Petit manuel de la pensée gauchiste

post_thumb_default

« L’UDC est fascinée par les régimes autoritaires », dixit Carlo Sommaruga dans Le Matin du jour. C'est connu, l'invective est le dernier argument de ceux qui n'en ont plus. Il suffit de lancer cela comme ça, la presse opine du bonnet, c'est beau, c'est propre; ils sont tellement affreux ces UDC, c'est dans le journal.

Ce que reproche Carlo Sommaruga à l'UDC, c'est le protocole d'accord avec Israël signé par Ueli Maurer en sa qualité de président de la Confédération... et donc par l'UDC. L'attaque vient de ces mêmes qui interdisent tout amalgame entre leur parti et l'un de leurs Conseillers fédéraux quand celui-ci s'emploie à ridiculiser la diplomatie helvétique pendant une longue décennie.

Israël est en guerre avec la Palestine, des violations des droits de l'homme se commettent de part et d'autre, c'est un fait. Les Palestiniens ne paraissent pas plus tendres que leurs adversaires et semblent juste manquer un peu de moyens, c'en est un autre.

Mais ici il faut choisir, soit l'UDC est quarteron de racistes, xénophobes, antisémites, responsables, pour reprendre un autre socialiste romand, Roger Nordmann, de l'incendie de la synagogue de Malagnou, soit il est fasciné par Israël, mais les deux semblent difficilement conciliables. Ce que Carlo Sommaruga voudrait en somme nous faire avaler, c'est que l'UDC est l'ami d'Israël quant celui-ci revêt son costume de dictature fasciste et son ennemi juré quand il est dans son rôle de peuple victime d'une autre dictature fasciste; ça fait beaucoup de reproches. Vous l'aurez compris, dans la pensée de Carlo Sommaruga, peu importe la pertinence des arguments, la mélopée enivrante des slogans fait seule son office d'idéologie.

Car il faudra tout de même que le Conseiller national socialiste nous explique, si Israël est un régime autoritaire et si la fascination des régimes autoritaires est bien l'apanage de l'UDC, pourquoi la présidente d'honneur de l'association Suisse-Israël est une ancienne conseillère socialiste, ou alors ce qu'il pouvait bien faire dans une Brigade du Travail à Cuba dans les années 80, ou encore à défiler, en 2006, derrière les bannière du Hezbollah et de la Rifondazione communista pour aller entendre les cris de la terroriste Soha Bechara appelant à dézinguer les Juifs par paquet de douze sur l'estrade de la Place fédérale.

C'est fantastique d'être à gauche, la mémoire n'existe pas, la réalité non plus d'ailleurs, l'on n'a jamais tort, l'on change d'opinion comme de chemise, pourvu qu'elle soit rouge, la seule raison étant de ne pas être de droite, le seul tort de ne pas être de gauche.

5 commentaires

  1. Posté par Gilles Vuilliomenet le

    Trouvé dans le Courrier des lecteurs de la Tribune de Genève de ce jour 30janvier 2013. Les propos de ce message rejoint parfaitement l’opinion du rédacteur de cet article, et nous ne pouvons qu’être d’accord avec ce qui y est écrit.

    Lu dans le courrier des lecteurs de la Tribune de Genève de ce jour:

    Alors qu’Ueli Maurer s’apprête à signer un protocole d’accord de coopération militaire avec Israël, certains jouent les vierges effarouchées au Parlement. Comme d’habitude, lorsqu’il s’agit de critiquer l’Etat hébreu, Carlo Sommaruga est l’un des premiers à monter au front. Chevauchant son cheval de bataille habituel, à savoir qu’Israël ne respecte ni le droit international ni les droits de l’homme. Sa vision des choses et sa mémoire étant, non seulement sélectives mais également à sens unique, ce serait intéressant d’avoir l’avis du socialiste sur la manière d’agir du Fatah ou du Hamas.
    Leur guerre intestine pour le pouvoir, donc de l’argent de l’aide internationale, les exécutions sommaires de « traitres », le terrorisme font-ils partie de la notion de respect cher à Carlo Sommaruga?
    Et, plus globalement, il nous sera très agréable d’avoir l’avis de l’homme politique genevois sur le respect des droits de l’homme (et de la femme!) ou encore sur le respect des droits des chrétiens dans les pays arabes où le Printemps dont tout le monde parlait il y a une année est en train de s’apparenter à un crépuscule hivernal pour une grande partie qui y vivent!

    ————————————————————————————————-

    Pour la signature, lire simplement la TdG du 30 janvier 2013.

    Courrier bien torché qu’il faut relayer un maximum.

    Il devient de plus en plus IMPERATIF de démasquer les imposteurs.

  2. Posté par Gilles Vuilliomenet le

    Je suis confus pour toutes les fautes faites, j’en rougis de honte. Là n’est pas l’objet de mon message.

    Vous citiez quelques exemples de participations de monsieur Sommaruga à des manifestations fascistes et antisémites, vous avez oublié la dernière en date, sa participation à un débat en début d’année passée avec un membre du hamas Musheer Al Masri sur invitation d’un très grand humaniste qu’on n’ose plus présenter, je cite Hani Ramadan. Il ne semble pas que cela poser des problèmes à monsieur Sommaruga, d’autant plus que non seulement le hamas est considéré comme un groupe terroriste, de plus son antisémistisme est mondialement reconnu, ainsi que celui de monsieur Ramadan d’ailleurs, en tout cas ses invectives et ses diatribes ne peuvent que le laisser à penser.

    Il est dommage que personne n’ose demander à monsieur Sommaruga pourquoi cela ne le gêne pas de folâtrer avec des antisémites notoires!

  3. Posté par La Rédaction le

    @ remy mille excuses, merci de votre correction.

  4. Posté par remy le

    Petite manuel de la pensée gauchiste OU PETIT MANUEL?
    SINON EXCELLENT!

  5. Posté par G. Vuilliomenet le

    Je pense que Charlot Sommaruga a un sérieux problèmes psychologiques.
    Voici la réponse que cet individu m’avait rendu en MP sur FB car je plaçais sur son mur des articles montrant le visage abject de l’islam, celui qu’il se refuse à voir:

    « Cher Monsieur, vos commentaires et vos liens justifiaient idéologiquement les actes de terrorisme de Breivik. ils n’avaient pas la place sur mon mur. Je choisi ce que les autres y écrivent. D’ailleurs vous avez été effacé de mes amis car vous n’aviez rien à y faire aussi. Pour ce qui est de votre vote en faveur des socialistes, vu vos idées je ne doute pas que cela fait bien longtemps que vous ne votiez plus pour le parti de la solidarité, de la justice sociale, de la tolérance et de la défense des droits de l’homme. Bonne journée. »

    La réponse en elle-même importe peu, mais je pense que ce passage-là est révélateur:

    « D’ailleurs vous avez été effacé de mes amis car vous n’aviez rien à y faire aussi. »

    Au fait, quelqu’un peut-il répondre à cette question? Est-ce que les membres de la Commission Nationales des Affaires Etrangères n’est pas soumis à un devoir de réserve?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.