Pays-Bas : Geert Wilders diffuse des caricatures de Mahomet à la télévision

Le député anti-islam Geert Wilders a diffusé mercredi des caricatures du prophète Mahomet à la télévision publique néerlandaise lors d’un temps d’antenne réservé aux partis politiques.

La dizaine de caricatures a été diffusée dans un spot d’une durée de 2 minutes 44 sur la chaîne publique NOS : « la violence ne peut gagner sur la liberté d’expression », a affirmé le député

Le clip de Geert Wilders diffusé à la télévision :

Source

Un commentaire

  1. Posté par BLUM Dominique le

    Quel cran, Monsieur Wilders!
    Au moment où la planète entière a pu voir ce que l’on encourait, à Paris ou encore au Danemark, à caricaturer le prophète de l’islam, vous prenez des risques graves pour votre intégrité physique, en publiant quelques autres caricatures. La voilà, la réalité de l’islam de paix, d’amour et de tolérance dont on nous rebat les oreilles!
    Sûr que les complices gauchistes des assassins islamistes vont rager de plus belle: vous aggravez votre cas en étant un bel homme blanc, beau et blond.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.