Islam à Fribourg. Réponse du professeur Sami Aldeeb au professeur Reinhard Schulze

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Suite à l'article paru dans Le Temps du 29 janvier «Dans le Coran, sur 6300 versets, cinq seulement contiennent un appel à tuer», le professeur Sami Aldeeb, spécialiste de l'islam, a répondu à Reinhard Schulze :

Réponse de Sami Aldeeb

1) Le nombre des versets du Coran: 6236 verset et non pas 6300

Le Coran, dans la version la plus répandue et qui est en usage en Arabie saoudite et en Egypte, compte 6236 versets, et non pas 6300 versets. Il faut cependant remarquer que le Coran en usage au Maroc compte 6214, et celui en usage au Soudan compte 6204 versets. Cela ne signifie pas que ces deux derniers Corans sont plus courts que le premier, mais simplement que la division des versets est faite autrement. Je ne sais pas d’où le Professeur Reinhard Schulze sort le chiffre de 6300 versets. S’agit-il d’une erreur du Professeur, ou d’une erreur du journaliste qui a transcrit la discussion? Je l’ignore.

2) Nombre des versets qui appellent à tuer

L’article porte le titre « Dans le Coran, sur 6300 versets, cinq seulement contiennent un appel à tuer ». Il est clair que l’intention du Professeur Reinhard Schulze (ou du journaliste) est de minimiser la place de la violence dans le Coran.

Il faut avant tout signaler qu’il n’est pas nécessaire qu’un mari tire cinq coups de pistolet sur sa femme pour qu’il devienne un criminel. Un seul coup de pistolet suffit pour tuer sa femme et transformer le mari en assassin. En soi donc le nombre ne signifie rien. Un seul missile de grand calibre peut réduire un grand immeuble en un amas de ruine.

3) Disculper l’islam des crimes des terroristes

Le Professeur Reinhard Schulze, comme le fait d’ailleurs le Président français Hollande, disculpe l’Islam de la violence. Pour rappel, le Président Hollande a déclaré après le massacre des journalistes de Charlie Hebdo: « ces terroristes n’ont rien à voir avec la religion musulmane » (Voir ma lettre à François Hollande). Le Professeur Reinhard Schulze dit pareillement, en d’autres termes, « Pour moi, la question centrale dans tout cela est: est-ce l’islam qui fabrique les croyants, ou sont-ce les croyants qui fabriquent l’islam? Si l’on tient la première proposition pour vraie, alors il faut doter l’islam de dogmes indestructibles, qui répondront de tous les actes des musulmans. Si c’est la deuxième qui est vraie, ce que je crois bien sûr, alors ce sont les croyants qui doivent en répondre. L’islam est sous leur responsabilité ».

En deuxième lieu le Professeur Reinhard Schulze se contredit: il disculpe l’islam et dit que l’islam est sous leur responsabilité, et en même temps il estime qu’ « on ne peut … pas accuser la communauté des musulmans des crimes commis par des extrémistes ».  Et ensuite il ajoute: « Le Coran compte quelque 6300 versets au total, dont 300 contiennent des mots tels que «combattre» ou «tuer». Cinq versets, en tout, sont une injonction à tuer ».  Il ne précise pas quels sont ces cinq versets? Mais l’existence de ces 300 versets qui « contiennent des mots tels que «combattre» ou «tuer» » et des cinq versets qui comportent « une injonction de tuer » prouvent que le Coran incite à la violence. Le Coran étant la première source de droit musulman, comment peut-on alors disculper l’Islam des actes de violence, comme voudrait le faire le Professeur Reinhard Schulze? En fait, les « terroristes » justifient tous leurs actes, même les plus abjects à travers le Coran et la Sunnah de Mahomet (qui constitue la deuxième source du droit musulman). On peut même aller plus loin: qu’est-ce que les terroristes ont fait et que Mahomet et ses compagnons n’ont pas fait? Mahomet est leur modèle, et il est inscrit sur leur drapeau. Ils sont des musulmans qui appliquent fidèlement les prescriptions du Coran et du Prophète Mahomet. Il serait donc absolument faux d’innocenter l’islam des crimes des terroristes musulmans. Ouvrez les ouvrages juridiques classiques, y compris l’ouvrage juridique « Bidayat al-mujtahid wa nihayat al-muqtasid » du philosophe Averroès – que des intellectuels occidentaux prennent pour un philosophe éclairé, et vous constaterez que ces terroristes ne font que suivre les enseignements de l’islam (voir la traduction anglaise de cet ouvrage). Dire que « les fondamentalistes, eux, opèrent une relecture du Coran très éloignée de la tradition islamique », comme le fait le Professeur Reinhard Schulz, est loin de la vérité, et dénote soit une ignorance des enseignements de l’Islam, soit une peur de dire la vérité. Et ce n’est pas la seule erreur commise par ce professeur.

4) La charia serait-elle née de l’imaginaire de l’Occident?

J’en prends une autre erreur. Le Professeur Reinhard Schulze dit: « Evidemment, en Occident, on a une idée très nette de la charia: une sorte de loi du talion complètement rétrograde qui peut vous faire littéralement perdre la tête! ». Est-il au courant du Code pénal arabe unifié adopté à l’unanimité par tous les Ministres arabes de la justice et qui se trouve sur le site de la Ligue arabe? Ce code prévoit expressément les sanctions pénales islamiques les plus dures: oeil pour oeil, amputation de la main du voleur, lapidation de l’adultère et mise à mort de l’apostat (le musulman qui quitte l’islam). Est-ce l’Occident qui a écrit ce code?

Le préambule de l’article dit: « L’Occident peut aider les intellectuels musulmans ». Et le Professeur Reinhard Schulze dit: « Le soutien et l’apport de compétences intellectuelles libres des Occidentaux sont indispensables ». Si une telle aide est la bienvenue, elle doit avant tout se baser sur un diagnostique correct du mal dont souffre la société musulmane. Disculper l’islam des crimes des islamistes n’aide en rien les musulmans, mais les enfonce dans leurs problèmes, et le monde entier avec eux.

Seule la vérité peut sauver les musulmans et le monde de ces heures sombres que nous vivons. Mais est-ce que les universités et les universitaires occidentaux sont prêts à y contribuer? J’en doute fort. Le discours du Professeur Reinhard Schulze en est une preuve éloquente.

Dr. Sami Aldeeb Abu-Sahlieh
Professeur des Universités
Centre de droit arabe et musulman

 

Source

Voir ICI les différentes publications du professeur Aldeeb Abu-Sahlieh

 

14 commentaires

  1. Posté par Omar le

    Les versets du Coran qui
    commandent de tuer

    [Réponse aux extrémistes et aux Islamophobes]
    Par le Mufti Siraj Desai
    Question :

    J’ai récemment participé à une discussion religieuse au travail avec un de mes collègues Chrétiens et il m’a demandé de lui expliquer un verset du Coran avec lequel il semblait avoir un problème. Il s’agit des versets 89-90 de la 4ème Sourate, dans lesquels Allâh ordonne aux musulmans à deux occasions différentes de tuer les non-croyants. Je lui ai dit que comme je n’étais pas un expert dans l’explication du Coran, j’allais me renseigner auprès de mes respectés Savants et que je reviendrai ensuite vers lui au sujet de ces versets. S’il vous plait, le Mufti Saheb peut-il m’expliquer et me donner un commentaire (tafsir) détaillé de ces versets afin que je puisse répondre à mon collègue non-Musulman de la manière la plus correcte? Pouvez-vous s’il vous plaît me donner aussi d’autres versets du Coran dans lesquels Allâh ordonne que les non-croyants soient bien traités?

    Réponse :

    A : Explication des versets 89 et 90 de Sourate 4 (An-Nisaa)

    Commençons par une traduction littérale de ces versets :

    4.89 : « Ils voudraient qu’à leur instar vous sombriez dans la mécréance afin que vous en soyez au même point (sawâ’) qu’eux. Ne les prenez pas pour alliés tant qu’ils n’auront pas émigré pour la cause de Dieu et s’ils se détournent, emparez-vous d’eux et tuez-les où que vous les trouviez. Et ne les prenez ni pour alliés ni pour partisans ! »

    4.90 : « [tuez-les où que vous les trouviez] à l’exception de ceux qui visitent une tribu (qawn) à laquelle vous êtes liés par un traité ou de ceux qui viennent vous trouver le cœur serré à l’idée de vous combattre ou de combattre leur tribu ; si Dieu l’avait voulu, Il les aurait rendus maîtres de vous et ils vous auraient combattus. Aussi, s’ils vous évitent, ne vous combattent pas et vous offrent leur soumission, Dieu ne vous permet pas de leur témoigner de l’hostilité. »

    A partir de cette traduction littérale et d’une lecture réfléchie des versets cités ci-dessus, il apparait clairement que l’ordre de tuer est contraint et conditionné à certaines circonstances particulières. Normalement, les versets du Coran doivent être compris dans un certain contexte. Lu hors de ce contexte, le sens est alors faussé. Les Chrétiens ainsi que d’autres antagonistes de l’Islam interprètent le Coran de manière erronée et déformée, car ils ignorent le contexte des versets et ils le font soit par négligence pure, soit par dissimulation délibérée. Par contexte, nous entendons le sens commun dérivé d’un groupe de versets. Au lieu de prendre un verset et de le citer hors contexte, la procédure correcte consiste à examiner les versets se trouvant avant et après dans le but d’obtenir une signification correcte de ce que dit réellement le Coran. En second lieu, pour comprendre certains versets complexes, il est nécessaire que le lecteur recoure à des commentaires officiels et authentiques du Coran.

    Nos amis non-Musulmans doivent aussi réaliser que le Saint Coran contient des principes fondamentaux et généraux sur la façon de gouverner, le culte, les transactions et ainsi de suite. Mais les détails sont fournis par les hadiths du Prophète Muhammad (salallâhou ‘alayhi wassalaam). La raison de cette diversification est de veiller à ce que la nation Musulmane ne se limite pas au Saint Coran pour être guidée, mais intègre également les Hadith (ou traditions du Prophète). Ainsi, le Prophète Muhammad devient une figure de proue majeure dans l’Islam et une personnalité qui doit être vénérée.

    La parole du Prophète Muhammad (c.-à-d. ses Traditions) a été tenue à l’écart et séparée de la Parole de Dieu (c.-à-d. Le Coran) afin de mettre en évidence la grande différence entre la Parole Pure de Dieu et la parole de l’homme, contrairement à la Bible qui contient un mélange de la Parole de Dieu et de la parole de l’Homme. Finalement, il devient difficile de faire la différence. Le système Islamique a protégé les Musulmans afin qu’ils ne tombent pas dans le même piège.

    Dans les versets se trouvant ci-dessus, il y a plusieurs indicateurs qui montrent clairement le contexte et l’application du sens transmis. L’explication qui suit va éclairer ce fait :

    1. Ces versets ont été révélés à Médine, après que le Messager d’Allâh ait posé les fondations du nouvel Etat Musulman. C’est dans le contexte de ce jeune État Islamique (NDT : ici on parle d’un vrai Etat et non d’un groupuscule de barbares sanguinaires ayant usurpé cette appellation) que les versets ci-dessus ont été révélés. Par conséquent, le premier principe qui apparait est que ces versets sont adressés à l’Etat Islamique et non à des Musulmans individuels. Toute personne intelligente comprendra que le pouvoir donné à un Etat ou à l’administration est beaucoup plus ferme, global et étendu que celui dont jouit un individu. Cependant, même dans ces règles, l’Etat Islamique n’a pas reçu carte blanche pour tuer les non-croyants selon ses quatre volontés, comme cela sera ensuite expliqué.

    2. La partie « tant qu’ils n’auront pas émigré pour la cause de Dieu » nous donne une autre indication de l’application de ce verset. Le verset ne peut pas se référer à des non-Musulmans car la migration dans le sentier d’Allâh n’est pas un acte que peuvent faire les mécréants ou les non-Musulmans. Nulle part dans le Saint Coran il est demandé aux non-Musulmans d’émigrer ou de quitter leur ville natale pour le bien de l’Islam. Il est donc évident que « tant qu’ils n’auront pas émigré pour la cause de Dieu » fait référence à des gens qui prétendent être Musulmans. Ceci fait référence aux hypocrites, c’est-à-dire les gens qui proclamaient extérieurement être Musulmans, mais qui intérieurement ne l’étaient pas. Ils étaient parmi la communauté Musulmane des imposteurs et des espions, présents pour semer la zizanie et créer des conflits. Ces traîtres se sont également rendus coupables d’inciter d’autres communautés et nations à attaquer les Musulmans, comme cela mentionné dans plusieurs livres d’histoire. Le verset avant celui-ci, qui est le verset 88 stipule clairement : « Qu’avez-vous donc à vous scinder en deux partis au sujet des hypocrites …….? » Le contexte de cette section du chapitre nous montre clairement que le verset 89 fait référence aux hypocrites et non pas aux non-croyants comme les Juifs, les Chrétiens ou Arabes païens.

    3. Le verset 89 dit : « et s’ils se détournent, emparez-vous d’eux … » Cette instruction signifie que si ces hypocrites, après avoir embrassé la foi Islamique, renoncent à la Religion et se rebellent contre la communauté Musulmane, alors ils doivent être saisis, c’est-à-dire arrêtés, puis tués. Mais la mise à mort ne prend pas la forme d’une exécution sommaire. Les commentaires stipulent qu’ils seront arrêtés, jugés, et [seulement] si reconnus coupables, exécutés. Ils seront exécutés car ils auront commis le péché impardonnable de trahison, qui, dans tout Gouvernement ou Pays est un crime grave puni de mort. Cette loi s’applique à l’Etat Musulman et n’est pas une autorisation faite à tout Musulman d’aller tuer librement les non-Musulmans. Certains pourraient argumenter que ces détails ne sont pas mentionnés dans le Coran et que par conséquent les Musulmans qui lisent le Coran pourraient être induits en erreur et croire que toute personne peut aller tuer tout non-Musulman qui renonce à sa religion. Eh bien, il doit être bien entendu que ces détails sont donnés aux communautés Musulmanes à travers différents moyens tels que les madrassas (écoles religieuses), les plates-formes de questions/réponses, les conférences publiques, les brochures, les écrits, et les bulletins d’informations publiés de manière régulière. Les Musulmans sont donc bien au courant des règles qui s’appliquent et c’est la raison pour laquelle vous ne trouverez pas de Musulmans recourant à de telles méthodes malgré plusieurs incidents connus de prétendus Musulmans se détournant de l’Islam.

    4. Les mots « où que vous les trouviez » doivent être pris conjointement avec les deux phrases citées avant, à savoir « emparez-vous d’eux et tuez-les ». Cela signifie que les auteurs de la trahison doivent être pourchassés et capturés partout où ils se cachent, et que la peine de mort doit être prononcée. Il s’agit d’une injonction dédiée au gouvernement compétent et à l’application des lois. N’importe quel gouvernement devra avoir la capacité et l’expertise permettant de traquer les grands criminels au sein de ses structures. Une administration qui n’est pas en mesure d’atteindre cet objectif devient la risée de tout un chacun.

    5. Le verset 90 est un autre indicateur clair de la justice et de l’équité défendues par l’Islam et réfute la notion que les Non-musulmans ont faussement déduits du verset précédent, selon laquelle les Musulmans ont pour ordre de tuer les non-croyants où qu’ils se trouvent. Dans ce verset, il est demandé au Gouvernement Musulman de suivre les directives suivantes :

    a) honorer ses traités, pactes et engagements pris avec les autres nations.

    b) Respecter également les amis de ceux avec qui un pacte ou un traité existe.

    c) Même les renégats et les traîtres doivent être épargnés et honorés s’ils sont liés d’amitié avec une nation qui a un pacte avec les Musulmans.

    d) Ne pas combattre ou tuer ceux qui viennent à eux avec des intentions pacifiques et offrent leur amitié.

    e) Il est interdit aux Musulmans de combattre les gens qui proposent une trêve.

    f) On ne recourt au combat que quand il y a un acte de violence ou d’agression venant de l’autre partie.

    Les susdits éléments font partie de la justice Divine qui est réellement profonde en Islam. Sur cette base, les critiques adressées à l’Islam par ses antagonistes sont totalement abusives, injustifiées, et découlent de l’ignorance de la véritable signification du Saint Coran.

    6. Dans le verset qui suit (91), une autre règle claire est mentionnée : « S’ils ne vous évitent pas, s’ils ne vous offrent pas leur soumission et ne cessent de vous combattre, emparez-vous d’eux et tuez-les où que vous les trouviez ». Ce commandement confirme ce qui est rapporté ci-dessus, à savoir que même pour les hypocrites et les renégats la paix est garantie à condition qu’ils s’abstiennent de l’agression et de la violence. Encore une fois, c’est le mandat accordé à un Etat, dont le devoir est de maintenir l’ordre public et de protéger les droits des personnes.

    B : Voici quelques-uns des Versets du Saint Coran commandant le bon traitement envers les non-croyants :

    1. « Supporte avec patience les propos des infidèles et au moment de les quitter, prends soin de ménager leurs susceptibilités ! » [Sourate 73, verset 10]

    2. « … fais donc preuve d’une noble indulgence » [Sourate 15, verset 85]

    3. « Ne discutez avec les gens du Livre (Juifs et Chrétiens) que de la manière la plus courtoise » [Sourate 29, verset 46]

    4. « Appelle à la Voie de ton Seigneur avec sagesse et par de persuasives exhortations. Sois modéré dans ta discussion avec eux » [Sourate 16, verset 125]

    5. « Sois bon envers les autres comme Dieu l’a été envers toi ! Ne favorise pas la corruption sur la Terre » [Sourate 28, verset 77]

    6. « Ne prends pas un air arrogant en abordant tes semblables et ne marche pas sur terre avec insolence car Dieu n’aime pas les vaniteux insolents » [Sourate 31, verset 18]

    7. « Dieu ne vous défend pas d’être bons et équitables envers ceux qui ne vous attaquent pas à cause de votre religion et qui ne vous expulsent pas de vos foyers. Dieu aime ceux qui sont équitables » [Sourate 60, verset 8]

    8. « Et s’ils (les païens) renoncent (à vous combattre), alors ne leur témoignez plus d’hostilité, sauf contre ceux qui ont un comportement inique » [Sourate 2, verset 193]

    9. « Et s’ils (les ennemis) sont enclins à la paix, accède à leur requête » [Sourate 8, verset 61]

    10. « Et si l’un des non-croyants demande ta protection accorde-la afin qu’il écoute la parole de Dieu puis fais-le reconduire en lieu sûr » [Sourate 9, verset 6]

    Il ne s’agit là que d’un petit échantillon des nombreux versets qui expliquent les relations cordiales à tenir envers les non-croyants, qu’ils soient épris d’amour et de paix ou bien qu’ils fassent preuve d’hostilité.

    Le Messager d’Allâh a dit : « Le véritable croyant, c’est celui dont l’humanité n’a à craindre ni la langue, ni la main »

    Le statut de la tolérance en Islam – Par le Mufti d’Egypte Sheykh Ali Goma’a

    Le Coran nous demande t-il de détester les mécréants – Sheykh Faraz Rabbani

    Message de Sheykh Faraz Rabbani après les attentats de Paris

    Déclaration de Sheykh Rajab Deeb suite aux attentats de Paris

    Partagez avec la Ummah

    « Récit de la conversion de Alix
    Une mosquée écolo va voir le jour en Allemagne »
    Chercher
    Faire un don
    Abonnez-vous à notre newsletter

    E-mail *
    Restons connectés
    © Sunnisme.com 2008-2016 – Tous droits réservés.

    twitter
    Youtube

  2. Posté par Frantz le

    Reinhardt Schulze manie admirablement la langue de bois. Je suis outrée. Comment peut-il nier l’évidence même? Merci infiniment à Sami Aldeeb qui rétablit la vérité avec une argumentation imparable.J’ai lu le Coran et j’y ai trouvé beaucoup de violence surtout dans sa deuxième partie.
    Quant à « Lafayette » (ce nom ne lui convient pas du tout) ,il ne raconte que des inepties. met au même niveau les horreurs commises par les intégristes et la défense des policiers qui protègent les victimes au péril de leur vie.Quel amalgame débile.
    !!!! Les policiers sont jugés s’ils ont tiré en non-légitime de défense et ne tirent pas sur un homme à terre. Vos terroristes sont des fanatiques et des lâches et vous d’une mauvaise foi et d’une médiocrité
    à pleurer !

  3. Posté par Normandy le

    « Je laisse quand même ce genre de stupidité à l’auteur de ce qu’il pensait être un bon mot! »

    Là où « Lafayette » passe, l’intelligence trépasse. Il pollue jour après jour ce forum, à force d’âneries et d’aberrations. Il est tellement stupide et incohérent, qu’à part l’islam, on ne peut même pas lui reprocher une mauvaise foi: il « pense » (j’admets que le verbe est incongru dans son triste cas) ce qu’il écrit, aussi abracadabrante et abscons que ce soit.

  4. Posté par patrick lévy le

    …, Messieurs les Professeurs, Diderot a écrit: l’islam est l’ennemi de la Raison.Tous les actes commis depuis le 11 septembre 2001, massacres barbares, confirment les dires de Diderot. Patrick Lévy.

  5. Posté par Nanaco le

    les Imans et les fervents pratiquants musulmans, (intégristes) connaissent très bien le contenu du Coran et ils nous cachent volontairement certains versets et certains manuscrits pour ne pas nous effrayer pour la bonne raison qu’ils doivent nous convertir.
    De plus, le mensonge est pardonné par Allah, c’est écrit dans le Coran :
    Verset 101 de la sourate 16 : « Quand Nous remplaçons un verset par un autre – et Allah sait mieux ce qu’il fait descendre – ils disent : « Tu n’es qu’un menteur. » Mais la plupart d’entre eux ne savent pas »,
    Verset 106 de la sourate 2 : « Si Nous abrogeons un verset ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur ou un semblable. Ne sais-tu pas qu’Allah est omnipotent ? ».

  6. Posté par G. Vuilliomenet le

    « Un texte ne tue pas! »

    Je laisse quand même ce genre de stupidité à l’auteur de ce qu’il pensait être un bon mot!
    Je peux d’ailleurs confirmer que « Mein Kampf » n’a jamais tué. :-) :-) :-)

  7. Posté par Sentinelle le

    Reinhard Schulze a mal lu son Coran ! Jean-Louis Burtscher sur « Riposte Laïque » peut donner quelques informations à Monsieur le professeur :
    « J’ai pris le temps d’éplucher les 114 sourates et 3236 versets du Coran et j’ai relevé 21 versets où Allah ordonne à ses fidèles de tuer. » Il y a donc une liste édifiante à consulter et qui va de 2-191 jusqu’à 111-5… Mais l’auteur précise : « J’aurai pu en citer bien d’autres où par exemple Allah promet moult fois les délices du paradis aux musulmans qui se font tuer en combattant pour l’Islam. S’ils se font tuer, c’est qu’ils sont eux aussi en train de tuer. »
    http://ripostelaique.com/oui-lislam-ordonne-de-tuer/

    Il est temps que les barbus soient confrontés à la réalité des textes et que les « modérés » ouvrent leurs yeux et se détournent de tant de mensonges !

  8. Posté par Lafayette le

    Un texte ne tue pas, même avec tout la mauvaise foi dont vous l’accablez.

    D’ailleurs vos remarques ne sont que technique, c’est peu important en matière de croyance.
    Quand au pardon contre des actes atroces, vous me faites rire, la loi du talion, tout le monde l’applique, les policier aux états unis tirent sans prendre de gants, la france n’a fait aucun prisonnier, alors ces beau discours sur le droit des assassins, gardons les pour les gens qui respectent la vie car ceci n’a rien à voir avec la religion.

  9. Posté par Pierre H. le

    Certains vous disent que vous n’avez pas lu le coran et que donc vous ne savez rien de l’islam… Je n’ai pas lu « Mein Kampf » non plus, et pourtant je cerne parfaitement le nazisme !

  10. Posté par Marie-France Oberson le

    Mme Lauwaert
    J’appuie Mme Lauweaert dans son conseil à aller écouter cet algérien courageux!
    Courageux, car ses propos ne doivent guère plaire ni à sa communauté ni à la police de la pensée qui doivent vouloir le faire taire.Je suppose que c’est pour cela que ses vidéos sont tournées dans sa voiture: ainsi , impossible de le repérer.

  11. Posté par Pierre H. le

    Le Temps : «Dans le Coran, sur 6300 versets, cinq seulement contiennent un appel à tuer»

    Ah, il y en a seulement 5 qui appellent aux meurtres ? Alors, pas de problème ! Tout va bien !

  12. Posté par Anne Lauwaert le

    J’invite tous les lecteurs à digiter sur google « Aldo Sterone »
    Il s’agit d’un algérien qui explique dans des vidéos la situation vue par un arabo-musulman, entre autres comment la violence est instillée comme un virus dans les cerveaux des enfants dès leur enfance… violence qui est prônée par les penseurs classiques …

  13. Posté par berset georges le

    Fribourg,belle ville,la plus belle de suisse romande.J’y ait vécu de 1987 à 1997! OUI! Belle ville!
    Maintenant,complètement pourrie par l’invasion !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.