce sont des déséquilibrés mentaux.
    Alors vos journaux sont trop chers et leur papier et trop rêche pour m’essuyer. Je préfère le trèfle « colchique dans les près » au moins c’est un papier doux qui dégage une bonne odeur et qui de plus coûte moins cher!

  16. Posté par G. Vuilliomenet le

    Juste un rappel!

    L’accès à l’information est un droit.

    Je pense que si ce Comité arrivait à ses fins, cela pourrait finir devant le Tribunal fédéral.

  17. Posté par Alain le

    Merci M. Windish et vos collaborateurs pour tout votre travail.
    Soyez assuré de mon soutien et de ma pub pour votre site.

  18. Posté par P. Monnard le

    Merci M. Windisch pour vos remarques pleines de bon sens.

    Avenir et Réflexions, votre communiqué de presse est édifiant et nous donne la chance de découvrir vos (donc ceux des médias traditionnels) attributs et modus operandi :

    ■INTOXICATION MEDIATIQUE : Vous authentifiez le fait que les médias traditionnels refusent de publier certaines informations.

    ■ARROGANCE : Pensez-vous que les lecteurs/auditeurs/téléspectateurs ne sont pas à même de gérer la réalité ? Respecter votre audience serait de lui présenter les faits et de lui accorder votre confiance pour établir, ou ne pas établir les connexions qui s’imposent. Vous nous prenez donc pour des abrutis.

    ■TROMPEUR ET MANIPULATEUR : Vous publiez un narratif fantaisiste et édulcoré et le présentez comme la réalité. Vous êtes donc des menteurs. Une saine démocratie, comme vous le mentionnez, devient malsaine si elle est basée sur vos mensonges.

    ■LAMENTABLE : Vous n’avez pas le cuir solide, vous êtes faibles et grassement payés pour le demeurer. Vous mentez à votre audience, lui manquez de respect et ensuite vous vous étonnez et vous sentez blessés lorsqu’on vous traite d’épithètes peu flatteurs.

    ■ABSENCE D’ESPRIT ANALYTIQUE : N’êtes-vous pas capables de comprendre qui si des sites comme celui-ci existent, c’est que les médias traditionnels sont sérieusement lacunaires, et que ces vides (votre “ils refusent de publier”…) sont remplis par d’autres. Ce sont donc les médias traditionnels qui engendrent des sites comme celui-ci.

    En quelques lignes, vous consolidez le futur de sites comme les observateurs.

    Quelle est l’autorité suprême qui vous donne le droit de passer sous silence les informations qui ne conviennent pas à votre narratif, ensuite de “prendre des mesures sérieuses et légales” à l’encontre de ceux qui osent les communiquer ?

    Avenir et Réflexions, vous avez d’ores et déjà une place réservée au sein de la future direction de la police de la pensée.

  19. Posté par C. Donal le

    Faut-il croire que la presse rend de régulières visites aux sites de réinformation pour ne pas se discréditer davantage ? Je le pense à voir la nouvelle tendance, légère certes, au réalisme dans quelques journaux en Allemagne.
    Toute ma reconnaissance à Monsieur Windisch et à ses collaborateurs.

  20. Posté par Martina le

    Bravo , mille fois bravo et merci ! Le travail que vous faites est remarquable. Je vous ai soutenu avec mes moyens, je continuerai à le faire.
    Dans cette jungle médiatique vous apportez l’ oxygène

  21. Posté par bigjames le

    Vous nous raconterez.
    Je me réjouis de vous lire.
    Préparez-vous psychologiquement à être agressé lors de ce « débat ».
    A 10 contre 1 minimum.
    Courage, on est avec vous.

  22. Posté par Pierre H. le

    J’ai eu affaire dans le passé à la presse dite « officielle », soi-disant déontologique, démocratique, etc. Et je pense que tous ceux qui comme moi ont eu affaire à elle ont probablement partagé les mêmes expériences que moi. C’était il y a quelques années déjà et une crise économique avait touché l’ensemble des entreprises suisses. L’entreprise dans laquelle je travaillais avait, comme bien d’autres, dû se séparer de quelques employés, principalement et logiquement les derniers arrivés. J’ai été contacté par 2 quotidiens pour répondre à des questions. L’un par téléphone et l’autre est venu à notre bureaux. Mis à part les questions tendancieuses posées par les 2 parties, avec un sourire carnassier de la part de celui qui était venu au bureau, je puis dire que leurs articles, défavorables, avaient déjà été écrits par les 2 partis avant même notre interview. Donc, ils savaient déjà ce qu’ils allaient écrire avant même de nous contacter. Les contacts, je présume, étaient juste pour la forme pour qu’ils puissent dire qu’ils nous avaient vu et ce que nous avons bien pu dire n’a rien changé à leurs articles. Suite à leurs articles, donc, des bruits courraient en ville que notre entreprise avait demandé le sursis concordataire tellement que ça allait mal. Ce qui était bien évidemment totalement faux. Voilà pour le journalisme déontologique, « officiel », démocratique ! Ensuite, ces gens ne s’intéressent qu’aux scandales, au sensationnel et aux mauvaises nouvelles. C’est leur fond de commerce. Pour la petite histoire, quand Frederic Remington, artiste peintre, envoya un câble de Cuba en 1897 comme quoi « il n’y aurait pas de guerre », William Randolph Hearst, magnat américain de la presse, lui envoya un câble en retour: « Vous me fournissez les images, et moi je vous fabriquerai la guerre ».

    Voilà l’idée de base du journalisme éthique, déontologique et démocratique !

  23. Posté par Thierry le

    Bonjour,
    Je connais votre site depuis 6 semaines seulement parce que je cherche à lire de vrais infos. Il est vrai que je viens tous les jours lire vos articles parce que j’y trouve mon compte et j’ai pas l’impression qu’on se fout de ma geule ! Je lis beaucoup sur les sites francais et anglais, les memes sites que le votre, ou on ose dire la vérité. Donc oui je lis gratuitement vos articles et je connais le travail titanesque qu’il faut donner car j’ai moi même un site commercial et je passe 14 heures par jours à répondre à mes clients et à regler les bugs. Je n’ai que 1000 visiteurs par jour et j’y passe tout mon temps ! Je n’ose pas imaginer la dose de votre travail avec des dizaines de milliers de visiteurs et commentaires quotidien, tout cela avec l’appui de dons !!! Bravo, bravo et merci de nous informer comme vous le faites. Je ne peux malheureusement pas faire un don pour le moment parce que en tant que jeune entrepreneur je croule sous les factures surtout venant de L’état… Et quand on voit ce qu’ils font avec notre argent, j’ai de plus en plus envie de frauder le fisc ! Si j’étais riche, si j’avais un petit pécule, je vous donnerai 10’000.- sans hésiter ! Aujourd’hui je vis dans un mobilhome a 200.- par mois, pour ne pas perdre mon entreprise ! La semaine prochaine je vais en Syrie afin de demander la nationalité et ensuite je traverse la Méditerranée et je viens demander asile en Suisse. Je serais mieux traité, logé à l’hotel, et mon assurance sera payée ! Le rêve ! Un grand MERCI pour votre travail d’information en tout cas.

  24. Posté par Sancenay le

    « Avenir et réflexion  » ? ou plutôt  » Nostalgie de la guillotine » non ? cela pourrait bien paraître bientôt plus approprié.
    Merci pour votre dévouement en tout cas !

  25. Posté par Sancenay le

    « Avenir et réflexion  » ou plutôt  » Nostalgie de la guillotine » non ? cela par

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.