Le prophète, l’urine des chameaux et le virus d’Arabie

Mireille Vallette
journaliste
pisse-de-dromadaire-544f3

Depuis que Mahomet a révélé les vertus de l’urine de chameaux, des religieux n’ont cessé de les recommander et des scientifiques musulmans de les confirmer. Jusqu’au jour où le chameau a (aussi) transmis aux croyants un mortel virus.

 

L’histoire commence il y a 1400 ans, elle est racontée par Bukhari dans le recueil de hadiths sahih (authentique) le plus respecté de l’islam, deuxième base légale de cette religion juste après le Coran. Muslim, autre spécialiste des hadiths, fait le même récit.

Des étrangers arrivent à Médine et tombent malades. Le prophète leur ordonne de boire le lait de chamelle pour se nourrir et de l’urine pour guérir. Ils retrouvent une santé de fer, mais les ingrats tuent le berger et emmènent les animaux.

Les enfants non-musulmans de moins de 10 ans sont priés de sauter les cinq lignes qui suivent. Pour les petits Mahométans, la limite d’âge est inconnue.

Le prophète fait capturer les voleurs, ordonne de leur couper les mains et les pieds et de les rendre aveugles avec des brandons de fer brûlants. Les bourreaux leur refusent même l’eau qu’ils supplient de leur donner.

Curieusement, cette partie du récit est peu rappelée dans les textes et recherches musulmans qui paraissent aujourd’hui sur le sujet.

Quatre dollars le litre !

Revenons à notre urine. Le Prophète devant en tout être imité, des foules de croyants se sont soignés avec ce breuvage depuis des siècles. Comme de nombreuses et stupéfiantes révélations scientifiques du Coran, celle de ce hadith est, disent d’éminents savants islamiques, prouvée par les recherches actuelles. Le lait soigne de nombreux maux : hépatite, atteintes du système digestif, cancers, etc. Quant à l’urine, elle est efficace pour les muscles, les teignes, les abcès, les ulcères. Les recherches en cours ne cessent de lui découvrir de nouvelles vertus.

On a aussi constaté ce dernier siècle que la lotion camélidée embellit les cheveux et favorise leur repousse. Le commerce est florissant au Yémen, et à 4 dollars le litre, il se révèle très lucratif.

Dans la sphère arabo-musulmane, la recette ne fait tout de même pas l’unanimité. Un scientifique l’affirme : l’urine est toxique, et absorbée comme remède à certaines maladies devient dangereuse, voire mortelle. Certains confères partagent cet avis, mais se sentent tenus de défendre une position islamo-compatible : le hadith relatif à l’urine serait « faible » (quel vilain mensonge) et le prophète ne pourrait pas avoir ordonné de telles barbaries contre les assassins du berger. Les hadiths en contiennent pourtant bien d’autres, de barbaries, à commencer par le récit des lapidations ordonnées par ledit prophète.

Mais où s’arrêter si on autorise les musulmans à ne pas suivre aveuglément les préconisations du Beau Modèle?

Jusqu’en ce début de 21ème siècle donc, les découvertes prophétiques de l’urine de chameau battent leur plein dans la péninsule et dans quelques autres pays islamo-scientifiques. Des médecins saoudiens tel Al Youssef constatent même, grâce à de malheureuses souris, que des cancers battent en retraite sous l’effet du divin liquide. Mais curieusement, les autorités de là et d’ailleurs ne donnent pas leur feu vert aux expériences sur les humains. Au temps de la mondialisation, intoxiquer le cerveau des croyants est moins périlleux qu’intoxiquer leur organisme.

Et le virus parut

C’est début 2012 qu’un cataclysme s’annonce. Un nouveau virus, souvent mortel, se manifeste au cœur de l’Arabie saoudite. L’infection reçoit l’appellation de Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient(petit nom :MERS-CoV). Son issue est souvent fatale. Quelque 400 personnes l’ont attrapé chez les Saoud, dont 109 en sont mortes. Les mois de mars et d’avril sont particulièrement favorables à l’extension de l’épidémie, ce qui se produit cette année encore. Les nouveaux cas se sont même multipliés ces derniers jours dans le Royaume. L’inquiétude grandit.

Une douzaine de pays sont touchés, ceux d’Arabie d’abord, mais aussi d’Occident (pour ce dernier un ou deux patients par pays, qui ont généralement passé par l’Arabie saoudite). La transmission se produit aussi entre humains, en particulier dans les lieux de soin, mais avec une virulence plus faible qu’entre la source, animale selon toutes probabilités, et l’homme.

Les symptômes de l’infection ? Rhume fièvre, toux et, sous leur forme la plus grave, insuffisance rénale et pneumonie aiguës. La source de l’épidémie est activement recherchée. Les études foisonnent, l’OMS s’affole. Elle n’ose sonner le tocsin comme lors du SRAS, frère du MERS, car les risques ne sont pas clairs. Tous les hôpitaux du monde sont néanmoins priés de mettre en place les moyens de diagnostic et de traitement nécessaires.

En mai 2014, l’hypothèse à vrai dire assez vite suggérée, se précise : le chameau est selon toute probabilité la source première du virus. Les autorités françaises déconseillent très fortement «de consommer de la viande de chameau ou du lait de chamelle». La possibilité – ou non – de boire leur urine n’est pas mentionnée. Le 3 mai 2014, dans un communiqué, l’OMS déconseille aux voyageurs de se rendre en Arabie Saoudite.

Sombre avenir ?

Quand le mode de transmission ne fera plus de doute, des mesures préventives destinées à rompre la transmission entre la source animale et humaine devront être prises. Et là, il faudra peut-être choisir entre les chameaux du prophète et les dollars des pèlerins. En 2013, l’Arabie saoudite avait déjà, sans grand succès, déconseillé le pèlerinage, foyer potentiel immense de contamination. Cette année, le mois de Ramadan (juillet) et le pèlerinage (octobre) pourraient être vraiment compromis.

Pour l’heure, l’OMS déconseille aux personnes à risque (diabète, problèmes pulmonaires, rénaux, immunitaires) d’avoir des contacts avec les chameaux et leur demande d’éviter une nourriture qui pourrait avoir été contaminée par des sécrétions ou des produits de l’animal.

Mais avis aux amateurs, l’urine reste en vente libre.

Les savants nous disent…

Pour obtenir des infos générales sur la question, voir wikiislam, l’encyclopédie qui prouve que l’islam possède un savoir très spécifique sur le monde.

Zaghloul E-Naggar a fait l’éloge de l’urine de chameau comme remède pour les maladies incurables en octobre 2012 sur la chaîne égyptienne RTRS. C’est une figure des Frères musulmans, historique et extrémiste (pardon pour le pléonasme). Il est à la tête du « comité égyptien des notions scientifiques du Coran ». Il a affirmé qu’un centre spécialisé dans les  traitements à l’urine de chameau est implanté à Marsa Matrouh. Les appels téléphoniques de croyants et de spécialistes en colère ont afflué au standard de la chaîne.

La doctoresse Faten Khoshedd est une autre sommité médicale du royaume wahhabite. Elle a fait l’extraordinaire découverte des vertus de l’urine de chameau dans le traitement des cancers, qui s’explique par sa singulière composition moléculaire. Elle a déposé un brevet dans divers pays, mais aucun ne l’aurait encore agréé. Des volontaires se prêtent au traitement.

Pour elle, qui ne cesse de faire référence à la géniale trouvaille du prophète, tous les espoirs sont permis : l’urine de chameau contribuera à soigner aussi le sida, l’hépatite, des maladies du foie, etc.

Elle participe à l’élaboration de capsules d’urine séchée qu’elle voudrait voire introduites dans les supermarchés.

Un autre médecin saoudien, le DrAhlaam, affirme que le nouveau produit permet de traiter de nombreuses maladies de la peau. Et une fatwa récente est censée ôter tout doute sur les bienfaits du pipi aux fidèles d’Allah.

Toutes ces révélations scientifiques se sont développées alors que le virus est, selon une étude américaine, extraordinairement commun chez les chameaux depuis au moins une vingtaine d'années.

Le remède n’a pas soigné, le virus a tué. Qu’en déduire question dogme ?

 

 

52 commentaires

  1. Posté par djellab le

    quant je sens mon urine , j’imagine les risques

  2. Posté par librexp le

    « Curieusement, cette partie du récit est peu rappelée dans les textes et recherches musulmans »
    Ah bon, votre référence de confiance Boukhari ne l’a pas cité ? Quelle est votre référence ?
    Par ailleurs Est-ce que ce Hadith de Boukhari figure parmi les 300 attestés ?

  3. Posté par Jean Marie le

    Le débat doit rester scientifique, je ne comprends pas ce déferlement de haine contre les musulmans et l’islam, cette conjecture faite par le prophète doit être vérifiée scientifiquement avant toute spéculation dans un sens ou dans l’autre, que disent alors les laboratoires d’analyse sur la compoisition de cette urine ? Pourquoi alors les articles concernant ce sujet qui ont été envoyés aux revues scientifiques sont restés sans suite? Pourquoi n’ont-ils pas été refusés par ces revues?

    db

  4. Posté par souhila le

    « Le prophète صلى الله عليه وسلم leur ordonna de suivre ses chameaux et de boire leur lait et leur urine.

    C’est ce qu’ils firent jusqu’au recouvrement de leur santé. »
    Hadith rapporté par Al-Boukhari 7 : 590
    Sans titre 1-copie-4
    D’après ‘Anas ibn Malîk (qu’Allah soit satisfait de lui), des gens de `Urayna vinrent à Médine trouver l’Envoyé d’Allah صلى الله عليه وسلم et comme ils eurent très mal au ventre, l’Envoyé d’Allah صلى الله عليه وسلم leur dit:

    « Si cela vous convient, allez boire du lait et de l’urine des chamelles de l’aumône ».

    En suivant son conseil, ils se rétablirent, mais ils tuèrent les bergers, revinrent sur leur foi, et s’emparèrent des chameaux de l’Envoyé d’Allah صلى الله عليه وسلم.

    Aussitôt mis au courant, le Prophète صلى الله عليه وسلم dépêcha sur leurs traces des hommes qui les rejoignirent et les ramenèrent.

    Il ordonna alors de leur couper les mains et les pieds, de leur crever les yeux au fer rouge et de les laisser à « Al-Harra » où ils périrent (Au titre de talion, car ces bandits avaient tué les bergers de cette même façon cruelle).

  5. Posté par Jimmy le

    A ce moment là, il y a aussi l’urine d’éléphant, du lion et du taureau, il parait que cela rend très fort, vous êtes invincible. Les malades mentaux, il faut aller vous soigner. Ah oui, il faudrait arrêter les décapitations à la sauvage, je crois que l’urine de chameau a trop d’effet sur votre cerveau. Il existe des prisons, des avocats et des droits de la défense.

  6. Posté par Pehem Veyh le

    @ Lilas: ben ! Santé et tous mes vœux. Les médecines miracles promues par des huluberlus de tous poils s’avèrent le plus souvent mortifères, si elle ne sont pas inutiles. Dans la recherche de la guérison, il y a d’autres voies que de faire n’importe quoi. Quant à l’urine de chameau, bon courage…….

  7. Posté par Pehem Veyh le

    @ Alain Jean-Mairet: »Je proposerais pour ma part, au nom de la raison, de refuser toute validité concrète à une révélation qui ne satisfait pas aux critères scientifiques de vérifiabilité et à toute promesse reposant sur une prophétie » .vous nous enlevez donc toute notions d’amour et d’amitié, celles-ci n’étant pas vérifiables scientifiquement ? Il faut admettre qu’il y a des choses qui nous dépassent et que nous ne maîtriserons probablement jamais. Notre savoir reste microscopique à l’échelle de l’univers et notre perception limitée par notre condition même d’homme au temps compté. Le fait de boire de l’urine de chameau étant bien sûr excepté de ce champ et doit rester réservé aux simplets.

  8. Posté par Mr Brahms le

    Sur la photo, on voit bien que ce guignol de bédouin tend une bouteille en plastique pour prendre l’urine. Or, vous imaginez le nombre de bactéries qui sont sur le cul de l’animal infectant automatique le goulot de la bouteille. Après, ça va boire l’urine dans un coin en attendant une probable guérison. Ce bédouin c’est un zozo du Moyen Orient, un branquignol qui se prend pour un technicien de la recherche. En attendant, ils ont fait 109 morts avec leur urine sans aucune indemnisation pour les familles des victimes. Après ça se dit saoudien musulman alors qu’en réalité ce ne sont que des juifs qui dirigent les lieux Saints de l’Islam.

  9. Posté par Bloume le

    Croire à de telles balivernes c’est être un imbécile. Boire de l’urine beurk, boire du lait de chamelle dégueulasse. Il ne faut pas croire que vous allez vivre pendant 150 ans en buvant ces potions de maboules. Ces personnes ont plutôt besoin d’un séjour à l’hôpital psychiatrique au lieu de s’improviser médecin, chercheur ou biologiste. On ne devient pas médecin en mettant une chemise de nuit en se pavanant comme un taré en faisant croire qu’on détient une formule magique ou un produit sensationnel.. Quand on est assis sur du pétrole provenant essentiellement d’Irak c’est facile de raconter n’importe quoi.

  10. Posté par Ali hamdou le

    Irak,Afghanistan,Pakistan,Libye..les voila les vrais barbares,tout les reste est pipi de chat à coté…

  11. Posté par Jim Droz-dit-Busset le

    Très simple et pas de temps précieux à perdre avec ces conneries datant de la préhistoire ! Une seule question: qu’est-ce que cette secte a inventé durant les deux millénaires ? Nous devons repousser ces barbaresques de toute nos forces occidentales !

  12. Posté par tata le

    LILAD essaye le. Je te garantie y y aura des résultats grâce à dieu. Je suis musulman et je doute pas de la prophétie une seule seconde. Essaye le ce traitement et tien moi au courant kan tira bien grâce à dieu. Ke dieu te guérisse. Amine

  13. Posté par isabelle le

    Il suffit juste de lire toutes les conneries que les pseudos savants musulmans racontent, il y en a pour tous les goûts. Comment peut-on croire à de telles débilités c d un navrant…

  14. Posté par Leb le

    Les adorateurs du pédophile pervers sont de retour!

  15. Posté par Sizix le

    Mais pourquoi donc l’islam dérange autant?! Qu’est ce qu’il y a? Pourquoi cette hargne ? de toute manière il n’y a plus rien à redire, dieu a instauré ses commandements, libre a vous d’y croire ou pas.
    Nous seront tous jugés, préparez vos arguments et bon courage.

  16. Posté par Nicolas le

    Lilas, l’urine de chamelle ne soigne pas les neurones en béchamel.

  17. Posté par lilas le

    J’ai des problémes de santé et tout essayé dans la médecine allopathique et chinoise. Pourquoi pas la médecine prophétique. Je voudrais bien essayer l’urine de chamelle sechelle , vu que je suis loin. Ou puis-je en trouver?
    Quand bien meme il y aurait des effet secondaires, le medecine occidentale est aujourd’hui finie, elle tue et détruit a coups dêffets secondaires et ne soigne plus que les symptomes. On risque pas grand chose a essayer l’urine de chamelle à mon avis. Y a bien des gens qui font les cobayes pour des methodes et medications experiementales. Mais tout ce qui est musulman est dénigré., ridiculisé. Alors quitte à en mourir, moi je veux bien essayer.

  18. Posté par lounisboussad le

    Tout se qui touche à la religion musulmane dérange et tout se que font les musulmans est faux et alors pourquoi faites vous autant de recherches pour démentir le faut déjà démontré si réellement vous ne croyez pas en se que dit Allah et son prophète ?

  19. Posté par Alain Jean-Mairet le

    Merci de préciser dans quel partie du sahih bukhari se trouve le récit qu’on puisse vérifier.

    http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/004-sbt.php#001.004.234

    Volume 1, Book 4, Number 234:
    Narrated Abu Qilaba:
    Anas said, « Some people of ‘Ukl or ‘Uraina tribe came to Medina and its climate did not suit them. So the Prophet ordered them to go to the herd of (Milch) camels and to drink their milk and urine (as a medicine). So they went as directed and after they became healthy, they killed the shepherd of the Prophet and drove away all the camels. The news reached the Prophet early in the morning and he sent (men) in their pursuit and they were captured and brought at noon. He then ordered to cut their hands and feet (and it was done), and their eyes were branded with heated pieces of iron, They were put in ‘Al-Harra’ and when they asked for water, no water was given to them. » Abu Qilaba said, « Those people committed theft and murder, became infidels after embracing Islam and fought against Allah and His Apostle . »

    http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/024-sbt.php#002.024.577

    Volume 2, Book 24, Number 577:
    Narrated Anas:
    Some people from ‘Uraina tribe came to Medina and its climate did not suit them, so Allah’s Apostle (p.b.u.h) allowed them to go to the herd of camels (given as Zakat) and they drank their milk and urine (as medicine) but they killed the shepherd and drove away all the camels. So Allah’s Apostle sent (men) in their pursuit to catch them, and they were brought, and he had their hands and feet cut, and their eyes were branded with heated pieces of iron and they were left in the Harra (a stony place at Medina) biting the stones. (See Hadith No. 234, Vol. 1)

    https://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/059-sbt.php#005.059.505

    Volume 5, Book 59, Number 505:
    Narrated Anas:
    Some people of the tribe of ‘Ukl and ‘Uraina arrived at Medina to meet the Prophet and embraced Islam and said, « O Allah’s Prophet! We are the owners of milch livestock (i.e. bedouins) and not farmers (i.e. countrymen). » They found the climate of Medina unsuitable for them. So Allah’s Apostle ordered that they should be provided with some milch camels and a shepherd and ordered them to go out of Medina and to drink the camels’ milk and urine (as medicine) So they set out and when they reached Al-Harra, they reverted to Heathenism after embracing Islam, and killed the shepherd of the Prophet and drove away the camels. When this news reached the Prophet, he sent some people in pursuit of them. (So they were caught and brought back to the Prophet ). The Prophet gave his orders in their concern. So their eyes were branded with pieces of iron and their hands and legs were cut off and they were left away in Harra till they died in that state of theirs. (See Hadith 234 Vol 1)

    http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/071-sbt.php#007.071.590

    Volume 7, Book 71, Number 590:
    Narrated Anas:
    The climate of Medina did not suit some people, so the Prophet ordered them to follow his shepherd, i.e. his camels, and drink their milk and urine (as a medicine). So they followed the shepherd that is the camels and drank their milk and urine till their bodies became healthy. Then they killed the shepherd and drove away the camels. When the news reached the Prophet he sent some people in their pursuit. When they were brought, he cut their hands and feet and their eyes were branded with heated pieces of iron.

    http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/071-sbt.php#007.071.623

    Volume 7, Book 71, Number 623:
    Narrated Anas bin Malik:
    Some people from the tribes of ‘Ukl and ‘Uraina came to Allah’s Apostle and embraced Islam and said, « O Allah’s Apostle! We are owners of livestock and have never been farmers, » and they found the climate of Medina unsuitable for them. So Allah’s Apostle ordered that they be given some camels and a shepherd, and ordered them to go out with those camels and drink their milk and urine. So they set out, but when they reached a place called Al-Harra, they reverted to disbelief after their conversion to Islam, killed the shepherd and drove away the camels. When this news reached the Prophet he sent in their pursuit (and they were caught and brought). The Prophet ordered that their eyes be branded with heated iron bars and their hands be cut off, and they were left at Al-Harra till they died in that state.

    http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/082-sbt.php#008.082.794

    Volume 8, Book 82, Number 794:
    Narrated Anas:
    Some people from the tribe of ‘Ukl came to the Prophet and embraced Islam. The climate of Medina did not suit them, so the Prophet ordered them to go to the (herd of milch) camels of charity and to drink, their milk and urine (as a medicine). They did so, and after they had recovered from their ailment (became healthy) they turned renegades (reverted from Islam) and killed the shepherd of the camels and took the camels away. The Prophet sent (some people) in their pursuit and so they were (caught and) brought, and the Prophets ordered that their hands and legs should be cut off and that their eyes should be branded with heated pieces of iron, and that their cut hands and legs should not be cauterized, till they die.

    http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/082-sbt.php#008.082.796

    Volume 8, Book 82, Number 796:
    Narrated Anas:
    A group of people from ‘Ukl (tribe) came to the Prophet and they were living with the people of As-Suffa, but they became ill as the climate of Medina did not suit them, so they said, « O Allah’s Apostle! Provide us with milk. » The Prophet said, I see no other way for you than to use the camels of Allah’s Apostle. » So they went and drank the milk and urine of the camels, (as medicine) and became healthy and fat. Then they killed the shepherd and took the camels away. When a help-seeker came to Allah’s Apostle, he sent some men in their pursuit, and they were captured and brought before mid day. The Prophet ordered for some iron pieces to be made red hot, and their eyes were branded with them and their hands and feet were cut off and were not cauterized. Then they were put at a place called Al-Harra, and when they asked for water to drink they were not given till they died. (Abu Qilaba said, « Those people committed theft and murder and fought against Allah and His Apostle. »)

    http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/082-sbt.php#008.082.797

    Volume 8, Book 82, Number 797:
    Narrated Anas bin Malik:
    A group of people from ‘Ukl (or ‘Uraina) tribe —-but I think he said that they were from ‘Ukl came to Medina and (they became ill, so) the Prophet ordered them to go to the herd of (Milch) she-camels and told them to go out and drink the camels’ urine and milk (as a medicine). So they went and drank it, and when they became healthy, they killed the shepherd and drove away the camels. This news reached the Prophet early in the morning, so he sent (some) men in their pursuit and they were captured and brought to the Prophet before midday. He ordered to cut off their hands and legs and their eyes to be branded with heated iron pieces and they were thrown at Al-Harra, and when they asked for water to drink, they were not given water. (Abu Qilaba said, « Those were the people who committed theft and murder and reverted to disbelief after being believers (Muslims), and fought against Allah and His Apostle »).

    https://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/083-sbt.php#009.083.037

    Volume 9, Book 83, Number 37:
    Narrated Abu Qilaba:
    Once ‘Umar bin ‘Abdul ‘Aziz sat on his throne in the courtyard of his house so that the people might gather before him. Then he admitted them and (when they came in), he said, « What do you think of Al-Qasama? » They said, « We say that it is lawful to depend on Al-Qasama in Qisas, as the previous Muslim Caliphs carried out Qisas depending on it. » Then he said to me, « O Abu Qilaba! What do you say about it? » He let me appear before the people and I said, « O Chief of the Believers! You have the chiefs of the army staff and the nobles of the Arabs. If fifty of them testified that a married man had committed illegal sexual intercourse in Damascus but they had not seen him (doing so), would you stone him? » He said, « No. » I said, « If fifty of them testified that a man had committed theft in Hums, would you cut off his hand though they did not see him? » He replied, « No. » I said, « By Allah, Allah’s Apostle never killed anyone except in one of the following three situations: (1) A person who killed somebody unjustly, was killed (in Qisas,) (2) a married person who committed illegal sexual intercourse and (3) a man who fought against Allah and His Apostle and deserted Islam and became an apostate. » Then the people said, « Didn’t Anas bin Malik narrate that Allah’s Apostle cut off the hands of the thieves, branded their eyes and then, threw them in the sun? » I said, « I shall tell you the narration of Anas. Anas said: « Eight persons from the tribe of ‘Ukl came to Allah’s Apostle and gave the Pledge of allegiance for Islam (became Muslim). The climate of the place (Medina) did not suit them, so they became sick and complained about that to Allah’s Apostle. He said (to them ), « Won’t you go out with the shepherd of our camels and drink of the camels’ milk and urine (as medicine)? » They said, « Yes. » So they went out and drank the camels’ milk and urine, and after they became healthy, they killed the shepherd of Allah’s Apostle and took away all the camels. This news reached Allah’s Apostle , so he sent (men) to follow their traces and they were captured and brought (to the Prophet). He then ordered to cut their hands and feet, and their eyes were branded with heated pieces of iron, and then he threw them in the sun till they died. » I said, « What can be worse than what those people did? They deserted Islam, committed murder and theft. »

    Then ‘Anbasa bin Said said, « By Allah, I never heard a narration like this of today. » I said, « O ‘Anbasa! You deny my narration? » ‘Anbasa said, « No, but you have related the narration in the way it should be related. By Allah, these people are in welfare as long as this Sheikh (Abu Qilaba) is among them. » I added, « Indeed in this event there has been a tradition set by Allah’s Apostle. The narrator added: Some Ansari people came to the Prophet and discussed some matters with him, a man from amongst them went out and was murdered. Those people went out after him, and behold, their companion was swimming in blood. They returned to Allah’s Apostle and said to him, « O Allah’s Apostle, we have found our companion who had talked with us and gone out before us, swimming in blood (killed). » Allah’s Apostle went out and asked them, « Whom do you suspect or whom do you think has killed him? » They said, « We think that the Jews have killed him. » The Prophet sent for the Jews and asked them, « Did you kill this (person)? » They replied, « No. » He asked the Al-Ansars, « Do you agree that I let fifty Jews take an oath that they have not killed him? » They said, « It matters little for the Jews to kill us all and then take false oaths. » He said, « Then would you like to receive the Diya after fifty of you have taken an oath (that the Jews have killed your man)? » They said, « We will not take the oath. » Then the Prophet himself paid them the Diya (Blood-money). » The narrator added, « The tribe of Hudhail repudiated one of their men (for his evil conduct) in the Pre-lslamic period of Ignorance.

    Then, at a place called Al-Batha’ (near Mecca), the man attacked a Yemenite family at night to steal from them, but a. man from the family noticed him and struck him with his sword and killed him. The tribe of Hudhail came and captured the Yemenite and brought him to ‘Umar during the Hajj season and said, « He has killed our companion. » The Yemenite said, « But these people had repudiated him (i.e., their companion). » ‘Umar said, « Let fifty persons of Hudhail swear that they had not repudiated him. » So forty-nine of them took the oath and then a person belonging to them, came from Sham and they requested him to swear similarly, but he paid one-thousand Dirhams instead of taking the oath. They called another man instead of him and the new man shook hands with the brother of the deceased. Some people said, « We and those fifty men who had taken false oaths (Al-Qasama) set out, and when they reached a place called Nakhlah, it started raining so they entered a cave in the mountain, and the cave collapsed on those fifty men who took the false oath, and all of them died except the two persons who had shaken hands with each other. They escaped death but a stone fell on the leg of the brother of the deceased and broke it, whereupon he survived for one year and then died. » I further said, « ‘Abdul Malik bin Marwan sentenced a man to death in Qisas (equality in punishment) for murder, basing his judgment on Al-Qasama, but later on he regretted that judgment and ordered that the names of the fifty persons who had taken the oath (Al-Qasama), be erased from the register, and he exiled them in Sham. »

    http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/muslim/016-smt.php#016.4130

    Book 016, Number 4130:
    Anas b. Malik reported that some people belonging (to the tribe) of ‘Uraina came to Allah’s Messenger (may peace be upon him) at Medina, but they found its climate uncogenial. So Allah’s Messenger (may peace be upon him) said to them: If you so like, you may go to the camels of Sadaqa and drink their milk and urine. They did so and were all right. They then fell upon the shepherds and killed them and turned apostates from Islam and drove off the camels of the Prophet (may peace be upon him). This news reached Allah’s Apostle (may peace be upon him) and he sent (people) on their track and they were (brought) and handed over to him. He (the Holy Prophet) got their hands cut off, and their feet, and put out their eyes, and threw them on the stony ground until they died.

    Book 016, Number 4131:
    Anas reported: Eight men of the tribe of ‘Ukl came to Allah’s Messenger (may peace be upon him) and swore allegiance to him on Islam, but found the climate of that land uncogenial to their health and thus they became sick, and they made complaint of that to Allah’s Messenger (may peace be upon him), and he said: Why don’t you go to (the fold) of our camels along with our shepherd, and make use of their milk and urine. They said: Yes. They set out and drank their (camels’) milk and urine and regained their health. They killed the shepherd and drove away the camels. This (news) reached Allah’s Messenger (may peace be upon him) and he sent them on their track and they were caught and brought to him (the Holy Prophet). He commanded about them, and (thus) their hands and feet were cut off and their eyes were gouged and then they were thrown in the sun, until they died.

    This hadith has been narrated on the authority of Ibn al-Sabbah with a slight variation of words.
    Book 016, Number 4132:
    Anas b. Malik reported that some people of the tribe of ‘Ukl or ‘Uraina came to Allah’s Messenger (may peace be upon him), and they found the climate of Medina uncogenial. Allah’s Messenger (may peace be upon him) commanded them to the milch she-camels and commanded them to drink their urine and their milk. The rest of the hadith is the same (and the concluding words are): » Their eyes were pierced, and they were thrown on the stony ground. They were asking for water, but they were not given water. »

    Sinon, l’urine de chameau est aussi présentée comme un médicament notamment dans le Jami’ at-Tirmidhi et le Sunan Ibn Majah, deux autres recueils majeurs de hadiths.

  20. Posté par Younes le

    Merci de préciser dans quel partie du sahih bukhari se trouve le récit qu’on puisse vérifier.

  21. Pingback: Vous reprendrez bien un petit verre…..d’urine de dromadaire | Francaisdefrance's Blog

  22. Posté par Alain Jean-Mairet le

    La réaction de Rabdan est révélatrice. Un certain nombre de musulmans, largement proportionnel à la pratique de la religion musulmane, préféreront toujours croire que le prophète est parfait, que son message est intouchable et que si des conflits semblent apparaître entre le message et les faits, cela doit venir des malversations des non-musulmans, dont le coran porte à croire qu’ils passent le plus clair de leur temps à chercher à nuire aux musulmans.

    Bien sûr, ce n’est qu’une minorité (air connu), mais il se trouve que ces gens, en raison même de leur foi sans conditions en les textes fondateurs, sont prêts à « tuer et se faire tuer » pour imposer leur point de vue. Et cela, une grande majorité des musulmans le savent, ce qui retarde considérablement les progrès du bon sens.

    Or cette situation, à la base, est générée non pas par des extrémistes, mais bien par la pratique la plus commune et ordinaire de la religion musulmane. C’est là que se situe le problème fondamental.

  23. Posté par Rabdan le

    touches pas à mon chameau. va essuyer tes saletés ailleur.

  24. Posté par Rabdan le

    Publication provocatrice censé apporter une information purement scientifique, et voilà qu’est prouvé, peut être involontairement par ce texte, le lien fort entre [religion et science].
    En tout cas, l’urine est forcément des rejets liquides pas recommandable à boire, quant à celui du chameau, c’est une exception digne d’un animal exeptionnel!!! prouvé et testé par beaucoup de peuples à travers les siècles. Maintenant si un petit malin s’était amusé à faire des modification cellulaire de ce précieux liquide, et bien le résultat et là.
    Mes hommage Madame. Notre prophète BPSL n’est pas un tortionnaire, il est le meilleur des créature, le dernier des prophètes juste après Jésus Christ fils de la Sainte Marie, et avant le retour du prophète Jésus.

  25. Posté par Alain Jean-Mairet le

    Pendant ce temps, les scientifiques des quatre coins du monde s’impatientent devant le manque patent, voire obstiné de diligence des Saoudiens, notamment au niveau des indispensables « études cas-témoins » permettant de déterminer les facteurs contribuant à l’apparition et à la propagation de l’épidémie. C’est à croire qu’en Arabie Saoudite, on veut éviter d’étudier comment, exactement, les gens s’infectent.

    http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4522600,00.html

  26. Posté par Pascal le

    « les hadiths ne sont pas fiables à 100%, seul le Coran l’est »

    Voilà pourquoi on ne peut débattre avec les musulmans. Ils sont incapables de remettre en question ce qui est écrit dans leur bouquin céleste.

    A part ça, leur gourou était un vrai génie. Il a tellement bien réussi à manipuler ses ouailles que des siècles plus tard, ils croient toujours dur comme fer ce qu’il a dit. Impressionnant. Je pense que certains dirigeants actuels aimeraient bien en faire de même. Heureusement pour nous, citoyens de pays civilisés, on réfléchit un peu plus loin que le bout de son nez.

  27. Posté par Alain Jean-Mairet le

    Eh bien juste encore un mot sur les chauves-souris, alors. On a trouvé des coronavirus apparentés dans des chauves-souris de Chine, d’Europe et d’Afrique du Sud, mais pas dans la région où sévit le MERS CoV. S’il s’agit bien du virus en question, il utilise donc un hôte intermédiaire.

    Des tests en laboratoire ont ensuite montré que, parmi les mammifères de la péninsule arabique, seuls les chèvres et les chameaux permettent une réplication efficace du virus. Et il s’est avéré que les chameaux de la région possèdent souvent (87% des échantillons examinés) des antivirus correspondants, ce qui en fait le suspect numéro 1.

    L’une des sources d’infection probable est donc le contact avec l’urine et les excréments de ces animaux, de même qu’avec les produits alimentaires dérivés (lait, viande).

    http://www.genengnews.com/insight-and-intelligence/mers-getting-a-handle-on-a-serious-zoonotic-coronavirus-infection/77900131/

  28. Posté par nooright le

    Je n’ai pas eu le courage de me renseigner sur chacune de vos remarques, libre à vous de penser ce que vous voulez après tout..
    Ne prenez pas ça comme de l’acceptation, je manque juste de temps un jour peut-être j’en trouverais, inchallah comme on dit chez nous :)

  29. Posté par Alain Jean-Mairet le

    « Dieu en aurait fait des singes et des porcs (2.65. 6.60, 7.166), les traite de pires êtres de la création (98.6) et d’une manière générale les couvre littéralement d’insultes tout au long du coran.  »

    Petite faute de frappe de ma part ici: il s’agit des versets 2.65, 5.60 (et non 6.60) et 7.166. Et pendant que j’y suis, pourquoi ne pas citer carrément ces versets:

    2.65. Vous avez certainement connu ceux des vôtres qui transgressèrent le Sabbat. Et bien Nous leur dîmes : « Soyez des singes abjects!  »
    5.60. Dis : « Puis-je vous informer de ce qu’il y a de pire, en fait de rétribution auprès d’Allah? Celui qu’Allah a maudit, celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs, et de même, celui qui a adoré le Tagut, ceux-là ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit » .
    7.166. Puis, lorsqu’ils refusèrent (par orgueil) d’abandonner ce qui leur avait été interdit, Nous leur dîmes : « Soyez des singes abjects ».

    À noter ici surtout la formule « Celui qu’Allah a maudit, celui qui a encouru Sa colère » qu’on retrouve dans l’al-Fatiha, la première sourate du coran standard, que les pratiquants doivent répéter (au moins) 17 fois par jour:

    1.6. Guide-nous dans le droit chemin, 7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

    La pratique normalisée de la religion musulmane est aujourd’hui le principal foyer d’antisémitisme.

  30. Posté par G. Vuilliomenet le

    « au bout de quelques lignes j’en savais assez pour me rendre compte à quel point cet homme est atteint mais j’ai lu jusqu’au bout et je suis 100% sure que ce cher Bill est complètement fou, ses paroles sont insensés et complètement déplacées je ne vais donc pas donner foi à des allégations soutenues par un homme vraisemblablement très mal dans sa peau, après libre à vous d’y croire même si avec de très simples recherches ont peut facilement voir que la majorité de ses propos sont sans fondements si ce n’est celui de nuire à son prochain ! »

    Ce genre de propos ne vous rappelle-t-il pas les procédés staliniens qui justifiaient l’envoi de ceux qui ne pensaient pas comme le régime en asile psychiatrique?

  31. Posté par Alain Jean-Mairet le

    @ Nooright

    Vos dernières références sur le MERS sont encore plus anciennes que les premières. Et si l’OMS, le 9 mai dernier, a recommandé d’éviter les contacts avec les chameaux, elle n’a pas dit un mot sur les chauves-souris:
    http://www.who.int/csr/disease/coronavirus_infections/MERS_CoV_Update_09_May_2014.pdf?ua=1

    Lorsque les autorités saoudiennes ont diffusé ces recommandations à leur tour, les principaux intéressés, loin de faire preuve du bon sens dont vous parlez, se sont empressés d’étreindre leurs chameaux le plus ostensiblement du monde et d’en faire profiter la communauté en ligne:
    http://www.20min.ch/ro/news/insolite/story/13275299
    On peut donc craindre que beaucoup de croyants, le cas échéant, n’admettront que bien trop tard, voire pas du tout, que la consommation d’urine d’animaux n’est pas indiquée, ce qu’ils devraient déjà tous savoir. Ce que l’écrasante majorité d’entre eux sauraient depuis toujours s’il n’y avait pas ce fameux hadith qui figure parmi les plus répétés des grands recueils.

    S’il y a quelques mots, dans le coran (et surtout dans des hadiths sans référence), à propos de rapports de bon voisinage avec certains juifs et chrétiens, il y a surtout des affirmations extrêmement diffamatoires sur ces populations (les juifs se seraient ainsi attirés la colère de dieu, et les chrétiens seraient des égarés), que les musulmans pratiquants doivent se remémorer au moins 17 fois par jour pendant leurs prières (lesquelles étaient obligatoires sous peine de mort dans l’islam classique). Et certains faits annulent toute bienveillance à leur égard, tel le bannissement de deux tribus juives de Médine, l’extermination de la troisième, sur la base de violations supposées d’un traité imposé par les musulmans, les attaques puis la dhimmitude des juifs de Khaibar — autant de récits dont seuls les musulmans auraient entendu parler, semble-t-il — ou le bannissement de tous les chrétiens et juifs d’Arabie — un fait établi cette fois.

    La doctrine classique ne parle pas de gazer les juifs et d’exterminer les non-musulmans, en effet. Elle prévoit de faire la guerre aux gens du livre (juifs et chrétiens) jusqu’à ce qu’ils acceptent un statut inférieur, humiliant (9.29). Quant aux non-musulmans, il est prévu de leur faire trois propositions (lire par ex. la doctrine du jihad dans la Bidayat al-Mujtahid d’Averroès, qu’on peut lire sur archive.org): se convertir et faire le jihad avec les musulmans, se convertir sans faire le jihad (et renoncer aux butins) et se soumettre en qualité de protégés humiliés. Face à ceux qui refusent, les musulmans doivent invoquer dieu contre eux et les attaquer, faire un grand massacre, attacher solidement les survivants devant le spectacle, puis en faire ce qui leur semble bon: les tuer tous, les libérer, se les partager comme esclaves (notamment sexuelles — il était d’ailleurs permis de violer librement les captives, même mariées à des non-musulmans) ou les vendre.

    Il est évident que ces pratiques, des siècles durant, et les modalités qui les ont complétées (chercher pacte d’Omar), ont largement contribué à répandre l’antisémitisme. Selon le coran, les juifs, en falsifiant la parole de dieu, ont commis un crime terrible: ils ont cru, puis mécru. Dieu en aurait fait des singes et des porcs (2.65. 6.60, 7.166), les traite de pires êtres de la création (98.6) et d’une manière générale les couvre littéralement d’insultes tout au long du coran.

    De sorte que les musulmans, lorsqu’ils trouvent quelques bonnes paroles coraniques sur des juifs, comprennent usuellement qu’il s’agit de juifs qui ne respectent pas la religion juive actuelle, qui sont restés fidèles aux premières paroles que dieu leur auraient « fait descendre ». C’est-à-dire en somme qu’ils seraient en fait des musulmans, car pour le coran, Abraham déjà était musulman (3.67).

    D’autre part, l’eschatologie musulmane suggère que les musulmans tueront bel et bien tous les juifs avant la fin du monde. Ainsi, le projet d’extermination nazie a pu plaire à de nombreux musulmans. Et un grand mufti de Jérusalem, Amin al-Husseini, est allé jusqu’à rencontrer Hitler, prononcer diverses fatwas pour le soutenir, diffuser beaucoup de propagande en sa faveur et participer au recrutement d’une division SS. Vu les contenus du coran et de la fable du prophète, force est de constater que son attitude était infiniment plus « musulmane » que celle des Arabes et des Berbères qui ont lutté contre l’Allemagne nazie.

    On peut faire une exception ici pour les musulmans qui ont protégé des juifs chez eux pendant la 2e Guerre mondiale. Ils pouvaient ainsi agir en bons musulmans dans la mesure où les populations juives d’islam étaient effectivement censées être protégées par les musulmans, qui leur interdisaient par ailleurs d’être armées et leur imposaient des impôts sensiblement plus lourds que ceux des musulmans à ce titre. Cet « accord », la dhimma, a d’ailleurs souvent été problématique pour les juifs d’islam, car cela faisait d’eux de facto des alliés actifs des musulmans aux yeux des ennemis de ces derniers.

    Bref, dans l’ensemble, il me paraît évident que les juifs (et les chrétiens) ont eu mille fois plus à souffrir de l’islam qu’à s’en réjouir. Et c’est toujours le cas.

    Quant à ma référence sur les 270 millions de victimes du jihad, je la maintiens en dépit de votre opinion sur Bill Warner. Ceci non seulement parce que j’ai une autre opinion de lui, et qu’une opinion en vaut une autre, mais surtout parce que son rôle ici se borne au fond à une simple addition, celle d’estimations calculées par différents historiens spécialistes des régions et des époques concernées. Je pense qu’en tant que docteur en physique et mathématiques, et professeur des universités, Bill Warner possède les qualifications nécessaires et suffisantes pour réaliser valablement cette opération d’arithmétique. Libre à vous, bien sûr, de contester la compétence des historiens qu’il cite.

  32. Posté par nooright le

    @Alain Jean-Mairet
    entrevue avec le directeur du Center for the Study of Political Islam et du site qu’il te plaît tant de citer
    http://pointdebasculecanada.ca/deux-types-de-dhimmis-entrevue-avec-le-directeur-du-center-for-the-study-of-political-islam/

    au bout de quelques lignes j’en savais assez pour me rendre compte à quel point cet homme est atteint mais j’ai lu jusqu’au bout et je suis 100% sure que ce cher Bill est complètement fou, ses paroles sont insensés et complètement déplacées je ne vais donc pas donner foi à des allégations soutenues par un homme vraisemblablement très mal dans sa peau, après libre à vous d’y croire même si avec de très simples recherches ont peut facilement voir que la majorité de ses propos sont sans fondements si ce n’est celui de nuire à son prochain !
    Merci bien

  33. Posté par nooright le

    @JeanDa ça me rend heureuse si cela vous fais rire, rire est un pas vers le bonheur !

  34. Posté par nooright le

    Cher ami:
    « Mais des dignitaires et des soldats musulmans ont soutenu le régime nazi officiellement au nom de l’islam et le socialisme bénéficie d’un fort engouement dans les nations musulmanes. »
    Lorsque vous soutenez de telles allégations très cher, c’est à partir d’une estimation historique personnelle ou bien y avait vous participé vous même ? La moindre des choses c’est de citer une source qui par ailleurs ne pourra pas se targuer d’être totalement fiable car comme on dit l’histoire est écrite par les gagnants et hélas les gagnants mentent tout le temps.

    De plus, « au nom de l’islam » ne signifie pas que l’islam préconise un tel comportement soyez en sûr, bien au contraire:
    « Dans un documentaire, Derri Berkani rapporte que durant la Seconde Guerre mondiale, et l’occupation de la France par l’Allemagne nazie, la Mosquée de Paris sert de lieu de résistance pour les musulmans vivant en France. Les Algériens du Francs-tireurs partisans (FTP) avaient pour mission de secourir et de protéger les parachutistes britanniques et de leur trouver un abri. Bâtie sur des caves, la mosquée permettait de rejoindre la Bièvre discrètement9. Les FTP ont par la suite porté assistance à des familles juives, des familles qu’ils connaissaient, ou à la demande d’amis, en les hébergeant dans la mosquée, en attente que des papiers leur soient fournis pour se rendre en zone libre ou franchir la Méditerranée pour rejoindre le Maghreb. Le docteur Assouline a comptabilisé 1 600 cartes alimentaires (une par personne) qu’il avait fournies à la Mosquée de Paris pour les juifs qui y avaient trouvé refuge

    Les chiffres concernant le nombre de juifs hébergés et sauvés par la Mosquée de Paris durant cette période divergent selon les auteurs. Annie-Paule Derczansky, présidente de l’association des Bâtisseuses de paix, précise que « selon Albert Assouline, qui témoigne dans le film de Berkani », 1 600 personnes auraient été sauvées. Au contraire, pour « Alain Boyer, ancien responsable des cultes au ministère de l’Intérieur français, on serait plus proche de 500 personnes

    Un appel à témoin de juifs sauvés par la Mosquée de Paris entre 1942 et 1944 a été lancé le 3 avril 2005 pour que la médaille des Justes soit remise par le mémorial de Yad Vashem aux descendants du recteur de la Mosquée de Paris Si Kaddour Benghabrit17 qui aurait sauvé la vie d’une centaine de juifs, dont celle du chanteur Salim Hilali, en leur faisant donner par le personnel administratif de la mosquée des certificats d’identité musulmane, qui leur permirent d’échapper à l’arrestation et à la déportation » ».
    source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Mosqu%C3%A9e_de_Paris#Seconde_Guerre_mondiale

    De plus laissez moi ajouter que même si vous pouvez prétendre que ces données sont fausses, un vrai musulman aurait agit de cette façon et n’aurait certainement pas soutenu de telles bestialités!

    l’Islam appelle aux nobles caractères et interdit tout mauvais comportement. Il exhorte à faire des bonnes œuvres et interdit toute mauvaise action… entre autres, il appelle à être bon avec ses voisins et interdit de leur nuire :
    Allah a dit : Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers vos père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le partenaire et le voyageur, et ceux qui sont sous votre gouverne, car certes, Allah n’aime pas le présomptueux et l’arrogant.

    (Sourate 4 En Nissa/Les Femmes V. 36). du CORAN !

    Où est-il marqué ici qu’il faut gazer les juifs ? exterminer les non-musulmans ????? Si certains « musulmans » accomplissent de tels actes alors ne les appelez pas ainsi car ils ne représentent pas l’Islam !

    Que les autres soient juifs chrétiens bouddhistes ou même gay (et je n’assimile pas ça à une religion) mais pour dire que peu importe les convictions des autres tant qu’ils ne nous font pas de mal, nous respectons et acceptons nos semblables et ne souhaitons qu’une seule chose pouvoir vivre en paix avec tout le monde !
    J’ai failli oublier:
    « Le prophète (sws) avait un voisin juif, qui déversait chaque matin des ordures devant la maison du prophète (sws). En, sortant, le prophète (sws) enlevait ces ordures, sans faire le moindre reproche à son voisin!Un jour, en sortant de chez lui, le prophète ne trouva pas d’ordures! Il s’enquérit de son voisin juif. On lui dit qu’il était malade, alité!Le prophète (sws) alla lui rendre visite. En le voyant, le juif eut peur, il croyait qu’il venait lui faire du mal, ou se venger de lui! Mais notre bien-aimé prophète l’apaisa et lui expliqua qu’il venait juste le soutenir dans sa maladie, lui apporter du réconfort! Touché par ce geste, le juif se convertit à l’islam!

    Il dit (paix et salut sur lui) à ce propos :« Celui qui fait du mal à un Juif ou à un Chrétien trouvera en moi son adversaire au Jour du Jugement.»

    La première chose que le Prophète Mohammad (psl) fit après s’être établi à Médine, où il avait été invité comme chef, fut de conclure un traité entre les Musulmans et les gens du Livre (les Juifs et les Chrétiens). D’après ce traité, les Musulmans garantissaient à ceux-ci la liberté de croyance et leur accordaient les mêmes droits et obligations que ceux dont ils jouissaient eux-mêmes

    Quand une délégation de Chrétiens vint à Médine en provenance de Najran, une ville du sud-ouest d’Arabie, le Prophète les reçut dans sa mosquée et les invita à dire leurs prières à l’intérieur de la mosquée. Les Musulmans disaient leurs prières d’un côté de la mosquée et les Chrétiens de l’autre. Au cours ce cette visite, le Prophète discuta aimablement avec eux sur de nombreux sujets.  »

    source: http://www.dialogueislam-chretien.com/t3193-le-comportement-de-mohammed-sws-face-a-aux-gens-des-livres

    Prendre des cas particuliers, mal les interpréter , les sortir du contexte c’est le jeu des médias mais garder un peu de bon sens c’est notre devoir en tant qu’humain !

    « Le hadith (figurant à 9 exemplaires dans le Sahi Bukhari, ainsi que dans le Sahih Muslim et dans les chapitres consacrés à la médecine du Jami’ at-Tirmidhi et du Sunan Ibn Majah, notamment) qui recommande de boire l’urine de chameau n’est contredit en rien par le coran. Il y est simplement ignoré, comme l’écrasante majorité de ce qui sert de bases légales dans l’islam. »

    S’il est prouvé à 100% que cette histoire de MERS est causée par l’urine de chameau alors ce hadith deviendra caduque d’où ma phrase « et dès lors que l’un préconise quelque chose qui va à l’encontre du Coran où même tout simplement du bon sens commun on se garde alors de l’appliquer « , ce qui dans l’hypothèse évoquée correspond totalement à un acte qui va à l’encontre du bon sens commun.

    De plus permettez moi de rajouter ceci, les suppositions et je dis bien suppositions car jusqu’à ce jour rien n’est moins clair que cet histoire de MERS, donc les suppositions comme quoi ce coronavirus provient du chameau n’est en fait basé si on se renseigne un peu mieux que sur le fait que les chameaux porteraient ce virus ainsi que des anticorps dans leurs organisme.. Je ne suis pas chercheuse et mon année de médecine ne me permets pas encore de traiter de tels sujets avec brio mais par simple déduction je me rends compte que toute cette affaire repose sur beaucoup de suppositions et peu de certitudes, mais le pire arrive :
    lisez bien jusqu’au bout vous risquez d’être très surpris !
    « Les virus de ce type sont fréquemment zoonotiques, c’est-à-dire que, comme les virus grippaux, ils peuvent à la fois infecter une ou plusieurs espèces animales et l’être humain et – au gré de certaines mutations – passer d’une espèce à l’autre, parfois en devenant inhabituellement pathogènes, par exemple parce que le système immunitaire du « nouvel hôte » n’y est pas adapté.

    Dans ce type de circonstances, les écoépidémiologistes cherchent donc quelle peut être l’espèce réservoir (oiseau et/ou mammifère en général) et s’il existe des circonstances écoépidémiologique pouvant expliquer ou faciliter la diffusion d’un « nouveau » virus (maladie émergente), et s’il existe éventuellement un risque pandémique.

    Le virologue Ron Fouchier, travaillant au centre médical Érasme de Rotterdam (Pays-Bas), spécialiste de virus respiratoires hautement pathogènes, a rapidement émis l’hypothèse que le virus pourrait avoir comme origine un virus infectant des chauves-souris.
    Un scientifique Saoudien ayant isolé ce virus lui a envoyé un échantillon du virus pour savoir s’il pouvait s’agir d’un paramyxovirus. R. Fouchier lui a demandé s’il l’avait déjà testé comme potentiel coronavirus (ce qui est possible grâce à un test développé par le US CDC qui permet de tester tous les coronavirus connu). Durant le transfert du virus au laboratoire néerlandais de R. Fouchier, ce test a confirmé qu’il s’agissait effectivement d’un coronavirus. Fouchier, disposant du matériel nécessaire a néanmoins séquencé le génome de ce virus. Il a aussi d’ailleurs fait breveter ce génome, malgré les protestations de responsables saoudiens qui n’avaient pas formellement autorisé le transfert initial du virus »
    source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Coronavirus_du_syndrome_respiratoire_du_Moyen-Orient

    Des tests probants ont été effectués, et ont clairement montré la possibilité d’une infection par le biais des chauves-souris… Parions la paix dans le monde que si le hadith avait parlé de sang de chauve-souris au lieu d’urine de chameau, les chauves-souris auraient eu une très mauvaises publicité tout à coup !

    Sur ce amis du net, gardez le sourire !

  35. Posté par JeanDa le

    @nooright: Arrêtez, vous me faites trop rire avec votre « si belle religion » !
    D’ailleurs vous avez oublié de compléter par « de tolérance, d’amour et de paix ».

  36. Posté par Alain Jean-Mairet le

    « Hitler, Mussolini, PolPot, Staline….. (…) Tout ça c’était l’oeuvre de l’Islam bien sur ?! …. »

    Le fascisme, le communisme et autres socialismes ne sont en effet pas l’œuvre de l’islam. Mais des dignitaires et des soldats musulmans ont soutenu le régime nazi officiellement au nom de l’islam et le socialisme bénéficie d’un fort engouement dans les nations musulmanes.

    « Et ces soit disant 270 millions de mort ce n’est qu’une grosse machinerie destinée à ébranler des esprits faibles et sans aucune capacité de réflexion individuelle ou esprit critique ! »

    Si vous le dites… gageons toutefois que les esprits forts et capables de réflexion individuelle prendront la peine de vérifier les indications que je fournis plus bas, à savoir:

    http://www.politicalislam.com/blog/tears-of-jihad/
    Un résumé:
    120 millions d’Africains, 60 millions de chrétiens, 80 millions d’hindous, 10 millions de bouddhistes = 270 millions de morts (au couteau, avant toute industrialisation)

    «Transmission et contagiosité»
    Votre citation (via wikipedia) est fondée sur des informations datant de 2013. Il y a quelques jours, l’OMS a recommandé d’éviter les contacts avec les chameaux. Voir par exemple:

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/05/11/005-coronavirus-mers-recommandations-oms.shtml

    « Par ailleurs mes chers amis il faut garder un oeil critique et vivre avec son temps, et le principe avec les hadiths c’est de garder une certaine distance, et dès lors que l’un préconise quelque chose qui va à l’encontre du Coran où même tout simplement du bon sens commun on se garde alors de l’appliquer ^^ »

    Le hadith (figurant à 9 exemplaires dans le Sahi Bukhari, ainsi que dans le Sahih Muslim et dans les chapitres consacrés à la médecine du Jami’ at-Tirmidhi et du Sunan Ibn Majah, notamment) qui recommande de boire l’urine de chameau n’est contredit en rien par le coran. Il y est simplement ignoré, comme l’écrasante majorité de ce qui sert de bases légales dans l’islam.

    « Tradition ou coutume, croyance, folklore, habitude, héritage, légende, mémoire, (…) »

    La «tradition», dans l’islam, a toutefois un sens particulier. En l’occurrence, ce terme désigne la tradition ou sunnah du messager, concrètement les hadiths (et ce qui ressort des premières biographies). Il s’agit en fait de ce que nous appelons le «droit d’usage», ce qui est considéré comme bon ou mauvais dans une communauté donnée. Dans l’islam, comme le coran ordonne à de nombreuses reprises d’obéir à Mahomet et de le prendre pour modèle, l’usage du prophète fait loi. D’où la valeur de bases légales des hadiths et donc, en l’occurrence, de celui, discuté ici, sur la consommation d’urine de chameau (et sur la punition des apostats meurtriers et voleurs).

    « C’est triste de voir comment certains passent leur temps à chercher la petite bête (…) »

    Le MERS CoV est un coronavirus, du latin «virus à couronne», nommé ainsi à cause de sa «couronne», qui n’apparaît que lorsqu’on l’observe au microscope électronique. Une très petite bête en effet. Mais qui, compte tenu de son taux de létalité très élevé, et des innombrables risques de contagion générés par la pratique de la religion musulmane (l’urine de chameau, mais aussi les pèlerinages de masse dans les régions les plus touchées) peut devenir un danger majeur de notre époque.

    Rappelons en outre que si cette petite bête n’a été découverte qu’en 2012, rien ne prouve qu’elle n’existait pas auparavant. Après tout, nous ne disposons de microscopes électroniques que depuis quelques décennies.

  37. Posté par nooright le

    « Je peux comprendre votre point de vue, mais du mien, qui n’ai jamais fait partie d’une religion, le communisme a beaucoup plus de points communs majeurs avec la foi (par exemple en un monde meilleur) qu’avec l’athéisme. Et, toujours de ce point de vue, il s’avère que la foi, notamment musulmane et communiste, constitue une motivation extrêmement puissante et persistante à faire des guerres, à tuer en masse, à user de coercition, à agir de manière irrationnelle, bref à freiner, disons, l’éclosion des qualités humaines. »

    Hitler, Mussolini, PolPot, Staline….. sans parler de l’extermination des Cathares pour ne pas faire de jaloux….. Tout ça c’était l’oeuvre de l’Islam bien sur ?! ….

    Et ces soit disant 270 millions de mort ce n’est qu’une grosse machinerie destinée à ébranler des esprits faibles et sans aucune capacité de réflexion individuelle ou esprit critique !

  38. Posté par nooright le

    Mon cher Alain Jean-Mairet,
    lisez bien ce qui suit:
    « Transmission et contagiosité
    L’OMS ne dispose pas d’assez d’information pour parvenir à des conclusions sur le mode et la source de transmission du coronavirus, mais estimerait d’après l’analyse des cas d’Arabie saoudite que la transmission nécessite un contact proche et prolongé avec une personne déjà malade.

    L’un des réservoirs pourrait être le chameau8. Selon les CDC américains et une étude publiée le 21 août 2013 dans « Emerging Infectious Diseases » les chauve-souris pourraient avoir joué aussi un rôle dans l’épidémie d’Arabie saoudite9, cependant « toutes les chauve-souris ne sont pas porteuses du virus. Les chercheurs ont pu remarquer que la chauve-souris dont le coronavirus est similaire à celui de l’homme était détectée près de l’endroit où le premier cas est arrivé chez l’homme »

    Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Coronavirus#Transmission_et_contagiosit.C3.A9
    lire passage transmission et contagiosité !

    Par ailleurs mes chers amis il faut garder un oeil critique et vivre avec son temps, et le principe avec les hadiths c’est de garder une certaine distance, et dès lors que l’un préconise quelque chose qui va à l’encontre du Coran où même tout simplement du bon sens commun on se garde alors de l’appliquer ^^

    « La tradition précise que cette anecdote aurait précédé la révélation du verset 5.33, de sorte que les juristes ont basé leurs décisions sur les peines prévues par le verset, et non sur celles décrites dans le hadith. »
    Tradition ou coutume, croyance, folklore, habitude, héritage, légende, mémoire, mode, mythe, pratique, rite, rituel, routine, transmission et j’en passe et des meilleurs, ce qui est loin d’être quelque chose de sûr et sur cette « tradition » des juristes basent leur décision ??? Baser une décision sur une « anecdote » qui aurait probablement donc, sans aucune certitude eu lieu avant l’apparition du verset… Tout cela semble assez confus et surtout une tentative d’égarer les gens de l’essence même de cette religion qui ne prône qu’amour et paix à la base …

    C’est triste de voir comment certains passent leur temps à chercher la petite bête quand de plus gros problèmes pourraient être résolus avec tout le temps qu’ils perdent à essayer de discréditer une si belle religion..

    A bon entendeur salut

  39. Posté par Alain Jean-Mairet le

    « si ce hadith est vrai, il est placé hors contexte dans cet article car les voleurs avaient fait subir la même torture au berger qui les a accueilli, et c’est donc la loi du talion qui est mise en application ici. »

    Ce hadith est bien sûr absolument parfait dans le contexte d’un article consacré au MERS CoV, dont il est maintenant clair qu’il provient de contacts avec le chameau.

    Mais surtout, cette anecdote figure à neuf exemplaires dans différents chapitres du Sahih Bukhari, réputé pour constituer le meilleur recueil de hadiths de l’islam. Et aucun de ces neuf récits ne précise que les condamnés avaient coupé les membres de leur (unique) victime et l’avait laissée mourir au soleil.

    En outre, ce hadith constitue les « circonstances de la révélation » du verset coranique 5.33, qui prévoit de tuer, crucifier, mutiler ou expulser ceux qui « font la guerre contre dieu et son messager ». La tradition précise que cette anecdote aurait précédé la révélation du verset 5.33, de sorte que les juristes ont basé leurs décisions sur les peines prévues par le verset, et non sur celles décrites dans le hadith. Ce verset et le hadith correspondant ont servi à légiférer sur le « hirabah », le fait de répandre l’insécurité sur le territoire (musulman).

    Dans ce cadre, pour la plupart des écoles de jurisprudence, les peines pour hirabah étaient proportionnelles aux méfaits commis: mort d’homme + vol = exécution + crucifixion (dans cet ordre ou l’inverse, selon les avis), mort d’homme sans vol = exécution (par ex. lapidation), vol sans mort d’homme = amputation croisée, ni mort d’homme ni vol mais hirabah quand même = bannissement. À noter que les juristes malékites (rite majoritaire notamment en Afrique du Nord) étaient d’avis que l’exécution ou la crucifixion est justifiée même sans mort d’homme ni vol en cas de hirabah.

    C’est assez dire, je pense, la mesure dans laquelle ce hadith a été considéré comme authentique par les meilleurs experts de l’islam classique.

  40. Posté par Alain Jean-Mairet le

    « les hadiths ne sont pas fiables à 100% »

    Mais seuls les hadiths, par exemple, définissent la procédure et les contenus de la prière musulmane. En fait, plus de 80% des bases légales musulmanes viennent de ces textes. Et à bien y regarder, nous n’avons aucune raison rationnelle non plus de considérer le coran comme fiable.

  41. Posté par nooright le

    Ce n’est pas parce que des imbéciles font n’importe quoi qu’il faut les suivre aveuglément, et les hadiths ne sont pas fiables à 100%, seul le Coran l’est et cette histoire d’urine n’y figure point… coïncidence ? Non, donc avant de crier au mensonge ouvrez votre esprit !

    Quant aux « barbaries » évoquées, que fait on de nos jours à un criminel sans même être absolument sûr de son crime ? Peine de mort, électrocution parfois ratées qui entraînent des heures de souffrance horrible…

    Certes certains s’insurgent contre cette pratique mais elle reste tout de même largement acceptée, jadis c’était la décapitation et encore plus loin en arrière c’était  » couper les mains et les pieds et .. rendre aveugles avec des brandons de fer brûlants » si ce hadith est vrai, il est placé hors contexte dans cet article car les voleurs avaient fait subir la même torture au berger qui les a accueilli, et c’est donc la loi du talion qui est mise en application ici.

    Critiquer c’est bien, réfléchir avant c’est mieux !

  42. Posté par Alain Jean-Mairet le

    @ Ephraim777

    Je peux comprendre votre point de vue, mais du mien, qui n’ai jamais fait partie d’une religion, le communisme a beaucoup plus de points communs majeurs avec la foi (par exemple en un monde meilleur) qu’avec l’athéisme. Et, toujours de ce point de vue, il s’avère que la foi, notamment musulmane et communiste, constitue une motivation extrêmement puissante et persistante à faire des guerres, à tuer en masse, à user de coercition, à agir de manière irrationnelle, bref à freiner, disons, l’éclosion des qualités humaines.

    Certes, il y a des aspects religieux admirables aussi, mais le legs de l’histoire nous indique que le prix à payer est exorbitant. Certes, certaines religions n’ont pas tant à rougir de leur passé. Mais il se trouve que celle, connue, qui affiche le plus lourd contentieux, est aussi celle qui se vante le plus bruyamment de son parcours. La foi efface la raison plus souvent qu’elle ne la soutient. De facto.

    D’autre part, l’étude des origines de l’islam peut conduire à penser, avec quelque raison, que son avènement doit beaucoup à des dérives sectaires issues de ce que nous considérons aujourd’hui comme d’autres religions, et que le succès de l’islam doit beaucoup aussi à des réactions inappropriées de populations pourtant très acquises à une religion bénigne.

    Vous proposez en quelque sorte de restreindre la définition de la religion. Je veux bien. Mais au nom de quelle autorité? Je proposerais pour ma part, au nom de la raison, de refuser toute validité concrète à une révélation qui ne satisfait pas aux critères scientifiques de vérifiabilité et à toute promesse reposant sur une prophétie. Après tout, cela ne constituerait certainement pas un obstacle notable pour un dieu tout-puissant (et ses envoyés)? Et cela permettrait à tout le moins d’éviter la propagation de certains virus.

  43. Posté par Antonio Giovanni le

    Tout de même ce qui différencie les deux méthodes scientifiques occidentale et musulmane, c’est que dans l’Occident du XXIè on aurait tout de suite cherché ce qui dans la selle du chameau ou dans son humeur possédait les propriétés extraordinaires; or, au contraire dans l’Islam du XXIè on se contente de laisser pisser la chamelle en espérant qu’elle voudra bien continuer jusqu’à plus soif… Manifestement, la science n’est point pareillement envisagée qu’on soit occidental ou musulman; c’est aujourd’hui ce qui déchire le monde en deux sphères pour l’heure irréconciliables, malgré les boniments d’iceulx mahométans…

  44. Posté par Antonio Giovanni le

    Pourquoi pas, si c’est al-Coran qui le dit ? Ce qui chiffonne, c’est l’évocation de preuves scientifiques du XXI siècles à l’appui de divagations moyenâgeuses; et qui sait si l’équation de Schrödinger bien triturée n’aboutirait pas à la solution du chameau ? Hélas! quand on veut, on peut, même contre l’élémentaire sincérité et bon sens; je me souviens « D’une autre histoire des maths », coécrit par deux amis Muhammad & Jamal, ( ?) qui tentait de suggérer au lecteur qu’au fond les matheux arabes du IXè avaient quasi résolu les équations péniblement résolues au XVè et qu’en outre ces enturbannés de génie avaient pressenti non seulement le calcul diff, mais encore la gravitation et la relativité; heureusement tout étant relatif, on n’accorde plus à ce genre d’ouvrage que le crédit qu’il mérite.

  45. Posté par Ephraim777 le

    « Vous faites sans doute ici un amalgame avec le communisme, une autre croyance, pour ne pas dire une religion politique (et qui effectivement tolère, voire encourage la violence). »

    Oui bon, alors si le communisme est une religion, alors d’accord. Et vous parlez d’amalgame ?
    Loin de moi l’idée de défendre l’islam et les chiffres que mentionnent le site que vous mentionnez m’apparaissent probables, et d’ailleurs insuffisamment connus. Ce que je voulais dire :

    2GM : entre 60 et 80 mio morts
    Communisme et alliés : entre 80 et 100 mio

    Ce qui nous amène tout de même à un chiffre estimable, en 50 ans. Mais je suis disposé à revenir sur mon affirmation : les religions – islam excepté, et peut-être celle des aztèques aussi – ont fait moins de morts en 4 000 ans que les régimes athées en 70 ans. Ce qui amènerait une autre conclusion : s’agit-il bien d’une religion ?

  46. Posté par Alain Jean-Mairet le

    « Les athées ont fait plus de morts en 70 ans que les religions en 4 000 ans. »

    Cette affirmation me paraît extrêmement douteuse. D’abord, l’athéisme en soi n’a pas de vision conquérante bien définie et unifiée ou de dogmes partagés qui soient d’une part comparables à ceux des religions mondiales et d’autre par qui prévoient explicitement de tuer des gens. Vous faites sans doute ici un amalgame avec le communisme, une autre croyance, pour ne pas dire une religion politique (et qui effectivement tolère, voire encourage la violence).

    Ensuite, même la somme des victimes des communismes reste bien en-deçà du nombre de victimes de la seule religion musulmane. On peut en effet chiffrer le nombre de victimes du jihad (la « guerre dans la voie de dieu ») à 270 millions, en se basant sur les estimations d’historiens bien acceptées et souvent minimales (notamment pour l’Afrique). Vous pouvez voir le détail de cette estimation ici:

    http://www.politicalislam.com/blog/tears-of-jihad/

    Un résumé:
    120 millions d’Africains, 60 millions de chrétiens, 80 millions d’hindous, 10 millions de bouddhistes = 270 millions de morts (au couteau, avant toute industrialisation)

  47. Posté par Ephraim777 le

    Anne Lauwaert,

    Les athées ont fait plus de morts en 70 ans que les religions en 4 000 ans.
    Lorsque cela deviendra vraiment scabreux, vos enfants n’auront rien à quoi se raccrocher. Ce n’est pas un cadeau que vous leur aurez fait. Et la puntion viendra peut-être pour la génération suivante qui devra se convertir à l’islam…

  48. Posté par Pierre-Henri Reymond le

    La pisse de chameau vaut bien le déluge.
    J’entends encore mon guide, non, pas Nathalie sur la place Rouge! Mais Stern, un ancien de la « hagganah », en Israël. Stern montrait des rochers en disant que des scientifiques affirmaient qu’ils témoignaient du caractère historique du déluge. C’était, si ma mémoire est bonne, en 1983. J’avais déjà la puce à l’oreille, mais elle a commencé à me gratter sérieusement. Car j’ai aussi vu des chrétiens se faire baptiser dans le Jourdain. Je me suis dit que Dieu devait leur rendre justice en leur offrant une médaille en chocolat enrobée de papier doré.
    La Science… convoquée pour témoigner de l’historicité de Jésus. Il faut que nous soyons certains qu’il est bien mort, et ressuscité! De son temps nous lui aurions demandé un miracle, « afin que nous croyions »… que tu est le thaumaturge que nous espérons.
    Faut-il que Dieu en personne descende pour vous dire: « contentez-vous de votre solde… »? Pour que nous y trouvions sens?
    Et que faisons-nous de la poutre? Nous qui voyons l’incontestable paille dans l’oeil de l’autre!
    Qu’avons-nous à offrir au milliard de gens nés sous l’Islam? Et endoctrinés comme le sont les enfants de partout?
    Pensez à la jeunesse. A toutes les jeunesse de partout! Croyez-vous que seul les jeunes de l’Occident « judéo-chrétien » écoutaient les radios pirates émettant de bateaux en mer du Nord?
    Rêvaient d’un ailleurs où les affres de l’adolescence et de la montée du désir leur seraient épargnées?
    Les vertus de l’urine de chameau me font rire! Du pipi de chat en comparaison des ficelles avalées par les pigeons de Madoff! Des pigeons ayant pignon sur rue!
    Nul n’échappe à la religion! (même les athées). Quelles qu’en soient les formes! Elle est un besoin impérieux, une conséquence du péché originel! Un expédient compensatoire. Vous ne pigez que dalle? Patientez donc, si vous le pouvez.
    La « religion » est un fait de l’humain. Au delà de la variété de ses formes elle est universelle. Nous pouvons juger de ses formes et en condamner leurs effets, il n’en demeure pas moins qu’elle est un fait humain.
    Si j’en crois les informations qui me sont parvenues, des religions ont précédé la venue du Seigneur Jésus. Lequel n’en a dit mot! Il a dit, selon ce qui vous a été proposé:
    « si vous ne devenez comme des petits entants vous ne pouvez voir le royaume des cieux ». Notez que « comme » implique une imitation. Au même titre que « tu seras comme Dieu ». Or, il se trouve que ce texte a été traduit en hébreu, (presque cent ans avant que Chouraki le fasse). Et que cette traduction dit: « si vous ne redevenez des enfants », et ce avec une notion de repentance, de retour. Or le moindre des anthropophages a été enfant! Voyez-vous ou je veux en venir? Sinon j’espère avoir induit quelques sujets de méditation.

  49. Posté par Marie-France Oberson le

    « Qu’ils se rassurent: les chrétiens sont passés par là… »
    Vous y allez un peu fort Anne Lauwaert ¨
    Et s’il y a eu , certes, des périodes d’ obscurantisme dans le christianisme, ça n’a tout de même pas atteint un tel degré ! Et c’était à une époque moins avancée qu’aujourd’hui sur le plan de la recherche, de la science. Le Christianisme a évolué, lui !Ils en mettent du temps les musulmans à « examiner le bien fondé de leurs croyances » ! J’ai même l’impression qu’ils régressent !

  50. Posté par Anne Lauwaert le

    Ce n’est qu’avec la confrontation avec la réalité que les musulmans vont se mettre, eux-mêmes, à examiner le bien fondé de leurs croyances.
    Actuellement, ils sont confrontés à leurs fils qui se font tuer au nom de leur religion ; leurs filles qui se prostituent au nom de leur religion ; des adolescentes enlevées et vendues comme esclaves au nom de leur religion ; leurs couples stériles à cause de la consanguinité et du manque de soleil à cause de leur religion ; etc… et maintenant ce virus…
    (voir aussi http://www.enquete-debat.fr/archives/les-traditions-sont-entrain-de-changer-surtout-celles-qui-nuisent-a-la-sante-35110
    Les traditions sont entrain de changer, surtout celles qui nuisent à la santé.)

    Chaque jour un nouvel élément surgit… tôt ou tard ils vont devoir, eux-mêmes, affronter la réalité. Mais à quel prix…
    Si nous leur disons ce que nous pensons, ils nous prennent pour des ennemis.
    Mais les textes sont là et nos chercheurs les connaissent sans doute mieux que la plupart des musulmans. Les faits sont là et on peut de moins en moins se raccrocher à l’illusion que « ça, ce n’est pas le véritable islam »… Cela ne va pas être facile car après 1500 ans de foi aveugle et tranquille, leur venue en Occident accélère brusquement les objections et les doutes… Qu’ils se rassurent: les chrétiens sont passés par là… Mes grands-parents étaient bigots, aussi croyants et aussi pratiquants que des musulmans, mes parents ont arrêté de pratiquer et de croire, pour la génération de mes enfants la religion n’est même plus un thème… Le monde continue quand même à tourner, et sans les religions il y a un peu moins d’excuses pour commettre un tas d’atrocités inutiles.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.