17 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    La vidéo a été publiée par l’IZRS (Islamischer Zentralrat Schweitz) lui-même! Donc si des commentaires désobligeants sont publiés, ils ne peuvent, en tant qu’excellent démocrates et adeptes du débat, que désactiver les commentaires.

  2. Posté par Etienne le

    Les nombreux commentaires (quelques centaines en début de semaine) de ladite vidéo ont été désactivés entre temps. Par qui ? Pourquoi ?

  3. Posté par G. Vuilliomenet le

    Voici la transcription que l’on retrouve texto sous le champ « plus » de youtube sous la vidéo. J’ai supprimé le suivi chronologique mais ai gardé les fautes:

    Il fut un temps où notre espoir était juste une graine portée par le vend faible
    étant étrange subissant des tortures, la douleur et l’humiliation pour survivre
    nous avons quitté nos patries exposé à l’extinction mais maintenant nous ne
    sommes pas seulement devenus un arbre mais une forêt fort et incassable
    le début d’une révolution islamique qui a changé le monde vous pouvez interdire
    nos minarets, nos voiles, nos niqabs et même nos conférences vous pouvez
    appeler notre religion violente rétrograde et arriérée ne faisant pas partie de la Suisse
    mais sachez que nous sommes là et nous faisons partie de cette réalité nous ne
    partirons pas et nous n’abandonnerons pas notre lutte pacifique pour l’égalité des
    droits nos libertés fondamentales et la tolérance sont tout ce que nous demandons
    Attendez-vous à nous à tout moment n’importe où.

    Les musulmans de Suisse

    Mais quel est donc cet espoir des musulmans qui s’installent chez nous en Europe? Est-ce vraiment pour avoir une vie meilleure que chez eux? Apparemment non! Ils semblent même considérer que leurs droits fondamentaux sont bafoués. Tout juste s’ils ne prétendent pas, ces cons, que leur vie est en danger; à ce sujet on peut rappeler la célèbre formule d’Audiard: « les cons ça osent tout! C’est d’ailleurs à cela qu’on les reconnaît. »
    Quelle réelle signification donner alors à cette phrase, « et nous n’abandonnerons pas notre lutte pacifique pour l’égalité des droits, nos libertés fondamentales et la tolérance sont tout ce que nous demandons », si ce n’est d’avoir plus de droits encore que les autres communautés? Car la méthode de ces sinistres est la même que celle du sale marmot qui fait sa petite crise car il n’a pas obtenu ce qu’il désirait et quand il a réussi à l’obtenir, c’est une autre revendication qu’il a.

    « Attendez-vous à nous à tout moment n’importe où »

    Qu’est-ce à dire? Des menaces voilées? Une déclaration de guerre qui ne dit pas son nom?

    Le Tages Anzeiger sur le sujet:

    http://www.tagesanzeiger.ch/panorama/vermischtes/Schweizer-IslamVideo-irritiert/story/10626510

    Et dans l’article, cet extrait qu’explique le porte-parole Abdel Aziz CIEC Kaasim Illi: « Man habe demonstrativ die weisse Friedensflagge und nicht die schwarze IS-Flagge im Film verwendet. » ce qui, traduit par google donne:

    « Vous avez démonstrativement le drapeau blanc de trêve et non noir est-drapeau utilisé dans le film. »

    S’il y a un drapeau qui signifie une trêve, n’est-ce-pas la preuve que ces sinistres individus se considèrent en guerre contre nous? Quand nos dirigeants comprendront-ils cela? Combien de morts faudra-t-il pour qu’il daigne enfin faire acte de courage pour lancer un réel débat sur l’islam et les dangers qu’il représentent pour les Démocraties, pour les Libertés, pas celles des musulmans qui s’arrêtent à ce qu’autorise Mahomet, mais celle écrite dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

    Je rappelle l’article 17 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme:

    Nul ne peut utiliser les droits garantis par la Convention dans le but de rechercher l’abolition ou la limitation de ces mêmes droits.

    Cet article ressemble à l’article 30 de la DUDH qui stipule:

    Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

    Et l’article 18 de la CEDH nous dit que

    Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique
    la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion
    ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques,
    le culte et l’accomplissement des rites.

    Dommage que la pratique en public ait été accordée.

  4. Posté par pierre frankenhauser le

    Et pendant ce temps-là, que fait l’Occident ? Elle tape à fonds sur la Russie et la soi-disant nouvelle guerre froide qu’elle chercherait à déclencher, alors que le danger est tout autre. Il est là, sous nos yeux, est en train d’infester nos sociétés en Europe, comme les métastases d’un cancer généralisé. Lorsque ces néo-colons destructeurs exigeront que l’arabe devienne la cinquième langue nationale et que le Coran soit enseigné dans nos écoles, peut-être que nos débilo-socialos commenceront à réfléchir avec ce qui leur reste de cervelle.

  5. Posté par Chris T le

    Cette vidéo avec le drapeau du jihad, car le drapeau du jihad peut être soit sur fond blanc ou noir, le vert étant réservé à l’Arabie Saoudite, n’est rien de plus qu’une déclaration de guerre, du même type que celles du Khalifa (ISIS), de la même qualité ! Comment peut on interdire le Khalifa et tolérer des jihadistes qui se déclarent unilatéralement êtres les représentants des musulmans de Suisse ? Comment peut-on tolérer des affiches qui accusent les israéliens, donc les juifs d’êtres des voleurs, dans nos gares ? Notamment celle de Zurich, qui avec son aéroport international est une carte de visite de la Suisse ! Comment peut-on tolérer que des jihadistes fassent de l’endoctrinement dans nos rues ? A Genève, ou la police s’est déclarée impuissante par manque de maîtrise de la langue arabe ! On crois rêver ! Surtout quand on pense que les traducteurs se trouve si facilement quand il s’agit de monter un dossier pour un pseudo requérant d’asile ! Combien de temps va-t-on tolérer l’intolérable ?

  6. Posté par Marie-France Oberson le

    Le pape François est né et a vécu en Argentine . S’il a connu beaucoup de misère dans son pays , je crois qu’il n’a aucune idée de ce qu’est vraiment l’immigration telle qu’on la connait dans notre « vieille Europe fatiguée comme une grand-mère » (merci pour les grand-mères Monseigneur!) L’immigration en Argentine est minime (4,5% d’étrangers), et provient des pays limitrophes qui sont de même culture.
    Je crois que ce pape ignore tout des problèmes que pose à l’Europe l’immigration musulmane de masse.

  7. Posté par Dominique Schwander le

    Quel plaisir de rencontrer des citoyens qui ont compris que l’islam n’est pas une religion mais une idéologie totalitaire, archaïque et barbare.
    Le mot islam signifie soumission. L’islam ne correspond pas du tout à notre conception européenne de la notion de religion. Evidemment, depuis la nuit des temps, chaque religion a sa propre appréciation de ce qu’il convient d’appeler religion. En Europe judéo-chrétienne, depuis Cicéron qui fut assassiné en 43 avant J-C, soit VII siècles avant l’apparition de l’islam-idéologie, nous avons la nôtre. Dans nos langues européennes, où le terme religion est issu du terme latin « religio », la religion est envisagée comme ce qui concerne la relation entre l’humanité et Dieu, alors que dans le coran, le terme arabe « dîn », qui peut être considéré comme équivalent de notre terme religion, désigne la nature de l’islam comme un système idéologique tout à la fois politique, « religieux », militaire, économique, social, juridique, soit un mode de vie caractérisé par la soumission de l’individu à une divinité (Allah) et à son messager (Mahomet). Ce n’est pas parce qu’on voue une sorte de vénération, un attachement passionné ou un culte à une des douze divinités principales gréco-romaines, un sportif dieu du stade, un petit dieu fils à maman, la politique, une idéologie ou le dieu dollar, etc, et qu’on les considère comme supérieurs ou qu’on croit ou fait croire que tel dieu, telle divinité, tel guide, tel messager, tel dirigeant… ont des pouvoirs surnaturels, qu’on a une religion. Il y a croyance et croyance, religion et religion.

    Méfiez-vous des musulmans dit modérés ou modernistes. En réalité de nos jours, il n’y a pas plus de frontière imperméable entre le radicalisme musulman et le terrorisme musulman, qu’entre le radicalisme musulman et les musulmans dit modérés. Comme le dit Hamid Zanaz dans son livre « L’islamisme vrai visage de l’islam », la question en France n’est même plus de savoir qui est intégriste, mais qui ne l’est pas. Chaque Suisse doit se poser la question: pourrais-je vraiment compter sur des musulmans dits modérés/modernistes pour nous défendre quand la guerre civile éclatera?

  8. Posté par Leb le

    Piqure de rappel : les étapes de l’islamisation
    Publié le 25 novembre 2014 par Lochaberaxe
    L’analyse suivante, sur la façon dont l’Islam progresse à l’intérieur d’une autre culture, s’inspire du livre de Peter Hammond :
    “Esclavage, terrorisme, islam : Les racines historiques et la menace contemporaine.“
    Indépendamment de la source de cette analyse, ses conclusions sont historiquement et empiriquement soutenues. Comme George Santayana a écrit : “Ceux qui n’apprennent pas de l’histoire sont condamnés à la voir se répéter“. Concernant l’Islam, nous ne devons pas regarder des centaines d’années en arrière pour apprendre de l’histoire. Tout ce dont nous avons besoin, c’est de regarder ce qui s’est produit en Grande-Bretagne ces trois dernières décennies.
    L’Islam n’est pas une religion ni un culte. C’est un système complet, absolu.
    L’Islam a des composantes religieuses, légales, politiques, économiques et militaires.
    La composante religieuse est une accroche pour les autres composantes.
    L’Islamisation se produit quand les musulmans dans un pays sont assez nombreux pour s’agiter et réclamer leurs prétendus “droits religieux.”
    Quand des sociétés politiquement correctes et culturellement variées sont d’accord sur les demandes musulmanes “raisonnables” concernant leurs “droits religieux”, elles récoltent aussi les autres composantes, en bonus.
    Voici comment cela marche (pour les pourcentages, la source : la CIA – The world fact book (2007) –
    Aussi longtemps que la population des musulmans reste autour de 1% dans n’importe quel pays, ils seront considérés en tant que minorité aimant la paix et non comme une menace pour quiconque. En fait, ils peuvent être décrits dans les articles et films, comme étant banalement “colorés”.
    -Les Etats-Unis — musulmans 1.0%
    -Australie — musulmans 1.5%
    -Canada — musulmans 1.9%
    -Chine — musulmans 1%-2%
    -Italie — musulmans 1.5%
    -Norvège — musulmans 1.8%
    A 2% et 3% ils commencent à convertir d’autres minorités ethniques et groupes de mécontents, avec un recrutement essentiel dans les prisons et parmi les gangs de quartier :
    -Le Danemark — musulmans 2%
    -Allemagne — musulmans 3.7%
    -Royaume-Uni — musulmans 2.7%
    -Espagne — musulmans 4%
    -Thaïlande — musulmans 4.6%

    A partir de 5%, ils exercent une influence démesurée, comparée à leur pourcentage dans la population. Ils pousseront à l’introduction de la nourriture halal (préparée selon les normes de l’islam), s’assurant ainsi que les taches de préparation de la nourriture halal soient attribuées à des musulmans. Ils augmenteront la pression sur les chaînes de supermarchés pour la trouver sur leurs étagères — avec menaces à la clé, si elles ne s’y conforment pas. (Aux Etats-Unis).
    -La France — musulmans 8%
    -Philippines — musulmans 5%
    -Suède — musulmans 5%
    -Suisse — musulmans 4.3%
    -les Pays Bas — musulmans 5.5%
    -Trinidad et Tobago — musulmans 5.8%
    A ce seuil, ils s’acharneront à obtenir du gouvernement en place, qu’ils leur permettent de se gérer eux-mêmes sous la Sharia, sous la loi islamique. Le but final de l’Islam n’est pas de convertir le monde mais d’établir la loi de la Sharia sur le monde entier.
    Quand les musulmans atteignent 10% de la population, ils augmenteront l’anarchie comme moyen de se plaindre de leurs conditions (Paris — voitures qui brûlent). Toute action d’un non-musulman qui offense l’Islam, aura pour conséquences des soulèvements et des menaces (l’affaire des caricatures aux Pays-Bas).
    -La Guyane — musulmans 10%
    -Inde — musulmans 13.4%
    -Kenya — musulmans 10%
    -Russie — musulmans 10-15%
    Après 20%, attendez-vous à des émeutes déclenchées pour un rien, la formation de milice du jihad, des massacres épisodiques et des incendies d’églises et de synagogues :
    -Ethiopie — musulmans 32.8%
    A 40% vous trouverez des massacres fréquents, des attaques continuelles de terroristes et la guerre continue des milices :
    -La Bosnie — musulmans 40%
    -Tchad — musulmans 53.1%
    -Liban — les musulmans 59.7%
    A partir de 60% vous pouvez vous attendre à la persécution délibérée des non-croyants et des autres religions, au nettoyage ethnique sporadique (génocide), à l’utilisation de la loi de la Sharia comme arme et le Jizya, l’impôt placé sur les infidèles :
    -L’Albanie — musulmans 70%
    -Malaisie — musulmans 60.4%
    -Qatar — musulmans 77.5%
    -Soudan — musulmans 70%

    Au-dessus de 80% l’état se charge des nettoyage ethnique et génocide des non-musulmans :
    -Le Bangladesh — musulmans 83%
    -Egypte — musulmans 90%
    -Gaza — musulmans 98.7%
    -Indonésie — musulmans 86.1%
    -Iran — musulmans 98%
    -Irak — musulmans 97%
    -Jordanie — musulmans 92%
    -Maroc — musulmans 98.7%
    -Pakistan — musulmans 97%
    -Syrie — musulmans 90%
    -Tajikistan — musulmans 90%
    -Turquie — musulmans 99.8%
    -Emirats Arabes Unis — musulmans 96%

    100% déclenchera la “paix de Dar-es-Salaam” — la Maison islamique de la Paix — C’est supposé être la paix parce que tout un chacun est musulman :
    -L’Afghanistan — musulmans 100%
    -Arabie Saoudite — musulmans 100%
    -Somalie — musulman 100%
    -Yémen — musulmans 99.9%
    Naturellement, cela n’est pas le cas. Pour satisfaire leur désir de sang, les musulmans commencent alors à s’entretuer pour une multitude de raisons.
    “Avant d’avoir neuf ans j’avais appris la Règle de base de la vie arabe. C’était moi contre mon frère, mon frère et moi contre notre père, ma famille contre mes cousins et le clan, le clan contre la tribu, et la tribu contre le monde et nous tous contre l’infidèle.” — Leon Uris, “Le Haj“
    Il est bon de se rappeler que dans beaucoup, beaucoup de pays, tels que la France, les populations musulmanes sont concentrées dans des ghettos basés sur leur appartenance ethnique. Les musulmans ne s’intègrent pas dans la communauté dans son ensemble. Par conséquent, ils exercent plus de puissance que leur moyenne nationale ne semblerait l’indiquer.

    NDLR : Il est communément admis que la France compte réellement bien plus de 8% de musulmans,et plus certainement aux alentours des 10% compte tenu des flux migratoires officiels et clandestins.
    http://euro-jihad.com/blog/?p=25085

    Ces chiffres datent de 5 ans.
    Vevey compte environ 1900 musulmans, soit 10% de sa population en 2009.
    Yverdon : env. 12%
    Lausanne, Renens : ????

  9. Posté par KANDEL le

    L’islam est haïssable, sous quelque forme que ce soit.
    L’islam est incompatible avec la civilisation judéo-chrétienne, avec la Suisse de 1291.
    Les musulmans présents en Suisse doivent se convertir à la civilisation judéo-chrétienne ou s’en aller dans l’un de leur « paradis musulman » où règne la paix l’harmonie et le profond respect dû à chaque être humain, dont les DAMES en premier lieu.
    OUI, vous avez bien compris, l’islam est la religion du diable, de la mort, de la haine, de la guerre perpétuelle, …

  10. Posté par Alain Jean-Mairet le

    Mais quelque part, les plus coupables, les plus pervers de cette histoire sont encore les musulmans (qui se disent) non pratiquants. C’est à cause de ces gens, qui se disent musulmans sans toucher vraiment au poison que la vérité ne peut pas éclater au grand jour. Tous ces gens qui nous font croire que l’islam peut être pacifique, alors qu’ils ne représentent en fait que la portion des musulmans qui refusent (grâce à nos lois sur la liberté de conscience, car la prière est sinon obligatoire dans l’islam) les obligations de leur religion.

    Ils vantent les mérites d’un ouvrage pire encore que Mein Kampf en termes d’incitation à la haine et à la violence et seul le fait qu’ils n’en respectent pas les préceptes et les ordres clairs peut donner à penser qu’ils ont raison, ou sont sincères. Ce sont leurs mensonges, leur hypocrisie pathétique, et leur reprise en chœur par nos idiots utiles qui nous empêchent le plus efficacement de résoudre ce problème. Ce sont eux, ici et aujourd’hui, les principaux responsables de la dégradation de la situation. Il faut les mettre face à leur responsabilité.

  11. Posté par Aline le

    « L’Islam c’est le progrès, la science, la finesse, la modernité etc… » paroles de Nicolas Sarkozy peut-être encore futur Président de la République française et grand adepte du métissage qu’il voudrait même rendre obligatoire !!

  12. Posté par Alain Jean-Mairet le

    Quand ils parlent de lutte pacifique, ils pensent surtout à leurs prières, c’est-à-dire aux malédictions qu’ils puisent dans le coran, à la haine qu’ils entretiennent dans leur cœur, à force de répétitions, aux promesses de massacres glorieux qu’ils tirent de l’exemple du prophète. C’est là tout le secret de leur « force »: ils génèrent la haine et la terreur, et ainsi ils en ont une meilleure maîtrise, comme des gens qui s’habituent à un poison.

    Ceux qui refusent le poison sont atteints plus facilement, souffrent davantage quand ils y sont confrontés. Ils préfèrent donc s’éloigner, refuser le choc, ou chercher la protection des plus endurcis. Certains, surtout ceux qui sont encore peu habitués, les « nouveaux convertis », en prennent trop et commettent des crimes maladroits, dont les autres se distancient aussi longtemps que la masse critique nécessaire pour en faire un triomphe, comme dans l’État islamique actuellement, n’est pas atteinte.

    Quand ils seront assez nombreux, et que suffisamment de gens auront compris le phénomène, du moins instinctivement, les lâches leur serviront de paravent car il sera devenu trop dangereux de dire la vérité sur leur « religion », et les plus résistants régneront. Alors, ce sera l’islam. La déchéance sera installée, la consommation du poison, ou du moins la louange de cette consommation, sera obligatoire. Ce sera la régression. Et jusqu’à présent, personne n’a trouvé l’antidote. Pourtant, il est simplissime: il faut cesser de générer la haine, il faut cesser de pratiquer cette religion de la malédiction.

  13. Posté par mia vossen le

    Un livre à lire pour comprendre:
    « La porte du Messie » par Philip Le Roy
    Vous y lirez pourquoi l’islam est violent, quelles sont ses origines….
    Toutes les sources sont vérifiables.

  14. Posté par jessica le

    En effet, la menace est là elle faire frémir tout non muslman, sauf sans doute les Ada Marra, Amarelle, Hodgins et autres gauchistes, ces traitres qui ont voué leur vie à la destruction de notre pays, à ce pays qui les a pourtant accueillis eux et leurs familles, les nourris, instruits, gratuitement pour la plupart.
    Voilà le remerciement. Ils n’ont même pas la récompense du ventre.

  15. Posté par Le pragmatique le

    Erreur d’attention: c’est bien la secte du chevrier, je n’avais pas remarqué le logo. A relever qu’ils parle au nom des associations musulmanes de suisse, l’islam étant religion de paix et d’amour comme le clip le démontre sans la moindre zone d’ombre. Ça n’est pas moi qui fais l’amalgame.

  16. Posté par Champluvier dominique le

    L’islam n’est pas une religion, et surtout pas une religion de « paix et d’amour » comme veulent nous le faire croire ses adeptes dit « modérés »…C’est un idéologie totalitaire et mortifère, qui doit être bannie d’Europe,n parce qu’incompatible avec nos valeurs démocratiques…A moins que les musulmans n’acceptent l’exégèse du Coran, qui supprimerait tous les versets appelant au meurtre des infidèles, à la lapidation des femmes adultères, à l’amputation des voleurs…Et, même dans ce cas, comme simple religion, la pratique de l’Islam devrait rester privée, et ne pas afficher de signes ostentatoires comme le voile (qui m’insupporte, en tant que femme occidentale libre, parce que ce port du voile signifie – un signe d’appartenance religieuse, mon oeil ! – que la femme est soumise à l’homme), et les musulmans ne peuvent exiger que nous, les pays d’accueil, se conforment à leur culture (halal, changement du nom des vacances à consonance judéo-chrétienne, et j’en passe)…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.