9 février: ces « réactionnaires qui n’acceptent pas la défaite »…

post_thumb_default

Les faits sont têtus, les archives aussi. Jour après jour, de nouvelles occurrences démontrent à quel point la gauche institutionnelle peut avoir la démocratie en horreur. Sa prétention, sa tolérance, démocratique ne s'explique qu'en raison de l'usage qu'elle compte en faire et de la conception qu'elle a d'un système, qui ne saurait être vertueux que dans la mesure où il lui permet d'appliquer son agenda en sous-main. Il y a la démocratie et ce qu'ils en ont fait.

Resucée pathétique des lendemains pro-européens du 6 février 1992, on bat le pavé pour appeler au seul vote qui soit acceptable, celui qui exprimerait la volonté des élites gouvernementales, de jeunes gauchistes de tous partis se signalent à l'attention avide de leurs aînés et l'on procède à la négation de l'"autre moitié", celle qui a eu le tort de l'emporter, laquelle est priée de continuer à se terrer...

Or, il n'y a pas quelques mois de cela, la gauche, le parti socialiste, s'insurgeait contre les initiants opposés au remboursement de l'avortement, au prétexte que le peuple avait rendu sa décision il y a 12 ans et que la démocratie, comme vous le savez, c'est sacré.

Au Parlement, oser relancer démocratiquement le débat sur un point dont l'issue avait été favorable au parti socialiste n'était rien moins qu'une:

"Injure pour toutes celles et tous ceux qui se sont engagés si longtemps pour obtenir ce droit".

En guise d'argument définitif, le jeune conseiller national socialiste Mathias Reynard éructait sur son compte Twitter:

"Cette initiative est celle de réactionnaires n'ayant pas supporté la défaite!"

Cette initiative avait au moins pour elle de respecter l'ordre légal et de ne pas chercher à contourner la volonté populaire par des mouvements de troupes dans les ruelles attenantes au Palais fédéral.

Ils ne sont pas là pour servir la démocratie, la démocratie doit les servir. Il ne faut voir, dans toutes ces initiatives parallèles, qu'une seule et même volonté, celle de remplacer le peuple qui vote par celui qui hurle et qui menace.

4 commentaires

  1. Posté par JeanDa le

    La principale caractéristique des gens de gauche (en plus d’avoir au dessus de l’épaule droite une poignée qu’il suffit de tirer pour que l’argent tombe du ciel) est d’avoir les sens de l’absurdité et de l’auto-contradiction codé dans les gènes. Ils sont parfaitement capables de vous prouver en vous regardant dans les yeux que rouge=vert car rouge c’est bleu et bleu c’est vert, CQFD. Absurde ? Non, conforme au dogme.

  2. Posté par Antonio Giovanni le

    Je rejoins M. G. Vuilliomenet dans son opinion ; ce sont bien les politiciens que nous avons élus, mais pour tout autre chose, qui vous ont mis dans la poisse que éprouvez jour après jour. Comme vous, je ne comprendrai jamais que les mêmes (syndicalistes et élus de gauche) puissent prétendre combattre à la fois la sous-enchère salariale, due à la seule surpopulation de candidats à l’embauche, et l’initiative ‘contre l’immigration-de-masse'; c’est évidemment contradictoire, car alors ils se font les chantres de l’immigration-de-masse qui favorise la pléthore de main-d’œuvre menant tout droit à la sous-enchère salariale. A gauche on a vécu tant de siècles et de politiques contradictoires qu’on s’y est habitué comme faisant partie de l’existence d’un citoyen de gauche; la malchance de la gauche est que les faits, qui ne se contredisent jamais, leur donnent en général tort; mais qu’importe pourvu que cela permette de gagner des élections…Un organisme qui n’a plus de réaction est cliniquement mort.

  3. Posté par Ueli Davel le

    Souvenez-vous de la mergèze de Bedos jr, qui a passé comme une lettre à la poste, et bien moi, je prendrais un sauciflar bien sec de nos alpes et je procederais de la même facon avec Montebourg, Cohn bandits et le ministre des affaires étrangère.

  4. Posté par G. Vuilliomenet le

    Je vous laisse apprécier les propos de Pascal Broulis et la foutaise avec la création de la richesse.

    Au fait qui profite de cette création de la richesse? Personnellement, j’en ai pas l’impression, mon pouvoir d’achat s’amenuise chaque année, entre les augmentations d’impôt, les hausses de loyer qui deviennent pratiquement systématiques chaque année, l’augmentation des assurances, etc…

    http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/forum/5632260-vaud-et-geneve-expriment-leurs-inquietudes-sur-les-futurs-contingents-d-etrangers-28-02-2014.html?f=player/popup&date=28-02-2014

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.