Poutine : « L’Europe crée des parasites »

Poutine

La crise dans certains pays européens nous l'a clairement démontré.  Le mot clé est absence d'efficacité. A l'exception de la politique sociale, le fait de vivre au-dessus de ses moyens, d'avoir perdu le contrôle de son économie, tous ces déséquilibres structurels ont conduit aux conséquences que nous voyons aujourd'hui en Europe.

De plus, dans de nombreux pays européens fleurit le "parasitisme" : ne pas travailler rapporte souvent plus que travailler.

Ceci est une menace non seulement pour l'économie mais aussi pour les bases morales de la société.

Il est de notoriété publique que de nombreux citoyens de pays sous-développés arrivent en Europe justement pour vivre des aides sociales, comme on dit en Allemagne.

Pour la Russie, ce type d'approche est inacceptable

 

Vladimir Poutine

 

Source en italien (traduction D. Borer)

 

3 commentaires

  1. Posté par Le pragmatique le

    C’est extraordinaire la façon dont Poutine s’exprime, sans tabou, la vérité vraie apurée d’une quelconque diplomatie. Bref, le langage de tout euroseptique et que les bien pendants font tout pour étouffer. Du pain béni.

  2. Posté par Rossi Philippe le

    Je connais bien la Russie, que je visiterai dans trois semaines. Mr Poutine a parfaitement raison et je pense comme lui. Malheureusement, une telle prise de position, chez nous, est très mal interprétée, dans notre Europe socialisante et tellement politiquement clientéliste ; qui vote encore socialiste, si ce n’est toutes ces personnes, totalement dépendantes de notre système.

  3. Posté par Kandel le

    Malheureusement le terme « parasite » a disparu de notre vocabulaire, remplacé par « bénéficiaire de l’aide sociale/du revenu d’insertion », « défavorisé », « à l’assistance », etc……….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.