Culpabilisez ! culpabilisez ! il en restera toujours quelque chose…

Uli Windisch
Rédacteur en chef
UWCalomniez, calomniez...

En Suisse, c’est évidemment l’UDC qui est décriée et diabolisée en vue de la rendre « infréquentable », et pas seulement par la gauche… Or, il serait urgent que toute la droite, UDC comprise, s’entendent, même ponctuellement, sur certains problèmes clefs du pays, quitte à se livrer bataille sur les autres thèmes, cela afin d’éviter la poursuite d’une socialisation à froid et sournoise du pays et une occupation des postes de fonctionnaires totalement surdimensionnée par rapport au poids électoral. Cela n’empêcherait pas nombre de leaders de la droite élargie de continuer à se détester royalement, mais au moins la Suisse inverserait un courant qui la menace gravement.

 

Pourquoi la droite continue-t-elle à se laisser  intimider et culpabiliser par la gauche ? Cela alors même que la gauche fait très exactement ce qu’elle reproche à la droite, sans que la droite en tire les conclusions qui s’imposent. Avec ce stratagème, la gauche réussit, d’une part, à conquérir le pouvoir et, d’autre part, ce qu’on oublie souvent, à s’approprier un très grande nombre de postes administrativo-politiques, bien au-delà de ce qu’elle représente statistiquement ; et ces fonctionnaires sont alors en place non pas le temps d’une législature ou deux, mais très souvent à vie ( du moins dans les régimes où l’administration ne change pas avec un renversement de majorité). La droite le réalise-t-elle vraiment ? Avec les multiples conséquences que cela implique : perte de pouvoir, bien sûr, mais aussi découragement et révolte de l’électorat , etc.

Concrètement, un exemple français, qui ne date d’il n’y a que quelques jours illustre de manière caricaturale cette imposition sans fin de l’agenda et du comportement politique de la gauche à la droite.

D’une part, le PS français espère que le PC ( Parti communiste, oui on peut toujours se dire communiste !) se dissociera des « outrances de J.-L.Mélenchon envers M.Valls dont il a affirmé qu’il était contaminé par les idées  du FN ( Front national), car cela risquerait d’empêcher l’union de la gauche dans la perspective des élections municipales de 2014 ; le PS compte en effet maximiser ses chances en s’alliant avec le PC. Tout cela, sans gêne aucune, et en cherchant en permanence à reprocher à la droite de lorgner vers le FN, ou encore en parlant de  la nécessité de créer  un « cordon sanitaire » (contre le FN) ou de tout autre moyen pouvant faire barrage à une union de la droite.

Si l’on peut dire qu’il n’y a qu’une gauche, pourquoi ne peut-on même pas parler d’une droite à composantes multiples, cela d’autant plus que le FN n’a pas eu à ce jour un passé semblable à celui du communisme. Mais la droite continue à être tétanisée par ces divers types de reproches, quitte à perdre les élections. La gauche rit sous cape tout en cherchant à faire progresser le FN afin de diviser encore davantage la droite !

En Suisse, c’est évidemment l’UDC qui est décriée et diabolisée en vue de la rendre « infréquentable », et pas seulement par la gauche… Or, il serait urgent que toute la droite, UDC comprise, s’entendent, même ponctuellement, sur certains problèmes clefs du pays, quitte à se livrer bataille sur les autres thèmes, cela afin d’éviter la poursuite d’une socialisation à froid et sournoise du pays et une occupation des postes de fonctionnaires totalement surdimensionnée par rapport au poids électoral. Cela n’empêcherait pas nombre de leaders de la droite élargie de continuer à se détester royalement, mais au moins la Suisse  inverserait un courant qui la menace gravement.

Même en le répétant souvent on a l’impression de crier dans le désert. Jusqu’à quand ? Et jusqu’à quel stade de socialisation de la Suisse ?

Uli Windisch

 

 

2 commentaires

  1. Posté par Patrick Dupont le

    voyons, voyons !
    les choses sont très simples : de « droite » il n’y a pas !

    c’est tellement évident en France. Le PS et l’UMP , hier le PS et le RPR, ont le même projet politique. La France est tombée dans le socialisme sous Giscard. Depuis , et en dépit des alternances politiques (vraies fausses alternances en fait) , elle s’y enfonce avec volupté.

    Les FAITS sont accablants : depuis des décennies, les déficits et la dette augmentent, les impôts et les taxes augmentent, le chômage et la précarité augmentent, l’immigration augmente, la criminalité augmente, l’illétrisme augmente, le contrôle de l’Etat sur la société augmente, etc…….

    relire l’excellent livre de PHILIPPE NEMO « La France aveuglée par le socialisme » parut fin 2011.
    de bonnes infos et analyses sur http://www.polemia.com

    le PS et l’UMP sont les deux faces d’une même médaille SOCIALISTE IMMIGRATIONISTE MONDIALISTE

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.