La « Disgrâce » des prévisionnistes de l’Hebdo

post_thumb_default

Dans la rubrique "Grâce et Disgrâce" de l’Hebdo du 28 février 2013, Chantal Tauxe a dû faire passer son idéologie- soit sa détestation compulsionnelle de l’UDC, un tic irréversible- avant la réalité, car oh triste  réalité ! c’est Freysinger qui est arrivé en tête de tous les candidats lors du premier tour des élections cantonales valaisannes du nouveau gouvernement. Ce qui n’est pas rien, unique même  dans les annales politiques disent beaucoup d’observateurs ébaubis.

Elle considérait l’UDC comme n’ayant pas là même expérience que le parti radical valaisan. Sa conclusion : « Le choix de Varone s’impose ». Certains journalistes aiment faire passer leur désir avant la réalité. Est-ce ce que les lecteurs et les électeurs leur demandent ?

 

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.