Eclairage UW – Gouvernement suisse: la « collégialité » est-elle une OPA de la gauche? – 27.08.2015

Uli Windisch
Rédacteur en chef
EclUW

 

Aspects abordés par Uli Windisch:

  • La collégialité, une notion mythifiée et abstraite destinée initialement à empêcher les obstructions à l'exercice d'un mandat par un corps exécutif
  • La vision très typée de l'UDC, largement supportée par la population (notamment sur l'immigration), va-t-elle s'imposer dans la résolution de nos problèmes majeurs?
  • L'UDC Adrian Amstutz et le politologue de gauche Jean-Daniel Delley pour souligner le musellement que représente désormais ladite "collégialité"
  • En postscriptum: les troubles promis par les antifascistes à la réunion électorale de l'UDC le 31 août à Carouge (Genève)

 

propos recueillis le 27 août 2015

2 commentaires

  1. Posté par ali baba le

    Bien parlé, mais il y a un hic. C’est l’indigence intellectuelle de la gauche. Vous vous adressez à des personnes qui n’ont manifestement pas la définition exacte de la collégialité. Chaque jour, que ce soit à la radio ou dans la presse, je détecte des mots utilisés pour d’autres, sans correctifs de l’interlocuteur éventuel. C’est radio-bouffe-tout. On ne va quand même pas choquer un camarade « sous-développé » et interrompre la convivialité du débat, alors que ces radios gauchos ont trouvé un interlocuteur du même courant, qui vient faire sa pub. Je pense que ces bobos de gauche, qui arrivent à l’Uni parfois sans savoir écrire correctement, confondent collégialité avec convivialité. Selon Larousse: »Capacité d’une société à favoriser la tolérance et les échanges réciproques des personnes et des groupes qui la composent. » Ce qui est un négation de la politique dont le débat doit être à la limite cinglant pour ne pas dire sanglant.

    Cette collégialité si désirée de la bobo attitude, n’est finalement qu’une convivialité entre potes de gauche pour lesquels les autres opinions n’ont pas le droit d’exister, tant leur nombrilisme gauchisant étouffe leur raison. Mais ils ont des excuses, puisque plus de 90% des médias sont noyautés par leur potes. Sous la poussée des partis-pris et des discours propagandistes, ils finissent par croire qu’ils sont très largement majoritaires. On le voit bien chez Tamedia-Pravda, les commentaires sérieusement censurés expriment une opinion qui ne ressort pas dans l’arithmétique des pouces levés ou baissés. C’est convivial pour un pote de gauche, mais arbitraire pour les autres opinions non autorisées.

  2. Posté par Pierre H. le

    L’autre jour, quelqu’un me demandait si je crois aux conspirations. Mais bien sûr ! En voici une. Ca s’appelle « système politique ». Ca n’est rien d’autre qu’une conspiration géante pour voler, tromper et soumettre la population. »

    Jeffrey Tucker

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.