En contrepoint à l’immigrationnisme ambiant : Votation 9.2.2014

post_thumb_default

Extrait:

"Le bien-être du pays leur est complètement égal. Une fois de plus quelques fonctionnaires d'organisations économiques ont développé en public leurs arguments contre l'initiative "contre l'immigration de masse". En fait d'arguments, il s'agit avant tout de défense d'intérêts particuliers. Ces milieux refusent obstinément d'ouvrir les yeux devant les problèmes sociaux et économiques globaux que pose une immigration nette de 80 000 personnes par an. Tout ce qu'ils savent faire, c'est se répandre en menaces répétitives pour tenter d'intimider les citoyennes et les citoyens.

Les associations économiques préfèrent multiplier les spéculations concernant les éventuelles réactions de l'UE et de brandir des menaces infondées. Pourtant, les objectifs de l'initiative sont clairs: l'initiative contre l'immigration de masse ne veut ni un gel complet de l'immigration, ni la résiliation des accords bilatéraux avec l'Union européenne (UE). En revanche, elle donne au Conseil fédéral le mandat de rouvrir des négociations avec l'UE sur la libre circulation des personnes afin que la Suisse retrouve un contrôle et une gestion autonome de l'immigration. La Suisse doit à nouveau pouvoir décider elle-même qui a la droit de venir en Suisse pour combien de temps et quand les immigrants doivent à nouveau quitter le pays. Voilà la seule manière de redonner à la Suisse l'indispensable marge de manœuvre dont elle a besoin pour gérer l'immigration.

Intérêts égoïstes à court terme

Les fonctionnaires des associations économiques, eux, défendent exclusivement des intérêts égoïstes à courte terme. Il est sans doute confortable de pouvoir engager autant de travailleurs de l'espace UE qui l'on souhaite à un certain moment pour ensuite s'en débarrasser tout aussi facilement. Or, c'est exactement cette facilité qui a conduit aux excès actuels. Mais les organisations économiques taisent soigneusement les conséquences néfastes de cette situation: pourquoi existe-t-il un taux de chômage de plus de 8% chez les étrangers alors que la situation conjoncturelle est bonne? Pourquoi la proportion d'étrangers est-elle de l'ordre de 50% chez chômeurs et les personnes vivant de l'aide sociale? Pourquoi la prospérité par habitant ne s'est-elle guère accrue depuis l'introduction de la complète libre circulation des personnes avec les anciens pays membres de l'UE? Pourquoi les associations économiques se plaignent-elles d'un manque de main-d'œuvre qualifiée alors que la libre circulation devrait leur en procurer en suffisance? Cela fait des semaines que l'on attend des réponses à ces questions. Mais les représentants des associations économiques ont manifestement oublié quelles qualités de la Suisse sont à la base de notre prospérité.

L'immigration démesurée que subit aujourd'hui la Suisse - une fois de plus quelque 85 000 personnes en chiffre net en 2013 - menace notre liberté, notre sécurité, le plein emploi, le paysage et finalement notre prospérité. L'initiative populaire "contre l'immigration de masse" redonne enfin à la Suisse la marge de manœuvre lui permettant de ramener l'immigration à un nouveau supportable et raisonnable. Cette politique répond à l'intérêt général, et non seulement aux intérêts particuliers de quelques milieux".

Communiqué UDC, 6 janvier

8 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    Mais pour qui roule en réalité Michel de Rougemont?
    A mon avis, c’est un européiste, si ce n’est un mondialiste, convaincu.

    Sa critique n’est pas fortuite!

  2. Posté par Le pragmatique le

    M Aegerter: parce que vous ne trouvez pas que la RTS est une officine du CF ?
    Heureusement qu’il y a un semblant de contrepoids au matraquage médiatique du CF; c’est la moindre des choses.

  3. Posté par Michel de Rougemont le

    La reprise d’un communiqué du PS, du PLR, des « Widmer-Schlumpfistes » ou d’ »Economiesuisse » aurait-elle suscité les mêmes réactions?
    Réponse: OUI.

  4. Posté par Normandy le

    Je viens d’apprendre que les Verts tessinois soutiennent à leur tour, et véhémentement, semble-t-il, l’initiative « Contre l’immigration de masse ». Il faudra donc que «LesObservateurs» s’abstiennent de rapporter aussi leurs communiqués… sous peine d’apparaître comme une « officine » écolo! ABE.

  5. Posté par Normandy le

    La reprise d’un communiqué du PS, du PLR, des « Widmer-Schlumpfistes » ou d' »Economiesuisse » aurait-elle suscité les mêmes réactions? Suffit-il que l’UDC prenne position sur un sujet quelconque pour que la position en soi perde soudainement tout crédit et engendre mépris et répulsion? On pourra rétorquer que c’est justement ce parti qui est à l’origine de l’initiative en cause. Et alors, ça change quoi sur le fond? Au lieu de s’en prendre au messager, quel qu’il soit, peut-être vaudrait-il mieux discuter le message, non? Et, pour une fois, en s’écartant des poncifs immigrationnistes, des observations à courte vue, de statistiques subjectivement interprétées, de démonstrations qui confondent corrélation avec causalité et qui font l’impasse sur une multitude de facteurs, de critères et d’aspects autres que ceux qui peuvent servir l’argumentation d’opposants apparemment affolés. Ce serait plus honnête, plus intelligent, plus constructif et, simplement, plus réaliste.

  6. Posté par Andrea le

    Dans la mesure où le communiqué est cité, celà ne m’offusque pas du tout d’en voir un extrait ici.
    Les Observateurs étant une de mes sources d’information, dont le regard m’est bien connu car explicite, je ne m’en trouve pas desservi.
    Ce blog, au contriare, s’inscrit parfaitement dans la manière dont je me procure des regards contradictoires sur l’information, les journalistes professionnels ayant abandonné ce travail de comparaison depuis longtemps deshormais!

  7. Posté par Jean-Baptiste Aegerter le

    Pas faux… ça fait vraiment officine UDC, où est l’indépendance là-dedans ?

  8. Posté par Michel de Rougemont le

    Il n’y a rien à redire que LesObservateurs expriment et argumentent une opinion en faveur de l’initiative.
    Mais de là à reprendre tel quel un communiqué d’un parti…est-ce une affiliation?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.