Lesobservateurs.ch : informations

Uli Windisch
Rédacteur en chef
post_thumb_default

Le rythme frénétique de notre publication d’articles sera quelque peu ralenti ces prochains temps avec parfois des pauses de quelques jours devenues absolument indispensables étant donné l’ampleur du travail et de l’investissement exigé en permanence, et cela avec une seule personne modestement rémunéré jusqu’ici. Sans la gratuité des articles des contributeurs ce site n’aurait pas pu poursuivre son activité à moyen terme. Or ce site fonctionne maintenant depuis février 2012 sans interruption.

Nous préparons une restructuration du site et un développement qui aboutira à la mise en place progressive d’une petite équipe de rédaction et de gestion du site de 2-3 personnes.

Nous cherchons 1-2 rédacteurs.également compétent en informatique, à temps partiel et en accord avec notre orientation éditoriale générale : anti-politiquement correcte, en lutte déterminée contre la bien-pensance dans tous les domaines (notamment contre celle des médias), à la fois conservatrice, dynamique et innovative. Exemple d' images de notre site dans le public: "droite décomplexée"...

Les personnes intéressées peuvent signaler leur intérêt en l'insérant directement dans un Commentaire  sur notre site. Ou par envoi postal directement à l'adresse du site :

Case postale 118   1252 Meinier/Suisse. La confidentialité la plus totale est assurée.

Pour ce qui est des possibilités de lectures de nos textes, nous rappelons que parmi les milliers d’articles originaux ou repris d’autres médias ( 8600 au total à ce jour), la très grande partie  des textes originaux sont des articles étoffés et qui restent pour la plupart de référence et d’une actualité évidente (à trouver dans les rubriques En Une et En Prime; les reprises se trouvant dans Brèves/Reprises). Pour les lecteurs très assidus qui aimeraient lire davantage que notre offre courante, malgré son abondance certains jours,  ils sont invités à retourner à ces très nombreux articles de base portant sur les sujets les plus divers et toujours dans la perspective de notre ligne éditoriale. Vous êtes d’ailleurs déjà très nombreux à le faire tous les jours.

Rappelons que notre site n’est pas un blog monothématique, d’une seule personne, spécialisé dans un seul domaine, même si ces blogs peuvent être riches et stimulants.

Notre objectif  visait la création d’un véritable courant de pensée correspondant à notre ligne éditoriale générale, reprécisée brièvement ci-dessus, afin de rassembler et de fédérer un maximum de contributeurs dans un nombre de domaines aussi différents et multiples que possible. Cet objectif est déjà largement atteint mais nous tenons à l’élargir encore bien davantage..

Les « accros » à la bien-pensance ne doivent pas s’étonner s’ils ne peuvent pas donner le ton chez nous. Il existe déjà tant de médias pour eux ; c’est même l’une de nos raisons d’être. Et nous persistons malgré les nombreuses tentatives de nuisances, certaines des plus mal intentionnées et pernicieuses. Nous rappelons aussi que n’avons pas le temps de répondre à toutes les critiques, au ton souvent vexé et sans doute envieux de notre succès inattendu et considérable.

Tel est notre défi et nous remercions encore une fois les très nombreux contributeurs régulièrement présents avec des articles et qui nous ont permis d’avancer dans ce sens avec une rapidité et une efficacité indéniables. Le nombre des contributeurs ne cesse de progresser et ce développement réjouissant constitue une formidable stimulation. Les observateurs.ch   sont même devenus l'une des références sur bien des sujets et son impact est indubitable.

Faut-il rappeler que si nous ajoutons à nos articles originaux des reprises d’autres médias  c’est en vue d’étoffer notre point de vue et notre ligne éditoriale en l’étendant à des domaines que nous ne pouvons pas traiter nous-mêmes. Comme nos lecteurs l’auront remarqué, nous reprenons  des papiers qui présentent les phénomènes traités dans la même perspective que la nôtre. Des  papiers qui parlent autrement des réalités que les médias mainstream ou que certains évitent,  taisent ou biaisent carrément. Ces reprises, il faut le préciser pour les esprits chagrins, sont effectuées selon les règles admises, à savoir la reprise de quelques phrases avec renvoi de la suite à la source. Chaque média trouve ainsi son compte dans cette pratique, en augmentant d’autant son audience.

Il est réjouissant de constater que cette vision critique et de dévoilement se développe à grande allure sur le Net sous différentes appellations, comme celles par exemple de Réinformation ou de Réinfosphère. Les relations entre ces différents sites se développent elles aussi rapidement et débouchent sur de nombreux échanges et collaborations, comme nos lecteurs ont déjà pu le constater. Ce vaste mouvement n’était pas non plus prévu à l’origine ; il est la preuve du besoin profond d’une autre information, cela d’autant plus dans des pays qui se disent en permanence divers et pluraliste, mais qui le sont beaucoup moins dans le domaine des  médias et de l’information, malgré les dénégations constantes de ces médias souvent très politiquement corrects, et qui disposent en plus de moyens financiers énormes et d’une position souvent monopolistique.

Merci de continuer à être si nombreux à nous lire, à contribuer et à nous soutenir, même si ce soutien est nettement moindre dans le domaine du nerf de la guerre. Cela va très certainement changer ! Tous les sites sur internet connaissent cette difficulté car les rentrées publicitaires n’ont rien à voir avec les pleines pages de publicités dont bénéficient notamment la presse écrite, les hebdomadaires et les médias audiovisuels.

Rappelons que l’essentiel du travail repose sur le bénévolat (le responsable du site ne perçoit aucun argent sous aucune forme).

C’est un aspect de l’information sur le Net que les lecteurs doivent absolument comprendre et qui explique que peu à peu les sites d’information, de réinformation, sont contraints de passer  au payant, les dons et les rentrées étant minimes.

A bon entendeur…

Même si l’argent n’est nullement le moteur de ces remarquables dévouements et engagements, très preneurs en temps, en plus, il faut tout de même y penser. Le rappel au réel vient tôt ou tard.

Uli Windisch, 15 juin 2014

Précision (4 juillet 2014) : Après plusieurs rappels, les Commentaires au laisser-aller orthographique continueront d'être purement et simplement supprimés.

D'autre part, la rubrique Commentaires n'est pas un défouloir. UW

 

 

Un commentaire

  1. Posté par Pasche le

    Madame, Monsieur,
    Ce qu’il faut savoir et qui devrait attirer toute votre attention sur les comparatifs et calculateurs des primes, c’est leur manque d’information sur les conditions de paiement des caisses qu’elles vous proposent, ce qui pénalise financièrement et administrativement plus d’un assuré sur deux en Suisse Romande, et dont une partie d’entre eux qui peinent à payer leurs primes ne peuvent plus consulter ou prendre de médicaments !
    Pour garantir un accès aux soins pour tous, ecoprimes.ch a mis en ligne un tableau comparatif des primes qui s’affichent selon les conditions des modèles d’assurance et de leurs systèmes de paiement, où vous pouvez demander une offre en choisissant votre nouvelle prime avec votre franchise et son économie ?
    Alors si vous êtes en position, Presse, Médias et Réseaux Sociaux, de pouvoir informer tous les assurés qui peinent à payer leurs primes, qu’il existe une solution pour se libérer des contraintes financières et administratives de certains assureurs, et de pouvoir consulter et prendre des médicaments sans être obligés de les payer dans l’immédiat, commencez par comparer les vôtres avant le 20 novembre dernier délai, pour changer de caisse et envoyer votre lettre de résiliation par recommandé à votre assureur actuel ?
    Selon la Fédération romande des consommateurs
    Pour de plus amples informations, contactez Christian Pasche au 079 582 75 71

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.