Pédophiles et casiers judiciaires à mémoire effaçable

Charly Pache
Coordinateur romand initiative "Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants"
Casier_Judiciaire_

Avec la loi actuelle, le casier d'un pédophile peut être effacé après 7-10 ans et il ne sera ensuite plus possible de savoir si la personne que l'on a en face de nous et que l'on veut engager pour travailler avec des enfants a déjà été condamnée ou pas.

Selon une étude canadienne, on a les taux de récidive suivants : actes sur des filles = 9% après 5 ans, 16% après 15 ans, actes sur des garçons = 23% après 5 ans et 35% après 15 ans. On voit l'importance dans ce type d'abus de garder une trace au-delà de 7-10 ans.

C'est là tout l'enjeu de l'initiative. L'initiative empêche d'effacer le casier grâce à cette interdiction d'exercer à vie qui n'expire jamais, comme vu plus haut avec l'article 371 du CPS ("Après l'expiration des délais visés aux al. 3 et 4, le jugement reste mentionné sur l'extrait du casier judiciaire si cet extrait contient un autre jugement pour lequel ce délai n'est pas encore expiré.").

Rien que pour ça, là où les opposants nous accusent d'extrémisme, je vois plutôt de la prudence et de la sagesse et une véritable gestion des risques.

Charly Pache

Un commentaire

  1. Posté par Cain Marchenoir le

    Intéressant: donc les tendances homosexuelles dans la pédophilie sont plus lourdes que les tendances hétéro???

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.