Humanité consommable, moeurs jetables

post_thumb_default

Décadence ultime de la société de consommation, d'aucuns se proposent aujourd'hui de monnayer toute une gamme de services à l'infidélité.

Le quotidien Le Matin, qui  accorde une belle place, comme d'autres journaux de boulevard aux thèmes relatifs au sexe et à différentes formes de prostitution, se lance également dans la publicité pour l'infidélité. Comble du parjure et de l'échec personnel, symbole d'une société qui s'effondre sur elle-même, certains de nos contemporains ont décidé de faire de l'argent avec le plus sombre des malheurs humains.

Outre le paradoxe qu'il peut y avoir à proposer des relations humaines basées exclusivement sur la tromperie, l'on retiendra l'incongruité de la campagne "témoignage", dans le genre service aux consommateurs, où Daniel, 42 ans, et sa tête de cadre sup suisse-allemand nous apprennent, tout sourire, à quel point il aime tromper sa femme - gageons que celle-ci aura apprécié sa pause-café ce matin - Julie, 21 ans, qu'elle est une désaxée post-nubile frappée de troubles nymphomaniaques, Laetitia 35 ans, une frigide revancharde, Jean, 63 printemps et un râtelier de toute beauté, un vieux satire perclus d'obsessions déshonnêtes et Véronique, 57 balais et des poussières, une cougar libérée en mal de chair fraîche; que du beau linge. Mais le pompon est sans nul doute remporté par Stéphane, 34 ans, marié à la ravissante Magalie, échangiste. Echangiste, c'est le cas de le dire, Stéphane n'étant autre que Daniel, le cadre sup, barbe de trois jours en sus et cravate unie en moins. Du coup, si l'envie vous prend soudainement de vous livrer corps et âme, et contre argent comptant, à une bande de pervers mythomanes, votre quotidien préféré a l'adresse toute trouvée. Etant entendu, bien évidemment, que votre levée de corps fera l'objet d'une magnifique première page avec témoignage de votre concierge atterré en encadré; ou comment ne pas laisser crever la poule aux oeufs d'or...

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.