Manif pour tous: des contrôles à la sortie des églises

Saint-Cyr-au-Mont-d’Or

France: la répression contre les partisans de la Manif pour tous prend des proportions jusqu’ici inégalées. Le curé Saint-Cyr-au-Mont-d’Or a été emmené au poste.

Didier Pirrodon, curé du village de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or a apporté son témoignage au quotidien français Le Progrès.

Lors de la cérémonie de promotion des élèves commissaires de l’Ecole Nationale Supérieure de la Police (ENSP) de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (Rhône) en présence du premier ministre français Jean-Marc Ayrault et du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, cérémonie à laquelle le curé est annuellement convié, des familles ont été retenues par la police en raison d'une manifestation de soutien à Nicolas Bernard-Buss, opposant au mariage homosexuel condamné il y a peu à deux mois de prison ferme.

Prévenu par SMS, le curé a eu la mauvaise idée de s'en ouvrir, la cérémonie terminée, au maire et au préfet du cru. Résultat, embarqué et contrôle d'identité systématique à la sortie de l'église...

A quand les échafauds en place de grève ?

La suite

4 commentaires

  1. Posté par Sancenay le

    Cela semble surprendre bien du monde, et pourtant il n’y a rien de nouveau. C’est en l’espèce une reconduction de la « Loi des suspects » née sous la révolution française, à l’époque de la Terreur.
    La « Sinistre de l’Injustice » l’a clairement exposé depuis l’Assemblée à tous ceux qui persistaient à se cacher la tête dans le sable .Selon ses propos, que j’ai déjà eu l’occasion de rappeller ici, la France connaît à présent « l’accomplissement » de la révolution.
    Celle-ci , nous le savons , et nul historien authentique ne le conteste, était ,avant toute autre considération ,anti-chrétienne.
    Depuis lors, c’est la déconstruction totale de notre société dont l’architecture insitutionnelle et juridique est fondée sur la Loi naturelle, qui a été entreprise.
    Chaque fois qu’une opposition à cette guerre civile larvée s’est fait sentir, chaque fois la dictature sournoise a durci le ton , comme en 1905 par exmple.
    Et ,comme le suggérait le Bien Heureux Jean-Paul II dans son livre testament, « Mémoire et Identité » ,le français en général n’est pas très courageux, la révolution a ainsi continué d’annnée en année à progresser ,à reculons, vers son « accomplissement », soit la barbarie la plus acomplie, puisque l’homme , quel que soit le stade de sa vie est désormais moins bien considéré que l’animal étant abaissé au rang de matériau de laboratoire.
    Si l’Eglise , par ses jeunes prêtres essentiellement est entrain de connaître à nouveau les persécutions, c’est plutôt bon signe.
    Cela prouve en effet qu’elle est entrain de se libérer, « de se purifier » ont dit nos Papes, de l’emprise révolutionnaire qui l’étouffait et l’étouffe encore en bien des lieux où il est plus facile de faire mine de pleurnicher sur la pauvreté matérielle, et non pas même spirituelle, que de lutter pour que soit absolument respecté le caractère sacré de toute vie humaine.

  2. Posté par G. Vuilliomenet le

    Non! Vous ne rêvez pas!

    La France socialiste est une dictature tout simplement, une dictature où l’expression d’une opinion contraire au système est un crime. Il y avait déjà une omerta sur bon nombre de sujet en France, aujourd’hui, le délit d’opinion a été institué.

  3. Posté par Jacky Brouze le

    Ce n’est pas possible, je cauchemarde. Pincez-moi svp.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.