EUROGENDFOR, la police européenne arrive. Preuve d’une dictature de l’UE ?

eurogendfor

La force de police européenne (Eurogenderfor ou EGF) sera le premier corps militaire de l'Union européenne à caractère supra-national. L'EGF est composé de forces de police militarisées à l'ordre de l'UE, prêtes à intervenir dans des zones de crise, sous l'égide de l'OTAN, de l'ONU, de l'UE ou de coalitions formées "ad hoc" dans divers pays.

L'Eurogendfor pourra compter sur 800 "gendarmes" mobilisables en 30 jours, plus une réserve de 1'500 hommes; le tout sera géré par deux organes centraux, un politique et un technique. Le premier est le comité interdépartemental de haut niveau nommé CIMIN (Comité Inter MInistériel de haut Niveau), composé de représentants des ministres des affaires étrangères et de la défense, de pays ayant adhéré au traité. Le second est le quartier général permanent (PHO), composé de 16 officiers et de 14 sous-officiers.

Les 6 tâches principales (commandant, vice-commandant, chef d'état major et sous-chefs des opérations, de la planification et de la logistique) sont réparties en rotation tous les deux ans parmi les différentes nationalités, selon les critères usuels de la composition des forces multinationales.

Donc, il ne s'agit pas d'une vraie troupe armée européenne ou de la création d'une armée européenne unique, car dans ce cas elle dépendrait de la Commission et du parlement européen, mais d'un simple corps armé supranational, qui, il semblerait, jouira d'une pleine autonomie.

En fait, l'EGF n'est soumis ni au contrôle de parlements nationaux ni à celui du parlement européen mais est directement sous les ordres des gouvernements par l'intermédiaire du CIMIN cité plus haut.

L'article 21 du Traité de Velsen, suite auquel ce corps d'armée supranational a été créé, a prévu l'inviolabilité des locaux, des bâtiments et des archives de l'Eurogendfor.

L'article 22 protège les propriété et les capitaux de l'Eurogenderfor d'éventuelles mesures exécutives pouvant venir des autorités judiciaires de n'importe quel pays.

L'article 23 prévoit qu'aucune communication des officiers de l'EGF ne pourra être interceptée.

L'article 28 prévoit que les pays signataires renoncent à demander des dédommagements en cas de dommages à la propriété, si ces dommages ont été faits dans le cadre de préparations ou d'exécutions d'opérations.

L'article 29, enfin,  prévoit que les personnes appartenant à l'Eurogenderfor ne pourront être soumis à des procès suivis d'une sentence, que ce soit dans l'Etat hôte ou dans l'Etat d'accueil dans les cas liés à l'exécution de leur service : [3. Aucune voie d'exécution ne peut être pratiquée sur un membre du personnel de l'EUROGENDFOR lorsqu'un jugement a été prononcé contre lui dans l'Etat hôte ou l'Etat d'accueil s'il s'agit d'une affaire résultant de l'exécution du service].

Dans le Traité de Velsen, il y a un paragraphe entier intitulé "Missions and tasks", où l'on apprend que l'Erogenderfor pourra aussi se substituer aux forces de police civile d'un état, à n'importe quelle phase d'une crise et que son personnel pourra être soumis à l'autorité civile ou à un commandement militaire.

Parmi les multiples tâches qui sont dévolues à l'EGF en voici quelques unes :

- garantir  la sécurité et l'ordre publique   

- exécuter des tâches de police judiciaire (mais on ne comprend par pour le compte de quelle Autorité judiciaire...........)

- contrôler, conseiller et superviser la police locale, y compris dans les enquêtes pénales

- diriger la surveillance publique

- opérer comme police des frontières

- récolter des informations et développer des opérations de service secret.

L'exemple de l'Italie est édifiant (NDT) : Le 14 mai 2010,  la Chambre des Députés de la République italienne a ratifié l'accord. Il y avait 443 députés présents, 442 ont voté oui, et 1 s'est abstenu............Peu après, le Sénat a aussi donné son accord à l'unanimité. Donc, le 12 juin 2010 le Traité de Velsen entrait en vigueur en Italie.

La loi de ratification no 84 concerne directement les carabiniers qui seront absorbés par la police de l'état, donc dégradés au niveau d'une police locale de second ordre. En même temps, l'art. 4 de la même loi introduit les tâches que devra accomplir l'Eurogenderfor, et parmi celles-ci :

- s'occuper de mission de sécurité et d'ordre public

- s'acquitter de tâches de gestion du trafic, de contrôle des frontières et d'activités générales de services secrets

-  protéger les personnes et les biens et maintenir l'ordre en cas de désordres publics

 

Donc, en pratique, cela signifie qu'en Italie, par exemple, (mais aussi dans d'autres pays européens, NDT), dans la rue il y aura de vrais policiers qui n'auront plus à répondre de leurs actions ni devant l'état Italien ni devant la commission européenne.

Source en italien (trad. D. Borer)

Via

 

 

 

 

 

 

25 commentaires

  1. Posté par MF le

    Autrement dit une armée de mercenaires libre de toute autorité démocratique. Comment on a pu ratifier une saloperie pareille? Rien que le nom ne sent pas bon… »force des genders européens »?

    db

  2. Posté par pinchon le

    la voilà qui arrive à petits pas la guerre civile , eh-oui la <> vous avez déjà entendus parler , la voilà. Alors maintenant que vous avez voulus avoir les socialistes et la droite à Sarko, et que vous avez évincés le F N qui lui voulait que nous rendes notre pays , voilà le résultat, nous serons surveillés par un système de mercenaires à la botte de politiciens
    et ces gens la, pourront faire de grosse bavures , ils seront mieux protégés que notre police ordinaire ,eh-oui ! il fallait y penser avant. Bientôt , vous les pantouflards vous allez courir vite ou jouer les collabos

    db

  3. Posté par ROSTAGNAT le

    alors là je suis dépassée

    db

  4. Posté par tenretingrid@hotmail.com le

    CA FAIT HORRIBLEMENT PEUR ….IL FAUT SORTIR DE CETTE EUROPE MALFAISANTE….NOTRE SI BEAU PAYS…… IL FAUT LE RECUPERER ……NOUS SOMMES EN DANGER ……CETTE POLICE BIDON …….ON N EN VEUT PAS ….

  5. Posté par Michel SAURIN le

    Parfois il est bon de remettre à jour les pendules […]
    Autant j’approuve la notion d’information autant je m’oppose à la bêtise quand s’expose aux yeux de tous. Dans l’article on présente l’EUROGENDFOR commune une unité de l’UE, déjà pour commencer l’EUROGENDFOR a été créée en 2004 donc c’est pas nouveau et ça ne vient pas d’arriver.
    – Elle ne dépend pas de l’Union Européenne mais bien des pays signataires qui ont constitué ce corps militaro-judiciaire.
    – Ensuite quel est le cadre d’utilisation de ce corps : Une série de questions-réponses au Parlement européen rappelle que la FGE se situe hors du cadre de l’Union européenne, et qu’elle vise exclusivement à améliorer les capacités de gestion de crise hors du territoire de l’Union européenne (dans le cadre de missions internationales sous l’égide de l’ONU, de l’OTAN, de l’UE ou de coalitions internationales). Il est clairement indiqué que cette unité sera utilisée en dehors du territoire de l’Union Européenne.
    – Missions dévolues à l’EUROGENDFOR : OPERATIONS DE LA FGE
    (Passées et en cours)
    Participation de la FGE à la mission EUFOR « Althea » en Bosnie Herzégovine
    Du 22 Novembre 2007 au 28 Octobre 2010 la FGE reprend à son compte la responsabilité de constituer les quartiers généraux des unités de police intégrées (IPU) et de coordonner les contributions de chaque nation de la FGE dans le cadre de la mission EUFOR « Althea » en Bosnie Herzégovine.
    L’engagement dans la mission « Althea », première mission accomplie par la FGE depuis sa création en 2004, a marqué étape décisive dans sa volonté de devenir un outil crédible et efficient mis à la disposition de l’Union Européenne ou d’autres Organisations Internationales appropriées en matière d’opérations de gestion de crise.
    Participation de la FGE à la mission MINUSTAH en Haïti en 2010
    L’engagement auprès de la « MINUSTAH » est la première mission de la FGE sous l’égide des Nations Unies. Conformément à la résolution 1892 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, la Force de Gendarmerie Européenne déploie en Haïti deux “Unités de Police Constituées” (FPU), une française et une italienne, renforcées par un peloton tactique et des militaires des Forces Spéciales fournis par l’Espagne. La mission est d’une part, soutenir l’action de police civile menée par les Nations Unies et d’autre part, assister la Police Nationale d’Haïti ainsi que les agences humanitaires et autres organisations accréditées auprès de l’ONU.
    L’engagement opérationnel de la FGE a pris fin le 3 décembre 2010.
    Engagement de la FGE en AFGHANISTAN
    Suivant les dispositions prises au sommet de l’OTAN à Strasbourg / Kehl en avril 2009 sur la création d’une mission d’entraînement en Afghanistan (NATO Training Mission in Afghanistan – NTM-A), la Force de Gendarmerie Européenne est engagée sur le théâtre d’opération Afghan depuis le 8 décembre 2009 où elle joue un rôle prépondérant dans la formation de la Police Nationale Afghane.
    La FGE est impliquée dans trois domaines d’action sur ce théâtre :
    – présence d’experts dans la chaîne de commandement du NTM-A,
    – présence de mentors et de conseillers en formation auprès de la Police Nationale Afghane,
    – présence de mentors auprès de la police afghane en tenue au moyen d’Equipes de Conseil à la Police. (Police Advisory Team – PAT).
    Engagement de la FGE en République Centrafricaine
    La mission EUFOR RCA a donc été lancée le 1er avril 2014. Au sein de cette opération la Force de Gendarmerie Européenne joue un rôle majeur dans la capitale Bangui où la situation reste extrêmement tendue et volatile, notamment en déployant une « unité de police intégrée » (IPU) composée de gendarmes dont la mission est de rétablir l’état de droit, maintenir l’ordre public et de lutter contre toute forme d’impunitée .
    Engagement de la FGE en Mali
    Le 17 avril 2014, le CIMIN (Comité interministériel de haut niveau) a décidé qu’EUROGENDFOR contribuerait à EUCAP SAHEL MALI au sein de laquelle gendarmes spécialisés assurent d’ores et déjà l’encadrement et l’entrainement de la Gendarmerie et de la Garde nationale maliennes.
    EXEMPLE DE MISSION : Le 17 avril 2014, le CIMIN (Comité interministériel de haut niveau) a décidé qu’EUROGENDFOR contribuerait à cette opération au sein de laquelle 12 gendarmes spécialisés assurent d’ores et déjà l’encadrement et l’entrainement de la Gendarmerie et de la Garde nationale maliennes.
    EGF in EUCAP SAHEL Mali
    Les personnels d’EUROGENDFOR insérés à EUCAP assument des fonctions d’Etat-Major (la plus importante étant celle de chef des opérations), et des fonctions d’instructeurs dans les centres de formation de la police, de la gendarmerie, et de la Garde nationale.
    EXPLICATION : En aucune manière l’EUROGENDFOR ne pourrait être déployée en Europe et pour cause elle n’en a pas besoin puisque chaque pays de l’Union Européenne possède déjà des structures de maintient de l’ordre et de police judiciaire, il y aurait ingérence.
    […]

    ndm : @ Michel Saurin :l’article dont vous parlez est une reprise et a plusieurs sources. Donc, il n’a pas été écrit par un de nos journalistes. ABE

  6. Posté par Yves Aragones le

    C’est la première fois que j’entends parler d’une telle force, et je crois qu’il y a danger à la laisser subsister!! En effet chaque pays a SA POLICE, alors pourquoi donner tant de pouvoirs à une  » armée  » qui sera bientôt incontrôlable. Cela rappelle un peu trop les milices Allemandes, Italiennes et Françaises de la dernière guerre mondiale et, on sait comment cela s’est terminé!!!!!!!!!!

  7. Posté par marc le

    Au moins il est clair qu’on piétine allègrement l’indépendance de chaque état de l’UE, et que dans ces conditions tous les abus sont à prévoir.

  8. Posté par zoom le

    le peuple est con comme un troupeau de béligues ( brebis ), il suit son berger
    et quand il le mène à l abattoir, il suit et ne se rebelle pas !

  9. Posté par zoom le

    Pour contenir les peuples qui vont vivre dans la pauvreté, qui vont crever de faim et n’ auront plus rien, là il faudra des forces de police pour les contraindre à crever de faim sans mettre le Bronx !!!

  10. Posté par DELFOSSE le

    Pour taper sur la gueule des gens, pas de soucis, ils embauchent depuis des années…!!!

  11. Posté par Pierre H. le

    Fantastique ! Regardez bien l’image et maintenant, rappelez-vous Bush père disant lors d’un discours au sujet du Nouvel Ordre Mondial, « un nouvel ordre mondial dont les lois ne sont pas les lois de la jungle »… Effectivement ! Ce sera encore pire ! Au moins dans la jungle, on a le droit de se défendre !

  12. Posté par Marc Marus le

    Comme je l’ai précisé à plusieurs reprises, si nous voulons sortir de L’UE, ça n’est pas en défilent que nous allons obtenir gain de cause, ce qui a pour effet de les conforter dans leurs positions , car les politiques qui ont mis en place ce crime social ont bien compris qu’il n’existe aucune suite, aucune conséquence aux demandes du peuple, mais c’est plutôt par la force que la reconnaissance se fera, il faut bien comprendre que c’est la seule solution qui nous reste, plus nous allons attendre pour renter en révolution plus le choc serra violent; dans cette attente nous allons priver les générations futures de ce que la société aurait dû leur donner, à la place les générations futures vont être confrontées à une privation de liberté sans précédent, soumis à esclavage du nouveau mode.
    Dans les semaines où les mois qui viennent des lois vont être mis en place contre les internautes, il s’agit d’une réflexion personnelle de Mr Walls qui aura pour conséquence d’empêcher les internautes d’avoir une critique quelle conque contre les politiques quel qu’ils soient, probablement d’après ce que nous avons pu comprendre, « nous devons travailler à ce projet, mettre en application cette loi avant 2017″, je dirais qui ne dit rien consent, c’est exactement l’image que la société nous renvoie, alors nos propos n’engagent que nous, les Français ont ce qu’ils méritent et ne peuvent pas se plaindre.
    Cordialement à tous

  13. Posté par Tarrade le

    Plus vite nous iront vers la désagrégation des démocraties, plus vite les peuples se relèveront. Amen

  14. Posté par Fab le

    Un parfait corp armé en cas de guerre civile ou de révolution européenne, comme dis plus haut le IV reich et en route … peuple réveille toi !

  15. Posté par renelde tout court le

    Je pense que les Anti-corridas seront les premiers « Massacrés »avec une telle police.
    mais c’est sur cela va se terminer mal, après les robocops voici les exterminators

  16. Posté par jessica le

    M. Vladimir Boukovski explique très clairement dans cette video les similitudes entre l’ex-URSS et l’UE et je dirais tout l’occident et ce qui nous attend.
    Les exemples et comparaisons sont flagrantes, indiscutables.
    J’ai de la peine à croire qu’elle n’ait été vue que 180 fois depuis le mois d’août
    Alors regardez-la, elle est courte, nette et précise, diffusez-la le plus possible.
    Il faut impérativement ouvrir les yeux des populations occidentales, noyées et manipulées par les propagandes politiques relayées par tous les medias à l’exclusion de toute autre.
    https://www.youtube.com/watch?v=4qONGzXbKcE

  17. Posté par Thierry Theller le

    LA FRANCE DES EUROPOLADES

    Futur modèle démocratique de l’UE, un IV Reich…

    Quelque extraits : les Français pourront bientôt vérifier par eux même si les “diables” pathocratiques qui les gouvernent sont une simple vue de l’esprit ou une sombre réalité physique. A ceci près que cette réalité est déjà grosse du sang coagulé de ses héros de naguère et lourde des gravats d’une histoire éparpillée aux quatre vents de ses renoncements, de ses mensonges, de sa servilité et de ses illusions.

    Résultat : la civilisation du désastre est en marche. La contrebande morale aussi !

    (…) la peur est devenue une arme qui fait ployer les hommes et les peuples dans le sens du vent soufflé par l’actuelle “élite” mondialiste…

    (…) l’historien Michaël Pinto-Duschinsky : « Pour de nombreuses personnalités du monde industriel proche du régime Nazi, l’Europe est devenue une sorte de couverture pour la poursuite des intérêts nationaux allemands après la défaite d’Hitler… La continuité entre l’économie de l’Allemagne et les économies européennes de l’après-guerre est frappante.

    (…) Certaines des grandes figures de l’économie nazie sont devenues les principaux bâtisseurs de l’Union européenne »…

    (…) en filigrane une déclaration du Sieur « Adolf » qui préconisait en son temps de : « libérer des exigences d’une liberté individuelle que très peu d’hommes sont capables de supporter ». Et qui, cyniquement, ne craignait pas d’ajouter : « Ils ont voté pour moi pour les libérer du poids de leurs libertés ».

    Lire en entier le texte de Thierry Theller sur :
    le-rassemblement.org/la-france-des-europolades-conte-ordinaire-des-jean-foutreries socialistes

  18. Posté par Lucie Staubli le

    Anonymes oui je connais la vidéo de Vladimir Boukovsy… Édifiant

  19. Posté par Lucie Staubli le

    Aude, merci de votre témoignage… Si jamais, je suis sur Facebook avec une image de profil de croisée

  20. Posté par Aude le

    Je viens de lire l’article sur « Mondialisation ca » merci Lucie.
    Cela fait appel à un souvenir, une anecdote assez croustillante. J’avais, à l’époque un ami à Paris qui travaillait en qualité de réalisateur sur Antenne 2. Un certain soir, alors que j’effectuais une courte visite chez lui, je me suis retrouvée avec quelques-uns de ses amis. Parmi eux, un ancien espion américain qui m’expliquait, force à l’appui, que durant la période 39-45, il fut envoyé en mission à Paris..afin d’évaluer l’opinion française quand à la résistance et l’occupation allemande..
    En fin de compte, il a tant aimé la France qu’il y a élu domicile..Il y a prescription de ces épisodes sombres de l’histoire. Néanmoins, je reste convaincue que les USA continuent de procéder par d’autres moyens beaucoup plus sophistiqués à espionner non seulement les gouvernements en Europe mais également les réactions populaires. Ils ont déjà mains mises sur l’UE.. par la corruption.
    En ce qui concerne la France..l’Assemblée constitutionnelle s’est bien empressée, de remettre au goût du jour les différents amendements permettant de limoger un Président aux motifs que celui-ci aura gravement nuit à la France et ses intérêts.
    Tel est le cas en ce qui concerne Hollande. Et je doute que l’année 2015 soit le terme définitif de sa présidence..A mon avis, il sait pertinemment qu’il est sur la balance..Il ne dispose plus du soutien de l’armée l’ayant fort écornée. La gendarmerie nationale n’est pas en reste, ni les corps de polices françaises. Quant au peuple on sait que l’opinion est au plus bas.
    Alors, la France reprendra sa souveraineté et ne sera plus le larbin de l’UE, ni l’Italie encore moins l’Angleterre..Il y aura un jeu de dominos spectaculaire.
    Voilà la raison pour laquelle ils ont imaginé une force militaire neutre..(enfin comme en Ukraine..avec des fascites de tous bords), pensant ainsi neutraliser les révoltes populaires..Mais ce sale jeu risque de se retourner contre ceux qui ont eu cette bien sombre idée.
    Le changement c’est pour demain, de nouvelles forces sont là, l’espoir aussi..Vive les nations libres européennes VIVE LA LIBERTE

  21. Posté par Anonyme le

    Ouais, le pouvoir de l’UE se centralise et cela risque de beaucoup profiter aux mondialistes qui veulent l’homogénéisation culturelle et l’abolition des États individuels. De plus, il paraît qu’un certain traité, la TAFTA, prévoit d’unifier l’économie de l’UE et des Etats-Unis , et je n’ose pas imaginer les catastrophes qui pourraient y avoir si ce traité est adopté

    Dans une vidéo sur YouTube, Vladimir Boukovski, ancien dissident soviétique, explique plus clairement les similitudes entre l’UE et l’URSS et les dangers de la centralisation de l’UE

    Mais je ne perds pas espoir, car les partis eurosceptiques, comme l’UKIP et le Front National, montent en flèche

  22. Posté par Aude le

    Et ces mercenaires seraient payés par qui? Les commanditaires de ces milices prennent de gros risques.
    Pensent-ils un seul instant que les peuples européens accepteront une telle armée? Ils se retourneront contre leurs propres gouvernants..les jugeront comme traitres…

  23. Posté par Aude le

    Eh bien oui, je trouve cela très grave.
    Ils sont totalement libres de faire comme bon leur semble..sans devoir répondre de leurs actes devant un tribunal..
    Auquel cas, une personne peut être menacée dans son intégrité physique de manière grave..sans que son et ses auteurs ne soient en mesure juridiquement d’assumer leur acte ..C’est faire fi de l’état de droit.
    C’est une déclaration de guerre civile..rien moins que ça. Et les gouvernements européens ont le culot de signer une telle convention?
    A suivre très attentivement..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.