Martine Brunschwig Graf: «J’ai lu le Coran avec des commentaires. Je n’ai pas vu le rejet des autres religions»

Mireille Vallette
journaliste
brunschwig-graf

Présidente de la Commission fédérale contre le racisme, Martine Brunschwig Graf s’élève avec force contre «l’islamophobie».

Interview :

- On se focalise souvent sur le racisme de la société d’accueil. Il existe aussi un racisme intercommunautaire, par exemple celui des ressortissants balkaniques et d’autres populations immigrées envers les Noirs. Des Noirs entre eux. Traitez-vous aussi de ce racisme?  Le rejet de l’autre existe partout, chez tout le monde. Nous nous préoccupons aussi de celui-ci, mais nous n’avons pas d’étude spécifique sur ce sujet, nous faisons des analyses plus globales. Cela dit, aucun racisme n’est acceptable qu’ils soit intercommunautaire ou non.

- Ici, nous biberonnons à l’antiracisme dès le plus jeune âge. Ce n’est pas le cas de minorités dont la culture est très éloignée de la nôtre.
Ce n’est pas une question de culture. Des personnes viennent de très loin et ont du respect pour l’autre.

- Il s’agit aussi de culture. Pour prendre un autre exemple, nos sociétés sont les plus avancées dans l’égalité entre hommes et femmes. Le patriarcat, au contraire, fait partie de la culture de nombreuses minorités.
Nous vivons dans un Etat de droit que chacun est tenu de respecter. Les comportements des uns et des autres doivent s’inscrire dans la loi qui interdit par exemple l’excision ou le mariage forcé. C’est un principe central. On n’est pas toujours aussi avancé que l’on croit: lorsque j’avais 20 ans, je n’avais le droit de voter ni sur le plan cantonal, ni sur le plan fédéral.

- J’aimerais comprendre ce que vous entendez par islamophobie. Si je dis que le Coran est un livre de haine contre toutes les autres religions. Que les mouvements religieux revendiquent le droit à des pratiques sexistes, rétrogrades et bigotes. Que ces revendications prônent des comportements contraires à la constitution. Suis-je islamophobe, c’est-à-dire dans le sens habituel, raciste?
On peut critiquer une religion sans être raciste. Mais le rejet cette religion de cette manière péremptoire éveille volontairement le rejet de tous ceux qui la pratiquent. C’est un discours dangereux. Qui peut s’arroger le droit d’interpréter de façon absolue la Thora ou le Coran?
Quant à l’islamophobie, prise au pied dela lettre, elle signifie peur de l’islam.On peut être islamophobe sans être pour autant condamnable au titre de l’article 261 bis (norme pénale antiraciste).

- Avez-vous lu le Coran, vous êtes-vous informée sur la doxa musulmane, les Hadiths, la biographie de Mahomet?
J’ai lu le Coran et certains commentaires surtout. Je n’ai pas vu ce rejet des autres religions. Des musulmans interprètent avec distance ces textes. Je ne suis pas spécialiste et ne prétend pas l’être. Cette discussion montre simplement combien l’idée d’avoir un centre de compétence sur l’islam à l’Université de Fribourg est judicieuse.

- Les atrocités n’ont cessé de croitre et les attentats de se multiplier au nom de cette religion, jusqu’au chaos sanglant actuel. Or, les religieux d’ici se sont contentés d’un «pasdamalgamme», sans explication. Dans ces conditions, ne pensez-vous pas que l’hostilité envers l’islam est compréhensible?
Des gens se saisissent de l’islam pour commettre des crimes, comme ça a été le cas dans le passé avec d’autres religions. Ceux qui le faisaient prétendaient aussi lire au pied de la lettre leurs textes pour justifier leurs actes. Les atrocités de Daesh ou Boko Haram ont des effets sur le rejet des communautés musulmanes d’ici, comme l’a, sur les juifs, l’intensification du conflit du Moyen-Orient. Il n’y a pas de place pour les discours de haine.

- Les religieux musulmans enseignent ici depuis des décennies un texte discriminatoire, esclavagiste, misogyne et guerrier, qui inspire encore de nombreux pays. Ils ont invité des prêcheurs de haine, ils n’ont jamais levé le petit doigt pour combattre le radicalisme. Les Frères musulmans ont pris le contrôle de milliers de mosquées en Europe. Un résultat de ce laxisme, ce sont ces milliers d’Européens qui vont torturer et décapiter. Ne pensez-vous pas légitime de demander à ces religieux de reconnaitre la violence de leurs textes au lieu de nier qu’elle existe?
Je le répète, il n’y a pas de place dans notre pays pour des discours de haine. Je ne suis pas d’accord avec votre affirmation concernant le rôle des textes. Ceux qui commettent les crimes dont on parle prennent la religion comme prétexte, mais ils sont en fait des terroristes. Par ailleurs, il est important est d’avoir une analyse contemporaine de la manière dont une religion s’inscrit dans un Etat de droit, et on entend de plus en plus de voix musulmanes qui vont dans ce sens. A ce propos, ce qui me sidère, c’est que des opposants à l’islam refusent la création du centre de compétence à Fribourg. Analyser scientifiquement ces sujets est indispensable.

- Vous êtes opposée à l’interdiction du foulard à l’école. Vous avez pourtant rappelé que le foulard est imposé par la contrainte à des femmes dans le monde et qu’il est loin d’être un signe religieux anodin. Pourquoi l’autoriser pour des fillettes?
Avec le soutien du Conseil d’Etat genevois, j’ai décidé, il y a 20 ans que le foulard serait interdit pour les enseignantes, mais autorisé pour les élèves. Les enseignantes exercent une fonction d’autorité et transmettent un symbole religieux avec le foulard. Mais rien ne justifie une telle interdiction pour les élèves. L’interdire signifierait que ces filles seraient soit instruites à la maison, cloitrées, soit envoyées dans une école religieuse ultra. Par ailleurs, la constitution genevoise dit que chaque enfant a droit à un enseignement public dans sa formation de base. L’école publique permet à ces élèves une vision du monde plus ouverte et porteuse de choix.

- En France pourtant, où ce foulard est interdit, un nombre infime d’élèves musulmanes ne suivent pas l’école publique. Mais en l’acceptant, vous confirmez à ces filles issues de familles très conservatrices, cette vision que les garçons sont des prédateurs. On les prive de leur enfance.
Au contraire, nous leur donnons l’occasion de se confronter à d’autres réalités. Il peut arriver que des filles abandonnent le foulard avant la fin de la scolarité. Et tout récemment, le Grand Conseil a refusé un projet de loi visant l’interdiction du foulard pour les élèves, reconnaissant que la décision prise il y a 20 ans ne pose aucun problème. Personne n’a cité la moindre difficulté ou réclamation.y compris les auteurs du projet de loi.

- Vous êtes opposée à l’interdiction du niqab, comme la quasi-totalité des associations musulmanes. Cette défense d’un symbole terrifiant de leur religion et du statut réservé aux femmes ne fait-elle pas le lit d’une d’hostilité accrue envers l’islam?
Lorsqu’on décide d’une interdiction, il faut pouvoir la faire respecter. Le jour-même du vote au Tessin, le conseiller d’Etat Gobbi, membre du comité d’initiative, a déclaré à propos de la question des touristes que le Tessin allait l’appliquer de façon souple. Les lois que l’on n’est pas en mesure de faire respecter sont mauvaises. . La démocratie est fragilisée.
Prohiber les visages masqués dans l’espace public pour des raisons de sécurité, c’est un débat en soi. Je ne suis pas à l’aise quand je vois des hommes ou des femmes avec le visage couvert. Mais ça se discute d’une autre façon quand on vise une religion. Décréter un territoire vide de niqabs dans l’idée qu’on va faire progresser la réflexion est erroné. En l’occurrence, on ne résout pas un problème réel, on l’utilise pour remettre en question l’islam. En Suisse, qu’est-ce qui doit être impérativement interdit ? Ceux qui prônent l’interdiction du niqab ne mettent
pas en évidence des problèmes à résoudre, mais une campagne à mener contre l’islam.

- Ces mouvements offensifs invoquent la liberté de religion dans leurs revendications. Or, leurs textes la condamnent et elle n’existe dans aucun pays musulman. N’est-il pas légitime de leur demander d’éclaircir cette contradiction?
Il n’est pas juste et il est même dangereux de rendre responsables les musulmans d’ici de ce qui se passe ailleurs, comme il n’est pas juste de rendre les juifs responsables de ce qui se passe au Proche-Orient. Les musulmans en Suisse n’ont ni à s’expliquer, ni à se justifier. Mais ils ont exprimé à diverses reprises leur rejet de l’extrémisme praitqué au nom de l’islam.

- Mais l’immigration musulmane est la seule…
Ça n’a rien à voir avec l’immigration, 30% d’entre eux sont Suisses.

- Lorsque j’ai écrit mon premier livre, seuls 14% l’étaient… Mais j’en viens à ma
dernière question. Des critiques de l’islam sont menacés de mort, doivent être protégés nuit et jour, certains sont assassinés. Depuis l’affaire Rushdie, la censure et l’autocensure n’ont plus cessé. En point d’orgue, les meurtres de Paris. Pensez-vous que la liberté d’expression à l’égard de de l’islam existe encore?
Il existe beaucoup de gens qui placent encore des caricatures sur internet. La liberté d’expression doit exister et les gens doivent être protégés afin qu’ils puissent s’exprimer. Des musulmans sont eux-mêmes victimes de l’extrémisme . Les gens se censurent ou non en fonction de leur appréciation des risques. On a vécu autrefois des situations analogues. Je pense qu’on s’en sortira. Il existe une disposition dans le code pénal, l’article 260, qui condamne le blasphème. J’y suis plutôt opposée. Mais je remarque que personne n’a fait appel à cet article jusqu’ici. J’observe aussi que le Tribunal fédéral privilégie la liberté d’expression. Le dernier cas qu’il a traité est le salut hitlérien sur la plaine du Grütli qui n’a
pas été condamné. Mais là, je pense que c’est un mauvais signal.

Archives : Trois interviews d’humanistes de culture musulmane qui combattent pour nos valeurs démocratiques : Kacem El-Ghazzali, Saïda Keller Messahli, Hamid Zanas

 

Commentaire de Sami Aldeeb:

La Commission fédérale contre le racisme n’a jamais fait preuve ni de courage, ni de lucidité. Ce qui est nuisible aussi bien pour la Suisse dans son ensemble que pour les musulmans.

Présidée par M. Georg Kreis de 1995 à 2011, elle a à sa tête depuis 2012 Mme Martine Brunschwig-Graf. En la nommant à la tête de cette commission, le Département fédéral de l’intérieur n’a fait que remplacer un cheval borgne contre une jument aveugle…. comme le démontre cette interview sur laquelle je reviendrai. Entre-temps, je suggère à Mme la Présidente de lire mon petit ouvrage « La Fatiha et la culture de la haine« .

46 commentaires

  1. Posté par Zendog le

    J’avais jusqu’à aujourd’hui une certaine admiration pour Mme Martine Brunschwig-Graf car elle avait, il y a déjà bien des années, alors qu’elle était ministre de l’Instruction publique à Genève, viré M. Hanni Ramadan de l’école car celui-ci avait écrit dans Le Monde un petit article défendant la lapidation des femmes adultères. Serait-ce que maintenant Mme BG défendrait elle aussi la dite lapidation parce qu’après tout, si ces femmes sont lapidées, c’est qu’elles le méritent , non ? Voilà perdue ma dernière illusion ;-)

  2. Posté par Dominique Bianchi le

    Martine Brunschwig Graf serait plus qualifiée à gérer un refuge pour animaux abandonnés plutôt que nous servir son catéchisme de la pré-dhimitude. En plus, cette dame se permet de mentir par omission lorsqu’elle ose prétendre qu’il n’y a pas d’appel à la haine contre les autres religions dans le coran. Même une lecture partielle en diagonale révèle au lecteur paresseux le contenu nocif et belliqueux de ce livre. Il n’y a pas pire illettrée que celle qui ne veut pas admettre ou accepter ce qu’elle a lu. Je ne sais pas si Martine à lu « Mein Kampf », mais j’espère qu’on lui aura expliqué, avant sa lecture, que l’ouvrage du führer n’était pas qu’un simple guide de savoir vivre en harmonie sous un III éme Reich d’amour et de tolérance.

  3. Posté par Nicolas le

    Dans la série Martine on attend avec impatience le 61ème et dernier album, Martine à la maison de retraite.

  4. Posté par Cenator le

    Logiquement, on devrait interdire le Coran pour incitation à la haine religieuse et au meurtre.

  5. Posté par KANDEL le

    « Martine Brunschwig Graf: «J’ai lu le Coran avec des commentaires. Je n’ai pas vu le rejet des autres religions» »

    Madame Vallette, Mesdames pleines de bon sens, Messieurs intelligents un seul cri:
    ON NE VEUT PLUS PAYER UN SEUL CENTIME À CETTE PARASITE ET SON ENTOURAGE FONCTIONNARISÉ !

    VOTONS UDC ET ENVOYONS Mr BLOCHER AU CF POUR QU’IL SUPPRIME TOUS CES SERVICES PARASITES ET HAUTEMENT NUISIBLES.

  6. Posté par Phil Bur le

    Il y a plein de bon magasins de lunettes. Madame devrait les visiter.

  7. Posté par KANDEL le

    « Posté par goypride le 20 mars 2015 à 20h52
    les colonisations vous connaissez? »

    goypride, les colonisations, les différents esclavages (par ex, pour les traites négrières, la traite orientale, la traite occidentale et la traite intra-africaine), tout cela est extrêmement complexe, il n’y a pas des « vilains blancs » et des « bons sauvages ».

    Les différentes colonisations ont eu des côtés sombres et des côtés lumineux (hygiène, médecine, agronomie, éducation, …, libération des ténèbres de l’animisme, …).

    goypride, je parie que vous ne connaissez à peu près rien au sujet des différentes colonisations (il y a des bibliothèques entières consacrées à ce très vaste sujet).

    P.S. : prière de ne pas oublier que c’est la civilisation judéo-chrétienne (et elle seule) qui a lutté, avec succès, pour l’abolition de l’esclavage.

  8. Posté par G. Vuilliomenet le

    goypride ou fier de ne pas être juif! Est-ce que j’ai bon?

    Après.on peut se demander si nous avons à faire à l’un de ces bobos qui hait les siens et sa civilisation et qui a de l’admiration pour les cultures rétrogrades!

    Alors oui, comme le demande Pierre H., parlez-nous des colonisations, vous savez celles qui se sont déroulées depuis 622 ap. JC jusqu’à aujourd’hui et qui ont été accompagnées de mise en esclavage! Cet impérialisme a d’ailleurs été accompagné de 270 millions de morts! Alors, voyez-vous goypride, votre fierté vous vous la mettez où je pense! ;-)

    http://www.blog.sami-aldeeb.com/category/esclavage/

  9. Posté par Leb le

    Le problème avec les gens comme goypride, c’est qu’ils haïssant la civilisation occidentale.

    Mais sur ce site, nous sommes TOUS des suisses allemands !
    Pas de chance pour les goyprides !

  10. Posté par Pierre H. le

    @goypride : « les colonisations vous connaissez? »

    Parlez-nous donc un peu des colonisations. Et expliquez-nous qu’est-ce que c’est que « les gens comme nous ».

  11. Posté par goypride le

    les colonisations vous connaissez?
    Le problème avec les gens comme vous c’est que l’histoire débute en 1939

  12. Posté par G. Vuilliomenet le

    Goypride devrait nous fournir le nombre de crimes et d’attentats commis par des chrétiens et des juifs au nom de leur dieu respectif.

    Je pense que cela pourrait être le départ d’un débat censé! ;-)

    732v& PADAMALGAM

  13. Posté par goypride le

    Bonjour,
    à propos du machin 261 bis, est-ce quelqu’un pourrait me dire à partir de quelle date le crime contre l’humanité prend effet, car j’ai du mal à saisir.
    Y’a-t-il une clause rétroactive? ça se compte en cuauté, ou en centaine de mille, euh je veux dire million?
    Quant au Coran et ces versets horribles que vous citez, je voudrais tout de même rappeler que dans l’ancien Testament, donc la Thora c’est pas beaucoup plus jovial et compréhensif envers les différents, ou les inférieurs, l’arrière garde quoi. ABE.
    Jesus lui était censé.

  14. Posté par Marie-France Oberson le

    Des musulmans se revendiquant laïques , voire athées, reprochent aux politiques et aux médias de prétendre que l’islam, le coran n’ont rien à voir avec les barbares qui s’en revendiquent.
    Si, disent-ils,les versets coraniques poussent à la violence;il faut absolument que les musulmans, les responsables religieux fassent une fois pour toute une sérieuse révision du coran.
    C’est dans ce sens que parlait ce soir au Grand Journal une franco-marocaine journaliste chez Charlie Hebdo.
    Se revendiquant athée, elle prétendait même que les responsables politiques démocrates tunisiens, par soucis de se montrer ouverts, démocrates, avaient trop fait de concessions aux musulmans radicaux, tel entre autre, le droit du port du voile voire de la burqa dans les lieux publics.,alors que cela était interdit avant 2010. Il eut fallu rester ferme prétendait-elle.
    j’étais tout à fait d’accord avec ses propos… Sur le plateau, on l’a aussi approuvée… parce qu’elle vient de chez Charlie…. Pendant que je l’écoutais , j’imaginais Marine Le Pen sur le même plateau tenant les mêmes propos…

  15. Posté par Ueli Davel le

    Son prédécesseur Kreis était déjà un drôle d’oiseau. On pouvait se demander si ses prises de positions c’était du lard ou du cochon. On a un peu l’impression qu’ils représentent certains lobbies. On a cette même impression avec l’ex chancelier Achille Casanova, médiateur de la SSR pour la Suisse alémanique.

  16. Posté par Pierre H. le

    Posté par G. Vuilliomenet le 18 mars 2015 à 21h54
    « En réalité, il ne s’agit pas de l’article 260 du CP suisse, mais de l’article 261 qui dit ceci: »

    En réalité, on pourrait aussi utiliser ça pour nous contre eux ! Quand on se fait insulter pour notre race, ethnie ou religion ainsi que quand il y a profanation de cimetières ou d’objets de culte ou sacrilège. Même s’il n’y a pas de membre de notre famille dans le cimetière en question ou que l’église endommagée n’est pas dans notre paroisse, on devrait être un maximum de citoyens à aller porter plainte contre inconnu quand on ne sait pas qui c’est ou contre celui qui est connu s’il le coupable est connu au nom des article 261 et 261bis. Motif, nous avons été insultés dans notre foi chrétienne.

  17. Posté par Normandy le

    « A-t-on le droit, au vu des terme de cet article 261, de critiquer l’islam, cette idéologie liberticide? »
    On n’en aurait pas seulement le droit, on pourrait même faire condamner ceux qui diffusent l’idéologie islamique, ceux qui la prêchent et ceux qui en font l’apologie, en vertu de cet article.

  18. Posté par KANDEL le

    Martine Brunschwig Graf, voilà en quelques mots, ce qu’il faut savoir sur la nature de l’islam:

    L’ISLAM EST UN CRIME CONTRE L’HUMANITÉ (et tout particulièrement contre les dames).

    Cela dit, il faut immédiatement supprimer la « Commission fédérale contre le racisme » et virer sans indemnité les parasites qui s’y trouvent.

    Par ailleurs, élections prochaines obligent, je rappelle ces deux mots excellents:

    – Claude SMADJA lors de l’émission Infrarouge du 7.05.2013:
    […] On a quand même un Conseil Fédéral d’une médiocrité assez consternante […]

    – 8.9.2013 : Elle (Doris Leuthard, membre du CF) aurait pu faire des études de : coiffeuse, vendeuse de chaussure (les siennes), etc etc mais tonnerre pourquoi a-t-elle choisi de faire de la politique ?

    – Il est nécessaire de remettre au plus vite Mr BLOCHER au CF, il y mettra de l’ordre en ne songeant qu’au bien du pays, … et en se fichant complètement du politiquement correct et du médiatiquement correct.

    – Enfin, on ne touche pas à notre hymne national, … pas une virgule!

  19. Posté par G. Vuilliomenet le

    En réalité, il ne s’agit pas de l’article 260 du CP suisse, mais de l’article 261 qui dit ceci:

    Art. 261

    Atteinte à la liberté de croyance et des cultes
    Celui qui, publiquement et de façon vile, aura offensé ou bafoué les convictions d’autrui en matière de croyance, en particulier de croyance en Dieu, ou aura profané les objets de la vénération religieuse,
    celui qui aura méchamment empêché de célébrer ou troublé ou publiquement bafoué un acte cultuel garanti par la Constitution,
    celui qui, méchamment, aura profané un lieu ou un objet destiné à un culte ou à un acte cultuel garantis par la Constitution,
    sera puni d’une peine pécuniaire de 180 jours-amende au plus.

    Art. 261bis1

    Discrimination raciale
    Celui qui, publiquement, aura incité à la haine ou à la discrimination envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse;
    celui qui, publiquement, aura propagé une idéologie visant à rabaisser ou à dénigrer de façon systématique les membres d’une race, d’une ethnie ou d’une religion;
    celui qui, dans le même dessein, aura organisé ou encouragé des actions de propagande ou y aura pris part;
    celui qui aura publiquement, par la parole, l’écriture, l’image, le geste, par des voies de fait ou de toute autre manière, abaissé ou discriminé d’une façon qui porte atteinte à la dignité humaine une personne ou un groupe de personnes en raison de leur race, de leur appartenance ethnique ou de leur religion ou qui, pour la même raison, niera, minimisera grossièrement ou cherchera à justifier un génocide ou d’autres crimes contre l’humanité;
    celui qui aura refusé à une personne ou à un groupe de personnes, en raison de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse, une prestation destinée à l’usage public,
    sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire.
    1 Introduit par l’art. 1 de la LF du 18 juin 1993, en vigueur depuis le 1er janv. 1995 (RO 1994 2887; FF 1992 III 265).

    Mais comment faire et interpréter ce type d’article lorsque nous savons que l’islam n’est pas une religion mais un système socio-politico-« religieux » totalitaire qui considère le non-musulman comme des moins que rien, que le musulman lui est supérieur. Que dans ce même système, on appelle à soumettre le non-croyant, voire à le trucider? Que la femme vaut la moitié d’un homme? Etc…

    A-t-on le droit, au vu des terme de cet article 261, de critiquer l’islam, cette idéologie liberticide?

  20. Posté par Antonio Giovanni le

    « Il existe une disposition dans le code pénal, l’article 260, qui condamne le blasphème. J’y suis plutôt opposée. Mais je remarque que personne n’a fait appel à cet article jusqu’ici… »
    peut-être parce qu’on craint les rigueurs de la loi ?
    Opérer par pétition de principe permet de prouver tout et le contraire de tout; Mme Brunschwig Graf ne s’est pas demandé que s’il n’y avait pas de blasphème, la loi peut-être y serait pour quelque chose ? Dommage!
    Il est vrai que la loi punissant le crime, n’empêche pas le crime…

  21. Posté par Dominique Schwander le

    Mensonge tout d’abord. Elle dit avoir lu une traduction du coran! Il n’existe pas de traduction. Quelle adaptation mensongère du coran a lu cette présidente de cette inutile et coûteuse commission? Le coran est un livre écrit en arabe classique et l’islam interdit de le traduire dans une autre langue. C’est pourquoi quand le coran est transposé dans une autre langue, celui qui exprime le coran dans une autre langue précise que ce n’est pas une traduction du coran mais une transposition et une représentation du sens et de la signification du contenu du coran; ce qui fait que le sens et le contenu du coran sont transposés et interprétés d’une manière politiquement correcte. L’arabe parlé lors de conversation est complètement différent de l’arabe officiel classique écrit. Un musulman peut parler l’arabe mais il est incapable de comprendre l’arabe classique utilisé pour écrire le coran, ni de le lire bien évidemment. Les musulmans, pour leur grande majorité, apprennent à réciter par coeur des versets du coran, sans en comprendre le contenu, ni pouvoir les traduire dans leur langage de conversation ou dans leur langue paternelle. Les guides musulmans sont ainsi indispensables et puissants.

    Inculture aussi. Comment est-il possible que cette présidente, comme Hitler, affirme que l’islam est une religion comme nos autres religions alors que l’islam est une idéologie et une anti-religion qui, comme le communisme ou le nazisme, a sa vulgate!

  22. Posté par Chris T le

    Si Madame Graf a vraiment lu le coran et qu’elle n’a rien vu, c’est qu’elle est une incompétente ! Si Madame Graf n’a lu que des commentaires sur le coran, elle ne l’a donc pas lu, ce qui fait d’elle une menteuse ! Dans les deux cas, elle ne mérite pas notre confiance et ferait bien de démissionner et partir à la retraite !

  23. Posté par Ueli Davel le

    Annik, tata Brunschwig Graf est, si je ne me trompe, juive, alors aller dans des états musulmans ne sera pas toujours possible!

  24. Posté par annik le

    J’ai de forts doutes que tata Martine ait lu le coran. Qu’elle aille dans un pays musulman pour constater à quel point les Chrétiens sont poursuivis par des musulmans au nom du coran!

  25. Posté par Pierre H. le

    @yvanovitch : « Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir… les exécution de chrétiens et d’autres en Irak c’était une vue de l’esprit peu-être… Boko Haram, un mythe peut-être… les villages massacrés en Syrie une invention peut-être… »

    Je ne pense pas qu’elle nie ces actes de tuerie. Ce que je pense qu’elle essaie de faire, subrepticement, c’est de nous faire croire que tout ça n’a rien à voir avec le coran, donc avec l’islam. Elle essaye de conforter l’idée socialiste que ceci est l’oeuvre de détraqués et pas de l’islam.

  26. Posté par yvanovitch y le

    Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir… les exécution de chrétiens et d’autres en Irak c’était une vue de l’esprit peu-être… Boko Haram, un mythe peut-être… les villages massacrés en Syrie une invention peut-être… oui il faut être une scientiste pour avoir l’esprit aussi tordu et con : c’est la maque des rapaces de la scientologie… une secte totalitaire !

  27. Posté par François le

    Les réponses de Madame Martine Brunschwig Graf sont très inquiétantes car elles révèlent un mélange ahurissant d’illogisme, d’incompétence et de sincérité car probablement elle croit ce qu’elle raconte. A partir de là le danger est total car la personne est habile et elle met cette habileté au service d’idées qui résultent de lectures volontairement ou accidentellement partielles et mal comprises.
    Dans ces conditions le débats est sans fin et voué à l’échec.

  28. Posté par KANDEL le

    « Présidente de la Commission fédérale contre le racisme, Martine Brunschwig Graf s’élève avec force contre «l’islamophobie». »

    D’accord avec tous les commentaires, c’est un faux-jeton fini.

    Un seul OUBLI de taille:
    Cette dame touche un très gros salaire pour corrompre les mots, les pensées, le bon sens, …
    Et c’est MOI, NOUS TOUS, qui payons cette dame via nos impôts !!!

  29. Posté par Antonio Giovanni le

    Ou alors c’était le commentaire de Tariq Ramadan pour « Le koran expliqué à ma concierge. »

  30. Posté par Antonio Giovanni le

    Mme Brunschwig dit « J’ai lu le Coran et certains commentaires surtout. » sous-entendu « ..et le Coran très peu ! .. » On l’avait compris: Les commentaires, faits par des gens de la religion restent en deçà de ce que lit et comprend un esprit extérieur, c’est pourquoi le plus souvent ils mitigent le sens vrai.Il faudrait recommander à Mme Brunschwig de meilleures commentaires pour ses lectures.
    En effet, même une lecture en diagonale du Coran permet déjà de retenir déjà bien des appels au meurtre d’infidèles (i.e. juifs ou chrétiens, à l’époque), par ex :
    [2:191] Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous on chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
    [4:89] Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur.
    [5:33] La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment.
    [9:5] Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.
    [33:61] Ce sont des maudits. Où qu’on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement.

    En revanche dans l’Evangile, que Mme Brunschwig ne dit pas avoir lu aussi bien que les commentaires … on peut lire :
     » Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,… » (Matthieu 5:44)
    ou encore « Mais, je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. » ( Luc 6:27). Ce sera tout pour aujourd’hui.
    Mais que fait cette présidente de sa présidence si c’est seulement pour se mettre des rondelles de saucisse sur les deux yeux ?
    Ce sera tout pour aujourd’hui…

  31. Posté par kyrr le

    Mme Martine Brunschwig Graf après avoir lu le coran je présume que vous avez trouvé la solution pour faire INTEGRER ces braves personnes adeptes de la religion « Islam » ! Bravo pour le miracle, personne avant vous n’avait atteint cet objectif!

    Mme Martine Brunschwig, l’Islam est une religion de soumission aux dogmes. Ces braves personnes ne peuvent s’intégrer chez nous en Europe tout simplement parce que nous, nous sommes des mécréants, des pervertis…nous sommes porteurs de la vergogne de toute l’humanité avec notre civilisation et notre culture humaniste libérale. (les musulmans considèrent les droits de l’homme une aberration)

  32. Posté par C. Donal le

    Merci beaucoup Madame Vallette.

    « Nous vivons dans un Etat de droit que chacun est tenu de respecter. Les comportements des uns et des autres doivent s’inscrire dans la loi qui interdit par exemple l’excision ou le mariage forcé. Etat de droit que chacun est tenu de respecter »
    Mais chacun ne respecte pas l’Etat de droit, et il n’y a aucune possibilité d’aider ces filles et femmes puisqu’elles n’en parlent qu’à de très rares occasions. Lorsque une dépression ou autre maladie pousse la victime à s’exprimer à une personne de confiance, choisie en fonction de la discrétion et l’assurance du huis-clos, ne vous attendez pas à ce que cette femme se retourne contre les siens. Ces propos ne sont malheureusement qu’une intellectualisation qui ne résout rien dans la vie des victimes.

    « Il n’y a pas de place pour les discours de haine » Est-elle informée sur l’origine des discours de haine jusque dans les prières quotidiennes (en Europe), prières qui demandent de se tenir loin du chemin des Juifs et des Chrétiens ? Quelle incompréhensible tolérance des discours de haine contre les sociétés occidentales face à une civilisation conquérante. A ce propos, le livre de Monsieur Sami A. Aldeeb
    http://www.amazon.fr/La-Fatiha-culture-haine-Interpr%C3%A9tation/dp/1503079570

    Le voile : « L’interdire signifierait que ces filles seraient soit instruites à la maison, cloîtrées, soit envoyées dans une école religieuse ultra. »
    L’objectif de satisfaire des fanatiques musulmans orchestrant la vie de leurs adeptes, qui n’en demandent parfois pas autant, en imaginant éviter le pire est une pratique courante mais contre-productive face à la masse grandissante. Comment est-il possible de nier l’évidence lorsque les faits sont là. On ne peut comparer les Etats entre eux. Soit. Croire que le petit îlot Suisse pourra indéfiniment faire différemment de ses voisins ne relève pas du bon sens. Encore une fois, nous sommes face à une mentalité conquérante qui n’est pas simple « religion » comme nous en avons la compréhension dans notre société.

    « A ce propos, ce qui me sidère, c’est que des opposants à l’islam refusent la création du centre de compétence à Fribourg. Analyser scientifiquement ces sujets est indispensable. »
    Face au manque de lucidité ambiant dans le monde des concepts orphelins de terrain, il est salutaire que l’analyse « scientifique  » ne fasse pas l’adhésion.

  33. Posté par Sentinelle le

    Comment est-ce possible d’être bouché à ce point-là ? Et pour une fois que les journalistes ne restent pas dans des platitudes – tiens, c’est des musulmans qui posent des questions critiques sur le Coran ! Ils auraient pu et dû citer deux ou trois bijoux à Madame et la confronter avec la réalité moins doucereuse des textes – comme le fait si bien G. Vuilliomenet. Foulard et niqab pour libérer les femmes? Elle vit dans quel monde ?

    On peut d’ailleurs lui écrire :

    http://www.brunschwiggraf.ch/4520/index.html

  34. Posté par Ueli Davel le

    Avant Kreis et maintenant ça! On est mal barré.
    Il est temps de suprimer cette commission. Le ton avec lequel cette dame communique me semble bien arrogant.

  35. Posté par conrad.hausmann le

    Je suis certain que cette brave dame a lu un coran édulcoré.Pour le reste il suffit de regarder comment les Moslems traitent les Autres dans les pays qu’ils gouvernent.

  36. Posté par G. Vuilliomenet le

    @ Derek Doppler

    Tous les … ne sont pas comme tata martine. Je puis vous assurer qu’il y a dans mon entourage, des … qui la critiquent vertement.

    A votre avis combien de marxistes ont infiltré des partis comme le PLR ou le PDC?

  37. Posté par Derek Doppler le

    Il y a un truc interdit depuis environ 70 ans qui va ressortir en kiosque en janvier 2016. La nouvelle édition comptera 2000 pages au total (avec près de 800 pages consacrées au texte original) agrémentées de 5000 commentaires d’historiens. 5000 commentaires! J’en connais une qui va se régaler.

  38. Posté par Derek Doppler le

    Ce qui caractérise les… et les marxistes -le marxisme étant bien entendu une émanation des… – c’est prioritairement leurs ressources infinies de malhonnêteté intellectuelle.

  39. Posté par Christian M. le

    Mme Brunchwig-Graf est la représentante type de l’anti-racisme institutionnel (Sos-racisme en France, Licra, Mrap, etc..). A savoir, une malhonnêteté intellectuelle destinée à faire avaler de force l’invasion du tiers-monde, détruire les nations, dissoudre les identités, avec en vue le Nouvel Ordre Mondial (gouvernement mondial totalitaire des banksters et multinationales). Une preuve – parmi d’autres – de la malhonnêteté intellectuelle de cette personne, à propos de l’immigration musulmane : « Ça n’a rien à voir avec l’immigration, 30% d’entre eux sont Suisses » !

  40. Posté par G. Vuilliomenet le

    Exact Pierre H. !

    CETTE FEMME NOUS ENFUME TOUT SIMPLEMENT!

    NE ME DITES PAS QU’ELLE N’EST PAS TOMBEE SUR CE GENRE DE VERSETS:

    Sourate V, 51: O vous qui croyez! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui, parmi vous, les prend pour amis, est des leurs. Dieu ne dirige pas le peuple injuste.

    sourate II, 191 : Tuez les partout où vous les rencontrerez ; chassez-les d’où ils vous auront chassés. La sédition est pire que le meurtre. Ne les combattez pas auprès de la Mosquée sacrée, à moins qu’ils ne luttent contre vous en ce lieu-même. S’ils vous combattent, tuez-les: telle est la rétribution des incrédules .

    Sourate IX, 29: Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu et au Jour dernier ; ceux qui ne déclarent pas illicite ce que Dieu et son prophète ont déclaré illicite; ceux qui, parmi les gens du Livre ne pratiquent pas la vraie Religion. Combattez-les jusqu’à ce qu’ils payent directement le tribut après s’être humiliés .

    Sourate IV, 84 . Combats donc dans le sentier d’Allah, tu n’es responsable que de toi-même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition.

    Sourate IV, 89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur.

    Sourate IV, 95. Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelques infirmités – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non-combattants en leur accordant une rétribution immense ;

    Sourate VIII, 39. Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah . Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu’ils oeuvrent.

    Sourate IX, 123 . Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu’Allah est avec les pieux.

    Sourate XXXVII, 4 Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage , et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.

    Sourate VIII, 17 Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués . Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n’est pas toi qui lançais : mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient.

    Sourate III, 56 Quant à ceux qui n’ont pas cru, Je les châtierai d’un dur châtiment , ici-bas tout comme dans l’au-delà; et pour eux pas de secoureurs.

    Sourate II, 85 Quiconque cherche une autre religion que l’Islam ne sera pas accepté.

    Sourate III, 151 Nous jetterons l’effroi dans le cœur des incroyants.

    Sourate VIII, 55 Les pires bêtes, aux yeux d’Allah , sont les incroyants qui s’entêtent à ne pas croire.

    Sourate XX, 16 Les incroyants qui nient nos signes et la rencontre de l’autre vie seront dans le tourment.

    Sourate XXXIII, 16 Ils auront un nuage de feu sur eux et sous eux.

    Sourate XXXIII, 64 Allah maudit les incroyants, il leur a préparé un brasier.

    Sourate XXXV, 39 L’incroyance des incroyants ne fait qu’accroître l’horreur qu’Allah avait d’eux.

    Sourate XXXVIII, 27 Malheur aux incroyants, à cause du feu.

    Sourate XXV, 52 N’écoute pas les incroyants, combats-les rudement avec ce Coran

    Etc, etc,…

    http://www.nouvelordremondial.cc/2012/04/15/oui-le-coran-est-dune-violence-inouie/

    EST-CE QUE CETTE TARTUFE PREND SES CONCITOYENS POUR DES BLAIREAUX ?

  41. Posté par Philippe le

    Verset du Coran
    – Concernant la provocation à la discrimination et à la haine des non-musulmans (athées ou membres des autres confessions) :
    sourate 9 verset 28 : « les infidèles ne sont que souillure »
    sourate 9 verset 30 : (les juifs et les chrétiens) « Qu’Allah les maudissent.
    Concernant la liberté de culte :
    sourate 4 verset 89 : « (ceux qui quittent l’Islam) saisissez-les alors, et tuez-les où que vous vous trouviez. »
    Il faudrait que Mme B. G. retourne à l’école pour explication de texte !

  42. Posté par JeanDa le

    Si cette hypocrite a lu le coran, c’est dans une langue qu’elle ne comprend pas ou alors c’est l’édition simplifiée pour bisounours. Je pense qu’elle s’est contentée de regarder les images (! …), mais pas celles de youtube. Je la croyais intelligente mais ‘tordue’, je pense maintenant qu’elle n’est que tordue.

  43. Posté par Le pragmatique le

    « Je n’ai pas vu ce rejet des autres religions. Des musulmans interprètent avec distance ces textes. »

    Il faudrait savoir si Mme BG n’a pas vu de rejet ou si les musulmans interprètent avec distance ces textes; c’est pas la même chose. C’est sans doute Tariq Ramadan, apôtre de tout et son contraire.qui lui a explicationné le coran.

    #pasdamalgam

  44. Posté par bigjames le

    Avec ce genre de gonzesse, on est pas sorti de l’auberge.
    Un séjour au Nigéria lui ferait le plus grand bien.
    Pauvres de nous.
    732

  45. Posté par Pascal le

    Si, elle l’a certainement lu. Mais elle n’a retenu que ce qui la confortait dans ses idées.

  46. Posté par Pierre H. le

    Elle n’a PAS LU le coran !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.