Un drame secoue l’Autriche…

Anne Lauwaert
Ecrivain belge
jihad du sexe 26.4.14

Le drame de vos enfants et de vos familles va-t-il enfin être l’occasion pour regarder l’islam en face?
Vous, maintenant, vous êtes personnellement confrontés à la réalité. Qu’allez-vous faire? Allez-vous vous résigner? Allez vous laisser continuer les choses ou bien allez-vous vous interroger? Non, vous n’êtes pas seul, il y a des centaines de personnes qui partagent votre souffrance. Allez-vous prendre contact avec les autres parents qui sont dans votre cas et créer une association de parents d’enfants victimes de l’islam?
Non, ce n’est pas possible, elles ne sont pas en Syrie, elles vont rentrer saines et sauves, après une fugue bête comme toutes les fugues… Mais tous les autres ? ceux dont on sait qu’ils ne rentreront plus jamais…

Un drame secoue l’Autriche :  Sabina Selimovic et Samra Kesinovic, deux ravissantes adolescentes de 15 et 16 ans, élèves modèles,  ont disparu de leur domicile depuis le 10 avril.  https://www.google.ch/search?q=samra+sabina+images&rlz=1C2EODB_enCH524CH524&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=bxJaU6HNGsfFtQbHkYHQBA&ved=0CCwQsAQ&biw=1011&bih=651

Selon les services secrets turcs elles se trouveraient en Syrie… Comment deux adolescentes ont-elles pu prendre l’avion sans qu’on ne les arrête ?

Elles ont laissé un message à leurs parents : « Nous sommes sur la bonne voie. Nous allons en Syrie combattre pour l’islam. Nous nous reverrons au paradis. »  Leurs parents s’étaient installés à Vienne après avoir fui la guerre en Bosnie.

 

Rebelote : les parents n’ont rien vu venir et tout d’un coup, c’est la tragédie… Si elles ne reviennent pas… mais si elles reviennent comme nous le dit la presse maghrébine depuis des mois…

20/09/2013 à 17:28 Par Jeune Afrique : http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130920171357/

 

<< Elles sont probablement des centaines. Si aucun chiffre officiel n'existe, les jeunes Tunisiennes parties en Syrie pour faire le "jihad du sexe" sont une réalité, a indiqué, jeudi 19 septembre 2013, le ministre de l'Intérieur tunisien Lofti ben Jeddou, lors d'une audition devant les députés. (…) elles partent en Syrie afin d'assouvir les besoins sexuels des combattants islamistes. (…) Elles ont des relations sexuelles avec 20, 30, 100 jihadistes, a déclaré le ministre à la tribune de l'Assemblée nationale constituante (ANC) Après ces rapports sexuels qu'elles ont au nom du jihad al-nikah ("la guerre sainte du sexe", NDLR), elles reviennent enceintes" (…). Le jihad al-nikah permettant des rapports sexuels hors mariage avec des partenaires multiples est considéré par certains dignitaires salafistes comme une forme légitime de guerre sainte.>>

 

Si Samra et Sabina reviennent… elles seront probablement enceintes, de père inconnu, possiblement contaminées par le SIDA et certainement psychologiquement dévastées… elles ont 15 et 16 ans…

 

Moi aussi j’ai des enfants et des petits-enfants, alors je m’adresse à ces parents.

Vous n’avez rien vu venir… Vous avez transmis l’islam à vos enfants? Les avez-vous encouragées à pratiquer? Avez-vous été fiers de les voir pratiquer pieusement,  de les voir porter le foulard? Quand elles ont mis le foulard, n’était-il pas déjà trop tard ?

Si elle rentre, votre fille aura été violée des dizaines de fois par des inconnus qui d’une main brandissent le coran et de l’autre la tête qu’ils viennent de couper?… N’aurait-il pas mieux valu pour tout le monde que votre fille découvre la vie dans les bras d’un condisciple qui lui aurait offert des chocolats et des fleurs, l’aurait emmenée au cinéma pour lui voler un p’tit baiser? Ne vaudrait-il pas mieux pour tout le monde que tous nos enfants découvrent les premiers émois de façon naturelle, sans tabous religieux, même sur la banquette arrière de la voiture de papa?

Qu’auriez-vous fait si, au contraire, votre fille avait porté la minijupe et était rentrée en vous présentant un amoureux, peut-être même un non-musulman… Auriez-vous fait comme ce père de famille qui en 2009 a égorgé sa fille à Pordenone parce qu’elle voulait vivre comme une italienne avait un amoureux italien? Que pensez-vous du crime d’honneur ?

 

Et maintenant qu’allez-vous faire? Chercher le coupable? Non ce n’est pas Internet, ni l’imam, ni les fréquentations à risque…Eux ne font que répéter ce que dit l’islam.  Le jihad est dans l’islam, il n’y a pas à en sortir… Le savant  Abul a’la Maudoudi écrit dans “Comprendre l’islam”, un de ces petits livres que n’importe qui peut trouver dans n’importe quelle librairie musulmane: <<  Dans le langage de la shari’ah, ce mot (jihad) est utilisé plus particulièrement pour la guerre qui est déclarée uniquement au nom d’Allah contre les oppresseurs et le ennemis de l’islam. Ce sacrifice suprême incombe à tous les musulmans  (…) tout le monde doit être volontaire pour le jihad. (…) le jihad est le devoir primordial des musulmans (…) celui qui s’y soustrait est un pêcheur. (…) Dans le jihad il sacrifie l’argent, le matériel, et tout ce qu’il a jusqu’à sa vie. (…) Le plus grand sacrifice pour la cause de Dieu est le jihad car là l’homme sacrifie non seulement sa vie et ses biens pour la cause de Dieu, mais il détruit aussi ceux des autres. >>

El Bokhari explique la “guerre sainte” dans le deuxième tome  de “Les traditions islamiques” de la page 280 à la page 379…

 

Il y a des milliers de jeunes qui ont écouté ces paroles et les ont mises en pratique… et maintenant qu’allons-nous faire? Qu’allez-vous faire?

Oh, je sais bien que vous allez me répondre que ça, ce n’est pas le véritable islam, que le véritable islam c’est celui que le même Abul a’la Maudoudi décrit deux lignes plus bas << Il est interdit toute effusion de sang inutile, d’attaquer les vieillards, les femmes, les enfants, les malades et les blessés.>>

C’est au choix: selon la commodité du moment on invoque l’un ou l’autre.… Mais c’est toujours le même islam et à la foire du Bourget “il y avait du jihad à tous les étals…”

http://www.enquete-debat.fr/archives/djihad-a-tous-les-etals-au-rassemblement-des-musulmans-2014-de-luoif-reportage-47095

Vous, maintenant, vous êtes personnellement confrontés à la réalité. Qu’allez-vous faire? Allez-vous vous résigner? Allez vous laisser continuer les choses ou bien allez-vous vous interroger? Non, vous n’êtes pas seul, il y a des centaines de personnes qui partagent votre souffrance. Allez-vous prendre contact avec les autres parents qui sont dans votre cas et créer une association de parents d’enfants victimes de l’islam? Allez-vous consacrer le restant de votre vie à combattre cette religion qui a détruit la vie de vos enfants et la vôtre?

Le drame de vos enfants et de vos familles va-t-il enfin être l’occasion pour regarder l’islam en face?

http://www.tio.ch/News/Estero/788366/Samra-e-Sabina-gia-in-Siria-e-spose-di-ribelli-islamici/

Samra et Sabina, elles ont 15 et 16 ans…

 

Non, ce n’est pas possible, elles ne sont pas en Syrie, elles vont rentrer saines et sauves, après une fugue bête comme toutes les fugues…  Mais tous les autres ? ceux dont on sait qu’ils ne rentreront plus jamais…

Anne Lauwaert, 26 avril 2014

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.