Le Conseil fédéral demande une rallonge de 258,8 millions à cause de l’asile

argent-wc

Le budget fédéral 2015 devra être ajusté, car les coûts liés au domaine de l'asile ont augmenté.

Le domaine de l'asile pèsera plus que prévu sur les finances fédérales. Le gouvernement a demandé vendredi au Parlement une rallonge budgétaire totale 258,8 millions de francs. Environ 80% du montant est consacré à l'asile.

Source

4 commentaires

  1. Posté par top gun le

    Cette fois c’en est trop! Nous devons défalquer de NOS impôts, ce que nous coûte l’asile, puisque la votation ne s’applique pas!!!

  2. Posté par Le pragmatique le

    258 mios pour organiser le festival de la babouche et du foie gras au torchon. La fête promet d’être belle. Le CF fournit les couteaux pour égorger les mécréants ?

  3. Posté par yvanovitch y le

    Les responsables de cette situation doivent passer à la caisse et non le peuple… les Conseillers fédéraux doivent être amputés de leur salaire puisqu’ils décident contre la volonté des citoyens Suisses qui se sont exprimés le 9 février. La Sommaruga devrait payer les conséquences de ses décisions et de ses magouilles le restant de ses jours !! …ignoble cette femme !

  4. Posté par Pehem Veyh le

    Et après cela, ils veulent augmenter la TVA car ils n’ont pas d’argent pour les retraites ! Le grand cirque des menteurs continue…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.