L’Occident ouvre un boulevard à l’islam

Francis Richard
Resp. Ressources humaines
ValletteMireilleJean Mayerat1DR

« L’amputation des mains et des pieds a été applaudie dans la joie. Et personne n’a levé le petit doigt lorsque les exécutions en famille, les crimes d’honneur, ont été défendus comme un « droit de l’homme en islam » tout à fait raisonnable. Mais ils se sont montrés horrifiés par des dessins blasphématoires ».

Dans Le Fou d’Elsa, Louis Aragon dit:

« L’avenir de l’homme, c’est la femme ».

Elle est la couleur de son âme.

Elle est sa rumeur et son bruit.

Et sans elle il n’est qu’un blasphème.»

Jean Ferrat a popularisé ce poème inspiré en chantant à son tour, à partir de lui: « La femme est l’avenir de l’homme ».

Il est possible d’écouter aujourd’hui ces affirmations féministes de naguère avec un sourire amusé. Mais, en y réfléchissant bien, ne sont-elles pas plus profondes que le poète et le chanteur ne le soupçonnaient, quand ils limitaient leur portée aux seuls changements intervenus dans le couple.

A lire le livre de Mireille Vallette, Boulevard de l’islamisme, ces affirmations apparaissent en effet d’une portée beaucoup plus vaste.

Face à l’islam radical, les femmes, musulmanes ou non, ne sont-elles pas l’avenir de l’homme et de la défense des libertés, parce qu’elles sont, ou seront, les premières victimes de cette idéologie totalitaire si elle est triomphante, et parce qu’elles sont plus nombreuses que les hommes?

Chaque chapitre de ce livre, écrit par « une journaliste suisse et militante féministe », est précédé par la citation éclairante d’une femme d’origine musulmane, Ayann Hirsi Ali, Djemila Benhabid, Chahdortt Djavann, Necla Kelek, Wafa Sultan. Il fourmille d’exemples et montre que l’islamisme est en progression constante dans nos pays, avec le silence complice et lâche des élites politiques et médiatiques.

Car, s’il est interdit de parler du péril réel que représente l’islamisme, il est obligatoire de dénoncer le péril imaginaire que représenterait l’extrême-droite. De même, la laïcité n’est-elle pas progressiste quand elle est opposée aux chrétiens, mais réactionnaire quand elle vise les musulmans. L’explication de cette différence de traitement est peu glorieuse:

On traite les musulmans avec égard parce qu’ils sont violents et les chrétiens avec mépris, car ils sont civilisés.»

L’islam a fait naître en son sein des insoumis que les non musulmans feraient bien de lire et d’écouter, parce qu’ils connaissent de l’intérieur les pays soumis à la charia et parce que les musulmans radicaux commencent à l’imposer chez nous, partout où ils se sentent impunis, sans que nous ne réagissions.

Ces hommes et ces femmes témoignent de tout ce que nos sociétés réprouvent et qui se passe sous nos yeux fermés, ou détournés, pour ne pas les voir: les mariages forcés, notamment entre hommes vieillissants et filles pré-pubères, ou avec des femmes importées non éduquées, les mutilations génitales et les crimes d’honneur.

L’islamisation n’est pas un phénomène marginal. Mireille Vallette fait le tour de nos pays pendant le temps de deux mois ordinaires, décembre 2011 et janvier 2012. Les faits qu’elle rapporte se sont produits en Norvège, aux Pays-Bas, au Canada, en France, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Belgique, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Australie. Isolés, ils passent inaperçus. Mis bout à bout, ils revêtent une terrible signification et révèlent une tendance plus qu’inquiétante.

Les femmes ne sont pas les seules à avoir du souci à se faire si l’islamisme n’est pas endigué. La lapidation est promise aux homosexuels, aux juifs et aux apostats. Les voleurs seront amputés. A ce sujet, la directrice du Service norvégien des droits de la personne rédige le compte-rendu d’un débat en Norvège sur les Droits de l’Homme en islam: justice ou arbitraire? et elle écrit:

« L’amputation des mains et des pieds a été applaudie dans la joie. Et personne n’a levé le petit doigt lorsque les exécutions en famille, les crimes d’honneur, ont été défendus comme un « droit de l’homme en islam » tout à fait raisonnable. Mais ils se sont montrés horrifiés par des dessins blasphématoires ».

Pour rester en Norvège, Mireille Vallette raconte que « le pays est atteint par une vague sans précédent de viols qui sont en grande partie commis par des immigrés musulmans sur les femmes locales » :

« Selon la presse norvégienne, de janvier à octobre, 48 viols commis à Oslo ont été confirmés, 45 d’entre eux par des musulmans. Au cours de six premiers mois de 2011, 208 femmes norvégiennes ont porté plainte pour viol ou tentative de viol à Oslo. Dans l’ensemble de la Norvège, 929 viols et tentatives de viols aggravés ont été signalés depuis le début de l’année ».

Seulement, critiquer l’islam est dangereux pour celui qui s’y risque, physiquement et, surtout, judiciairement parlant:

« Des propos parfaitement acceptés jusqu’ici contre les autres religions deviennent discriminatoires, voire haineux, quand il s’agit d’islam ».

Et les islamistes savent se servir de nos lois pour les retourner comme une arme contre ceux qui les critiquent. L’islamisme progresse alors de plus belle sous cette protection, qui devient justification ...

En France, les élites médiatiques se taisent. Les élites politiques construisent des mosquées avec l’argent des contribuables. Dans les quartiers sensibles, à l’école, les interdits alimentaires sont imposés; l’antisémitisme se répand; des disciplines scolaires sont contestées quand elles ne sont pas conformes à l’islam. A l’hôpital, quitte à mettre en danger la vie de leurs femmes, des hommes refusent que des médecins hommes s’occupent d’elles. Des entreprises aménagent les horaires pour le ramadan et les prières, adaptent les menus des cantines.

Mireille Vallette fait là encore le tour des pays et relève toutes les reculades opérées pour complaire à l’islam. La Suisse n’échappe pas à cette revue:

« Dans la belle Helvétie, rester ferme sur une règle pour céder totalement sur l’autre s’appelle « ne pas transiger ». Ainsi on obligera les filles à prendre des cours de natation, mais en les autorisant à porter le burkini ».

Et le terrorisme? « Depuis le 11 septembre 2001, à travers le monde, 18 000 attentats ont été commis au nom de l’islam » :

« Ils font des morts chaque jour. Le recrutement de djihadistes en Europe bat son plein. Dans ce contexte, on ne peut plus se satisfaire des affirmations rassurantes des dignitaires musulmans ».

C’est peut-être là où le bât blesse le plus si les musulmans dits modérés veulent être dissociés de leurs coreligionnaires radicaux:

« Pourquoi ces modérés si affectés que l’on assimile islam, islamisme et terrorisme ne luttent-ils à aucun moment contre le radicalisme et le terrorisme sur lesquels se fondent cet amalgame? Il est troublant aussi de constater que ces religieux ne s’émeuvent pas des discours anti-occidentaux de tant de leurs « frères », et ceci dans des sociétés où ils bénéficient de droits et de libertés qu’aucun pays musulman n’a jamais concédés à sa population ».

Mireille Vallette termine en citant une autre femme, la journaliste française Elisabeth Lévy, à propos de ces musulmans modérés:

« Ce serait sympa qu’ils disent de temps en temps que c’est bien joli ici, même si tout n’est pas rose, et qu’on se mette tous ensemble à arroser le jardin et à soigner les vieux arbres plantés par les ancêtres, puisqu’ils sont à tout le monde ».

 Boulevard de l’islamisme, Mireille Vallette, 224 pages, Xenia

2 commentaires

  1. Posté par Dominique Bianchi le

    Dimanche 14 octobre une dizaine de milliers de musulmans ont manifesté devant le siège de Google à Londres pour exiger le retrait et la censure de toute vidéo anti-islamistes. Cet évènement a à peine été relayé par nos médias. En Grande Bretagne les islamistes ont acquis un pouvoir énorme, lorsqu’ils manifestent en proférant des slogans anti-occidentaux, ils le font en toute légalité et sous la protection de la Police qui les protège des contre manifestations de l’EDL (English Defense League) qui sont pourtant pacifiques. Mieux que ça, la police s’attaque généralement à l’EDLdans ces cas. On peut parler sans hésiter de dhimmitude britannique.
    En Belgique lors des dernières élections on à pu constater que plus de la moitié des élus socialistes étaient d’origine musulmane, Turque pour la plupart.
    En France, les socialistes ont été élu grâce à l’électorat musulman ce qui explique la mansuétude et les égards de ce nouveau gouvernement au regard de cette communauté.
    Le ministre des cultes, Emmanuel Valls ne manque pas d’ailleurs d’exprimer son enthousiasme et sa mansuétude à cette communauté, chaque fois qu’il se rend aux inaugurations des dernières mosquées construites. Il en existe actuellement plus de 2’500 en France et il est prévu qu’il y en aura plus de 5’000 d’ici 2020 alors que les églises se vident et qu’il ne s’en construit plus en France depuis prés de 40 ans et que les chrétiens du monde musulman sont ouvertement persécutés et que leurs églises se ferment ou sont détruites jours après jours.
    Au Bengla Desh, des dizaines de milliers de Musulmans ont détruit la semaine passée 5 temples boudhistes et brûlé plus d’une centaine de maisons appartenant à des boudhistes dans une fureur qui rappelle les actions nazies contre les juifs. Cet évènement n’a fait aucun echo sur les chaînes d’actualité françaises et à aussi à peine été commenté par les médias qui se sont fait extrêmement discrets alors que la dernières affaire des caricatures de Charlie Hebdo été encore chaude.
    Il est de la responsabilité de nos médias de mettre en exergue les dangers évidents de la menace islamique sur l’Europe et le monde, au contraire, ceux ci semblent appliquer la politique de l’autruche se barricadant derrière la formule hypocrite et lâche qu' » il ne faut pas jeter de l’huile sur le feu » ou qu’il ne faut surtout pas faire d’amalgames.
    La barbarie islamique est à nos portes et déjà dans nos avants postes prête à prendre le pouvoir dans les 20 années à venir et nous continuons à regarder ailleurs comme si de rien était.

  2. Posté par Zeller Philippe le

    « Une révolution sous nos yeux » de Christopher Caldwell explique comment l’Islam va transformer la France et l’Europe, faits et chiffres à l’appui. Au terme de cette somme, Caldwell donne raison au grand polémologue Gaston Bouthoul : la démographie est la cause principale des guerres. La guerre que mène l’Islam sera gagnée lorsque que les Musulmans arriveront au pouvoir, chez nous, par le fait qu’ils s’en empareront démocratiquement dès lors qu’ils seront plus nombreux que les Européens de la vieille Europe!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.