Les ressortissants des Balkans sont violents à l’égard des femmes

enrichi-448x293

ND Ch. H. La gauche qui se prétend féministe a fait entrer dans notre pays une culture violente et machiste mettant en danger notre population. Naturellement, vous ne verrez aucun protagoniste de gauche s'en émouvoir, il prétendra que cela est "culturel". Les mêmes hypocrites prétendront par la suite s'opposer à la violence faite aux femmes. C'est une telle régression dont avait besoin la Suisse?

Certaines écoles alémaniques font appel à des professeurs de self-défense pour lutter contre la violence faite aux filles. En particulier celles originaires des pays balkaniques.

A en croire la «SonntagsZeitung», les cours prodigués depuis cinq ans par Barbara Giason dans ces établissements attirent essentiellement des jeunes filles issues de ces régions de l’est, où le machisme est encore prédominant. «Dans ces cultures, les enfants apprennent que la femme n’a aucune valeur. Du coup, les garçons se permettent tout.»

Insultes, menaces, gestes déplacés: la liste des brimades dont ces filles sont victimes est longue et choquante, selon Barbara Giason.

Source

2 commentaires

  1. Posté par François le

    Je n’ai jamais compris pourquoi on laissait et on faisait venir ces gens des Balkans en Suisse car leur violence en générale (pas uniquement mais aussi vis à vis des femmes) est extrême, elle est intolérable pour notre pays, leur présence en Suisse est inacceptable.

  2. Posté par Sancenay le

    Lisez le livre du colonel Jacques Hogard : « l’Europe est morte à Pristina  » aux éditions Hugo+Doc, et vous constaterez que non seulement cela est vrai, mais vous comprendrez pourquoi et comment les tenants et aboutissants du mondialisme sans foi ni loi ont livré l’Europe continentale à ces hordes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.