Eclairage UW – Asile: « un non-sujet pour les élections fédérales d’octobre » ? 21.08.2015

Uli Windisch
Rédacteur en chef
EclUW

 

Aspects traitées par Uli Windisch:

 

  • “Ouverture et solidarité” comme slogan chez les socialistes malgré l’ampleur du problème
  • Ce que cache aujourd'hui le mot "asile" et le travestissement du mot "réfugié"
  • l'aspect provisoire du statut pour les bénéficiaires légitimes d'un asile et le mythe du retour au pays quand la situation s'améliore
  • Le refus d'aborder les thèmes brûlants de la gauche jusqu'au sein des partis bourgeois en substituant au problème de l'asile les réactions de bon sens de l'UDC: il y a tout de même des criminels parmi les clandestins (comme nous en informe le genevois Pierre Maudet).

 

propos recueillis le 20 août 2015

7 commentaires

  1. Posté par un observateur le

    Mr Windisch fait une excellente analyse.
    Connaissant l’Afrique et le,moyen Orient ainsi que les raisons profondes de ces migrants qui attendaient depuis longtemps l’occasion de tenter leur chance en Europe, je peux témoigner du péril qui menace l’Europe.
    Ce péril est totalement ignoré, occulté par beaucoup d’intellectuels, politiques, chefs d’états Européen etc….
    C’est la première fois dans l’histoire que l’Europe est envahie par des populations non Européenne, très différentes par leur culture, religion, histoire, mode de vie etc…
    Ces vagues de migrants arrivent de pays ayant des problèmes démographiques, éducatifs, sanitaires, politiques, économiques, sociaux, culturels etc… très graves.
    Il est donc évident et normal, contrairement à ce que disent nos irresponsables socialistes, humanistes angéliques, que cela posera de graves problèmes aux peuples Européens.
    Il serait long d’énumérer tous les dégâts humains, sociaux, culturels, identitaires, économiques, sécuritaires etc…que subiront les pays d’accueil qui seront submergés et perdront leur âme, leur identité, leur mode de vie, leur avenir et celui de leurs enfants etc…
    On est déjà en train de passer rapidement d’une société homogène avec une cohésion sociale , une identité, un idéal et des valeurs communes …à une société multiculturelle métissée, multiconfessionnelle, multiethnique, communautariste , conflictuelle, explosive imposée par nos bien pensants.
    Qui a demandé aux peuples Européens s’ils souhaitaient ce cataclysme ?
    Et ça continue tranquillement avec cette arrivée massive de migrants ( en réalité une invasion) qui bizarrement n’aiment que la destination Europe…
    Nos enfants, lorsqu’ils verront les archives des années 1970 seront stupéfait du changement de société, de populations en Europe en à peine quelques décennies.
    C’est une bombe à retardement et c’est eux qui paieront nos erreurs…

  2. Posté par Philippe le

    Si l’économie avait une quelconque intérêt à ce que la population suisse n’augmente pas, cette pouffe de cesla n’aurait jamais eu le début d’une once de crédibilité.

  3. Posté par S. Dumont le

    Merci pour cette très belle analyse. Cependant, il y a des mots qui nous sont devenus familiers, comme « intégration », « assimilation » et m’interroge sur leurs utilités. En effet, est-ce donc si difficile de s’intégrer en Suisse comme en Europe, qu’il faille investir des millions dans ces programmes? Ne serait-ce pas plutôt aux nouveaux arrivants de faire un effort, surtout lorsqu’on voit les dégâts causés par ces programmes dont le PS a le secret?

  4. Posté par Ueli davel le

    Cesla, la diva rouge, compte banquaire bien rempli, fonctionnaire pure et dure, veut détruire la Suisse ! Commence par nous pomper. Nous ne voulons pas de staliniens chez nous.

  5. Posté par Pierre H. le

    Le fameux « bain de sang » de Cesla Amarelle !!! Elle nous reproche celui de Syrie pour lequel nous n’avons rien à voir (elle ferait mieux de se tourner vers son souverain américain), mais elle n’a rien à cirer de celui qui se prépare ici à cause de gens comme elle ! Contrairement à Mr Maudet qui voit quelques djihadistes parmi les réfugiés, moi je vois plutôt quelques réfugiés véritables, pour la forme, parmi tous les djihadistes qui arrivent !

  6. Posté par C. Donal le

    Ah le fameux « bain de sang » de Cesla Amarelle. Celui-ci aura bien lieu, mais ailleurs qu’elle veut bien le croire. Lorsque nous parviendrons à ce stade, les socialomignons pousseront des cris d’orfraie en se demandant pourquoi et comment c’est arrivé.

  7. Posté par Le pragmatique le

    Après la phase 1 « autorisation d’invasion » décrite par M Windisch, la phase 2 « dédiaboliser la secte à Momo » constat d’échec, selon le GRIS sur RTS Forum 21.8.

    https://itunes.apple.com/ch/podcast/forum-la-1ere/id191684217?l=fr&mt=2&i=350243832

    La gélule islam500 ne passe plus avec le bon peuple.

    Il ne sera jamais assez martelé que l’islam n’est pas une phobie mais un danger planétaire.

    #stopinvasion

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.