Ce qui mène le monde

post_thumb_default

Le pistolet de la finance sur la tempe, le couperet populaire sur la nuque, les parlementaires helvétiques ont justifié de leur existence, sinon de leur utilité, dans ce qui ressemble fort à un dernier baroud d'honneur, tant il paraît évident qu'à l'instar de l'Union européenne ces vingt dernières années, les Etats-Unis feront exactement ce qui leur chante sans se soucier de cette stupide prétention des petits Suisses à la souveraineté.

Le PBD se sait condamné, ce qui n'est, en somme, que pure logique, la fonte des Verts semble inéluctable, il conviendra bientôt de s'interroger sur le rôle effectif du pseudopode écolo-bobo des Verts libéraux, le PS vient de sauver sa tête avec beaucoup de bon sens, mais le PDC aura énormément de peine à nous faire oublier ce dernier coup-là. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette petite chose qui démange entre les omoplates semble bien être un coutelas.

Aucune logique, pas même électoraliste - une fois n'est pas coutume - à moins de considérer les liens d''intérêts privés, solde mercenaire des politiciens de milice à laquelle tous, nonobstant de notables exceptions, tendent une main désintéressée.

Tout cela est tellement humain. Ne nous étonnons pas alors de ne pas passer en premier. L'idée de milice, sans doute une des plus juste sur terre, ne suffit pas hélas à se substituer à la toute-puissance glorieuse de l'argent. On ne peut décidément plus faire confiance à personne, il va falloir faire attention à qui nous élisons !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.