La bonne décision ?

post_thumb_default

Courageux mais pas téméraire, le préfet de la Sarine, Carl-Alex Ridoré qui, après avoir brillamment mené campagne sous cette devise « la bonne décision », se fend d'un modèle de gestuelle politisante en autorisant le cheik saoudien Mohammed Al-Arifi à venir prêcher au Forum de Fribourg au nom de la liberté d'expression tout en transmettant son dossier à l'Office fédéral des migrations en vue d'une expulsion, histoire de contenter tout le monde. Bienvenue en socialie.

En bon média d'information qu'il est, Le Matin fait état sans ambages des propos reprochés à l'inquiétant cheik. L'égout collecteur qu'est Youtube permet d'en juger: « Il y a un Juif derrière moi, viens et tue-le »; c'est du racisme et c'est très vilain. Et de faire la liste des dispositions pénales qui pourraient être enfreintes par l'impétrant, et le rédacteur en chef adjoint, ce qui n'est pas rien, de s'insurger quant à sa vision de la femme, des homosexuels; bien sûr.

Reste que cette citation: « Il y a un Juif derrière moi, viens et tue-le », est tirée des Hadiths, sortes de Tischreden du "prophète" recueillis par ses comparses d'alors, en vente libre dans notre pays...

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.