Eclairage UW -Certains journalistes sont-ils des militants politiques ou encore des désinformateurs patentés? – 09.09.2015

Uli Windisch
Rédacteur en chef
EclUW

 

Aspects abordés par Uli Windisch:

  • L'opposition idéologique sous-jacente dans la lutte qui oppose médias institutionnels et sites de ré-information
  • L'émission de la 1ère (RTS) Vertigo s'en prend au site LesObservateurs.ch*
  • Un univers médiatique conflictuel au bénéfice des auditeurs, lesquels jugent souvent sévèrement le travail de la grande presse
  • 21'000 articles, 465'000 commentaires dont seulement 35'000 publiés, entre 10.000 à 12. 000 visiteurs uniques par jour, parfois entre 30 et 50.000, et, énorme surprise, entre 90.000 et 100.000 visiteurs uniques par jour depuis une semaine,  un travail qu'on ne peut chercher à dénigrer aussi légèrement que l'entendent certains médias dominants

 

propos recueillis le 9 septembre 2015

 

 

 

*La journaliste qui a pris le site pour cible dans cette émission (Vertigo), Magali Philip, sans avoir eu d'interactions avec nous sur Twitter, a bloqué notre compte sur cette plateforme. Cette réaction était-elle liée à sa récente "enquête" sur notre compte, laquelle l'a sans doute beaucoup affectée psychologiquement, ou, simplement, avec le fait que nous ayons déjà noté, dans un article (en lien), le peu de sérieux d'une autre émission qu'elle anime (Sonar)?

Screen Shot 2015-09-09 at 14.25.43

27 commentaires

  1. Posté par Tartenpion le

    merci Monsieur Windisch. Après des années d’ennui à lire le Temps, j’ai repris goût à lire des articles, grâce aux sites de ré information comme le vôtre .

  2. Posté par Jacques le

    Ces gauchistes de la RSR sont des disciples de Goebbels et de l’Agitprop. Ils veulent nous mener tout droit au monde orwellien de « 1984 ». Et nous sommes forcés de les financer via Billag
    :-(

  3. Posté par Ueli Davel le

    Le Tagesanzeiger monte les tours contre l’UDC! Le TA Blog semble se plaire dans le lisier sous le balais d’écurie de la TA Genossin journaleuse Michèle Binswanger . Son Oeuvre est sous http://blog.tagesanzeiger.ch/blogmag/index.php/39400/die-rindvieh-partei/
    La Genossin Cupli fonctionnaires traite un bon tiers du peuple suisse de bétail!!! Il faut le faire, les socialistes le font. Les socialistes ont une fois de plus envoyé leurs troupes de choc semer la terreur dans une réunion de l’UDC (jets de pierres, pétards,…). Nos journaleux en ont ils parlé!? Que fait la ministre de la Justice Suisse contre ces criminels gauchistes: rien. Notre pays se transforme en régime révolutionnaire à la Pol Pot, Kim il Somma
    Une poignée de fasciste Rouges (toujours les mêmes) transforment notre pays.

  4. Posté par Ueli davel le

    Wikipediat nous dit: Un consommateur est l’agent économique (personne physique ou personne morale) qui choisit, utilise et consomme un service ou un bien et procède de ce fait à leur destruction partielle ou totale.
    D’où l’intérêt peut être de la SRG RTS!?….

  5. Posté par Ueli Davel le

    Sur la RTS ce matin:
    « Quel est le parti des consommateurs? Quel parti défend au mieux les consommateurs?
    Qui a défendu, défend et défendra au mieux les intérêts des consommateurs en Suisse? Quelles pressions pèsent sur les parlementaire? Suivez notre débat en direct de Berne.
    Avec Jean-Pierre Grin (UDC), Dominique de Buman (PDC), Nicole Bardet (Les Verts) et Laurent Jospin (Vert’libéraux) »
    La campagne gauchiste de la SRG/RTS. Que personne ne viennent nous dire que la Kommandatur s’attaque maintenant aux consomateurs faut d’autres publiques élécteurs!
    La prochaine émission d’information de la RTS aura le titre  » qui n’aime ni les femmes ni les enfants, ni les pauvres, ni les invalides et malades, ni les chômeurs, ni les artistes, ni l’industrie du social, ni le Black Block?
    Au suprise, bien sûr les UDC! Enfin de la vrai information vue et approuvée par les commissaires de l’ONU, UE et de l’ex STASI en retraite.

  6. Posté par bigjames le

    RTS : fossoyeuse de la Suisse

  7. Posté par Ueli davel le

    Politique: La RTS a après SRG Kassensturz avec son analyse des sentiments politiques des consomateurs. Sous pression la gauche utilise à font notre cher cher média publique. Après les Suisses d’ailleurs maintenant les camarades consomateurs, les forces consomantes. Par définition le consomateur est un gauchiste. Par un hazard incroiable il ressort que l’UDC est un parti profondement anti consomateur! Qui en aurait douté?
    Donc le consomateur est une espèce d’hyper citoyen qui comme super mario a des pouvoirs surnaturel. L’ADN des consomateurs aura des gènes clairement marxistes. Il y a deux executifs, Kassensturz et ABE sous supervision de l’ONU et de l’UE et un la confédération des consomateurs. La protéction des animeaux fera elle aussi une analyse soutenu par la RTS, lá l’UDC aura la pire cotation.

  8. Posté par pierre frankenhauser le

    Il y a moins une chose pour laquelle la Radio-Télévision socialiste est utile: par ces cris de volaille outragée contre LesObservateurs.ch, elle contribue à faire connaître ce site au grand public. Merci la RTS. Continuez comme ça. Mais sachez que le auditeurs sont de moins en moins dupes de votre propagande bien-pensante étouffante et irresponsable.

  9. Posté par Le pragmatique le

    C’est consternant devant cette analyse UW qui me paraît très correcte que les journaleux ne décortiquent pas les pseudo erreurs et déficiences de référencement. Il fallait oser. Les observateurs site toujours ses sources et les prises de positions sont en harmonie avec ce qu’on peut lire sur les autres sites contrepoids aux journaleux à la solde du régime, à l’information sélective.
    Stupéfiant aussi qu’il n’y a pas de dialogue entre ces deux journalismes qui s’affrontent.

    Sans doute faut-il considérer que le journalisme s’est mu en mouvence politique.

    Taubira en est même arrivé a traiter le figaro de Pravda lorsque elle était mal prise dans une interview. C’est devenu une guerre des mots.

  10. Posté par Joye Rodolphe le

    Bien sûre que les Journalistes sont des Politiciens et la Plupart de Gauche.
    Sinon il y en aurait moins, car c’est grace au parti de gauche qu’ils existent.

  11. Posté par C. Donal le

    @ Jean VonAllmen
    blablabla blablabla. blablablablablabla…. Trop de nos hommes pinaillent, cervelles efféminées, pendant que nous avons le problème suivant à nos portes, enfin à nos portes c’est peu dire
    https://www.youtube.com/watch?v=ZCzfacnOnIA

  12. Posté par bigjames le

    M. Von Allmen est un grand humaniste donneur de leçon, un homme de gôôôche.
    Avec son commentaire, il pense avoir défendu de pauvres journalistes collabos.
    Il pense avoir fait son devoir de citoyen.
    C’est bien, on est content pour lui.

  13. Posté par G. Vuilliomenet le

    « Doutant que ce commentaire soit publié, je vous souhaite une excellente journée. »

    Ça pue presque le terrorisme intellectuel. Car en réalité l’auteur de cette phrase cherche à imposer que son commentaire passe, dans le cas contraire cela signifierait que les observateurs.ch font de la censure. Hors, si ce môssieur Von Allmen suivait fréquemment ce site, il se serait aperçu que des commentaires qui vont à l’encontre de la ligne générale de ce site sont fréquemment publiés.

    Finalement mòssieur Von Allmen se retrouve le bec dans l’eau. Bien fait pour lui! :-) :-) :-)

  14. Posté par tmazzone le

    Cher Jean VonAllmen,

    La politique en matière de commentaires est assez simple: nous publions un minimum d’insultes gratuites,de commentaires qui n’ajoutent rien et de commentaires qui tomberaient sous le coup de la loi. Enfin, on essaye de conserver un fil fluide de commentaires dans lequel on peut facilement se retrouver et répondre, sans lire 10 fois la même chose. Il y a également une proportion non négligeable de spams.

    Nous sommes également ouverts au débat, comme en atteste ma confrontation avec Romain de Sainte-Marie, cadre du parti socialiste, mais nous constatons un refus récurrent de ce côté-là. Plusieurs de nos propositions d’interviews ont été refusées, peut-être parce que nos questions sont gênantes.

    Enfin, il y a effectivement ambiguïté sur le terme « journaliste », mais cette ambiguïté est généralisée, nos opposants ne considérant pas notre travail comme du journalisme. Pour tout vous dire, je fais davantage dans l’analyse logique et pragmatique que dans le recueil d’informations forcément partiales, partielles et erronées. Je considère presque l’appellation de « journaliste » comme un dénigrement et je ne me veux nullement être le témoin d’une époque, mais un acteur et un anticipateur. Chez moi, c’est assumé et ça l’est pour beaucoup d’entre nous. A vous, alors, de faire preuve de la même sévérité et de la même remise en question envers ceux pour qui vous semblez prendre parti. Je doute que vous aurez un jour cette honnêteté.

  15. Posté par Jean VonAllmen le

    465’000 commentaires dont seulement 35’000 publiés;
    Comment se fait-il que plus 400k commentaires n’aient pas été publiés? Quelle est votre politique à ce propos? Comment se fait-il que l’on trouve que des commentaires qui abondent dans le sens du contenu que vous produisez? Vous parlez volontiers des « journalistes », au sens large. N’êtes-vous pas, vous même, journaliste? N’avez-vous vous pas formés des journalistes? Qui est cette masse de « journalistes » que vous mettez dans le même panier?

    Doutant que ce commentaire soit publié, je vous souhaite une excellente journée.

  16. Posté par Ueli Davel le

    Que Monsieur Junker s’occupe de son merdier. On (la Suisse) serait en droit d’attendre que Sommaruga fasse son devoir et qu’elle remette Junker à sa place!

  17. Posté par Vananty le

    Je pense qu’une question fondamentale se pose :
    Ne faut-il pas cesser tout simplement de payer nos impôts?
    En effet, l’on se rend compte aujourd’hui que les gens que nous avons élus et payés, ne respectent pas notre volonté démocratiquement démontree et il ne s’agit la plus seulement de la redevance Tv.

    Le peuple suisse dans sa majorité a exprimé une volonté le 9 février 2014 qui aujourd’hui, n est non seulement pas appliquée mais qui est carrément ignorée par un monsieur Junker qui exige de notre pays l’accueil de pseudo réfugiés.
    Si nos gouvernements ne sont pas capables de tenir la barre, ne les payons plus, ils comprendront rapidement ou se trouve leur intérêt.

    C’est extrêmement simple et toujours efficace.
    Ne nous laissons plus faire, la coupe est pleine, faisons comprendre a ces gens qu’ils sont à notre service.
    D.vananty

  18. Posté par bigjames le

    Le nombre actuel et grandissant des visiteurs de « lesobservateurs.ch » doit les rendre vert de rage, ces clowns de notre RSR.
    Sans compter, que l’érosion de leur audience est grandissante, bien heureusement.
    Vivement qu’ils disparaissent, que l’on ai plus à subir et payer leur propagande à sens unique.
    Ils sont imbuvables, pathétiques. En dessous de tout.
    Soutenez le site. C’est vital.

  19. Posté par Alain le

    Alain
    Sur RTS « Le grand interview politique du dimanche 6 septembre » M. T. Ramadan nous annonce que la Suisse blanche c’est terminé » Merci la RTS pour cette grande nouvelle !!! Et bien sûr l’UDC n’est pas épargnée.
    Nous devrions tous ne plus payer notre redevance après des telles émissions.

  20. Posté par SilvanaC le

    Merci pour toutes ces informations M. Windisch! Je suis « étonnée en bien » du nombre de visiteurs. Ce succès confirme vos dires et le besoin du peuple d’avoir des informations réelles pour ensuite faire sa propre idée.
    Je voulais relever une autre particularité de votre site, en effet vous avez plus de respect pour vos lecteurs que les médias de désinformation. Malgré la quantité de commentaires qui ne passent pas la modération, j’ai pu constater que plusieurs messages venant de personnes ayant des idées complètement différentes des habituels commentateurs sont aussi publiées contrairement aux autres journaux romands en ligne.
    Bravo et merci pour votre travail! Longue vie aux observateurs!!!!! :D

  21. Posté par Matthieu le

    Je voulais faire savoir à tous les journalistes politiquement corrects qui nous lisent que j’étais autrefois un lecteur assidu de leurs journaux. Désormais, devant l’évidente désinformation qu’ils exercent et qui est honteuse, non seulement je n’achète plus aucun de leurs titres (24 Heures et le Matin Dimanche en ce qui me concerne), mais je conseille aussi en plus à mes proches de faire de même. Voilà ce que vous allez récolter à allez contre les gens qui vous permettent de vivre.

    Quelques pistes pour ceux qui veulent mener le combat contre ce système polico-médiatique corrompu jusqu’à l’os:
    – Signer l’initiative nobillag (feuilles à imprimer/commander sur leur site)
    – Liker les pages comme les observateurs.ch ou autres sur facebook. Partager leurs articles. Il faut faire de la pub
    – Arrêter d’acheter/vous désinscrire des journaux mainstream romand, en particulier 24 heures, tribune de Genève, le matin, matin dimanche. Ne plus ramasser les 20 minutes dans les caissettes. Ne les lisez que s’ils trainent déjà dans un train ou autre.

  22. Posté par C. Donal le

    Il faut donc soutenir ce site concrètement. Il en va de nos libertés les plus essentielles.

  23. Posté par Alain le

    M. Windisch continuez !
    Heureusement que votre site existe.
    Je ne lis pratiquement plus toute cette presse bien-pensante et pour la télévision il faudrait une « TV Libertés » suisse …

  24. Posté par Sentinelle le

    Quelle bonne surprise d’apprendre qu’il y a autant de visiteurs par jour!! Et que cela augmente… Ouf, un bol d’air frais. Merci! Oui, nous devons tous défendre cette précieuse liberté d’opinion. Merci encore à l’équipe de la rédaction pour leur travail compétent!

  25. Posté par Aude le

    Mais bien sûr, Mr.Windisch…si vous aviez quelques torts….les journalistes….ne vous tomberaient pas dessus…..
    Voir l’envers du décor..ne plaît pas beaucoup aux comédiens de la parole…
    Ce qui me sied de leur dire, voyez-vous ce résume en quelques mots:
    « Ce n’est pas en tournant le dos aux événements ou en les niant qu’on leur fait face »

  26. Posté par Ueli Davel le

    Le temps des journaleux zonard de caniveau est fini. Les Rocchi est Co vont enfin se trouver au chômage d’ici peu. Vigousse et les syndicats ne vont pas pouvoir tous les engager. La RTS n’ a plus beaucoup de monde valable.

  27. Posté par P. Monnard le

    Magali Philip, Pierre Philipe Cadert, Simon Mathey-Doret, Christian Favre, vous et vos milliers des collègues, souvenez-vous : vous ne produisez rien.

    Vous existez grâce à une taxe perçue de force au citoyen Suisse mais de cela, comme le dit si bien Magali Philip sur Vertigo, vous vous en tamponnez le coquillard.

    Imaginons, Mme Philip, la RTS sans redevance, derrière un paywall. Combien d’auditeurs paieront volontairement pour vous écouter ? Une dizaine ?

    Ne confondez pas la provenance de votre salaire. Il ne provient pas du parti socialiste.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.